Aller au contenu principal
Par Eudonet - Publié le 26 octobre 2020 - 10:21 - Mise à jour le 29 octobre 2020 - 09:46
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La beauté du geste ? Les 10 raisons qui motivent vos donateurs à s’engager pour votre association

En 2018, ce ne sont pas moins de 7,5 milliards d’euros qui ont été reversés aux OBNL par le biais des donateurs, particuliers comme entreprises. Mais sauriez-vous dire au juste ce qui incite un tel élan de générosité ?

La beauté du geste ? Les 10 raisons qui motivent vos donateurs à s’engager pour votre association. Crédit photo : iStock

Qu’ils soient philanthropes d’un jour ou philanthropes toujours, il est important que les fondations, ONG, institutions culturelles et associations caritatives connaissent et comprennent les motivations de leurs donateurs. Identifier ces raisons vous permettra de développer un plan de communication adapté à chaque profil de donateur, de scénariser vos campagnes et de transmettre des messages personnalisés au plus proche de leurs centres d’intérêts.

Voici donc notre Top 10 des raisons qui poussent les donateurs à soutenir votre cause.

La solidarité

Que ce soit par devoir ou par pure empathie, l’esprit de solidarité habite nombre d’entre nous. Selon l’Observatoire du Don en Confiance 2019, 47 % des interrogés estimaient que leurs dons servaient à compenser les failles de l’action publique. Nous nous savons privilégiés et souhaitons rendre à la société ce qu’elle ne peut elle-même donner.

L'identification

Tristement, nous sommes parfois confrontés à des situations d’infortunes. Un membre de la famille, un ami proche ou soi-même est victime d’une injustice ou d’une maladie. Le combat est alors très personnel et nous souhaitons y mettre un stop pour que personne d’autre ne subisse le même sort. 

La culture familiale

Certaines habitudes – pour ne pas dire « traditions » sont implantées si profondément dans l’histoire de l’entourage proche que, sans y réfléchir, nous agissons de la même manière. Ou alors est-ce par un certain mimétisme culpabilisateur : notre entourage le fait, alors nous devons également le faire sous peine de devoir affronter le regard réprobateur du groupe.

Le plaisir

Donner, c’est aussi recevoir un peu. Dans la continuité du point précédent, un don peut être fait pour se sentir bien, pour sentir que nous avons participé, à notre mesure, à l’amélioration d’une certaine situation. Si l’association alors choisie a tout de même une importance, c’est surtout le petit boost de sérotonine-endorphine-dopamine (hormone au choix) qui va guider l’élan de générosité.

L'estime de soi

Sans pour autant avoir une piètre opinion de soi-même, nous avons parfois besoin de nous rassurer, de nous dire que nous avons essayé d’avoir un impact positif dans la société. Ainsi, nous faisons un don pour se prêter une qualité que nous n’avions alors pas et, dans la foulée, évacuer la culpabilité qui nous rongeait de ne pas avoir agit jusque-là. 

L'image

Complétant le point précédent, cette motivation n’a pour but que de faire donner l’impression d’un caractère désintéressé aux yeux de son entourage alors que nous savons tous qu’il s’agit d’un « coup de pub » pour (re)dorer son image. Mais qui oserait dire cela puisque nous avons fait preuve de générosité ? Parfois, le besoin d’une bonne réputation a du bon pour les fondations.

La fiscalité

Donner, c’est aussi recevoir un peu… On l’a déjà dit ? « Avantage fiscal », ce n’est pas nécessairement un gros mot. C’est même un argument de choix. Car avec 60 % de déduction d’impôts, faire un don n’est finalement pas si couteux que ça, même pour des foyers aux revenus modestes.

Le legs

Tout au long de notre vie, nous avons accumulé des biens. Objets, mobiliers, actifs fonciers, etc. Pour diverses raisons, nous souhaitons faire bénéficier les ONG de nos biens une fois notre temps sur terre passé plutôt que de laisser nos possessions sans repreneurs. C’est le don ultime pour les associations qui nous sont chères.

Le rêve de changement

Les donateurs sont des personnes qui souhaitent vivre dans un monde en paix. Ils veulent le voir un jour aussi beau et heureux que dans les plus belles utopies. Et le don leur permet de s’engager dans une (des) lutte(s) même s’ils n’ont peut-être pas le temps ou la possibilité d’être physiquement présents. Ils donnent en ce en quoi il croient : santé, recherche, droits de l’Homme, planète, culture, éducation, social…

L'urgence

Si cette motivation touche beaucoup de donateurs d’un jour (à vous de faire en sorte qu’ils le deviennent toujours), c’est grandement lié à l’amplitude de la tragédie. Elle cache en son sein plusieurs des motivations que nous avons citées précédemment comme la solidarité, l’estime de soi, l’image, mais également l’identification ou le rêve de changement.

 

 

Chaque individu et chaque entreprise qui donnent le font en leurs âmes et consciences. La ou les motivations qui les ont poussés à faire preuve de générosité ont toutes une légitimité. Malgré des exemples parfois subjectifs, aucune n’enlève de valeur au don pour votre organisation. C’est aussi pourquoi nous n’avons pas souhaité faire de classement ni de jugement de valeur.

 

Eudonet CRM, solution dédiée aux organismes de générosité, vous aide à mieux connaître vos donateurs et à adapter vos stratégies de communication :

Organisez et structurez efficacement les informations sur vos donateurs grâce au CRM. Facilitez-vous le déploiement de votre plan de communication : créez vos segmentations selon vos propres critères et déterminez quand et comment adresser vos donateurs et contacts, puis concevez vos arguments et messages en tenant compte entre autres des motivations de vos donateurs précitées.

Demandez votre démo gratuite : https://fr.eudonet.com/click-demo/

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer