Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 10 mars 2020 - 17:46 - Mise à jour le 10 mars 2020 - 18:30
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le musée des Confluences de Lyon lance un fonds de dotation

Le musée des Confluences a lancé un fonds de dotation avec le groupe d’expertise comptable In Extenso. Trois autres mécènes ont apporté leur soutien, et le financement de deux premiers projets a déjà été annoncé.

Le musée des Confluences. Crédit photo : Monster4711.

Le musée des Confluences, musée d'histoire naturelle, d'anthropologie, des sociétés et des civilisations de Lyon, a lancé un fonds de dotation de 600 000 euros sur trois ans. D'après Le Tout Lyon, il a été cofondé avec le groupe d’expertise comptable lyonnais In Extenso. L’entreprise a apporté la dotation initiale de 50 000 euros par an pour trois ans, et trois autres mécènes ont ensuite rejoint le fonds : l’entreprise spécialisée dans le diagnostic in vitro BioMérieux, la compagnie pharmaceutique allemande Boehringer Ingelheim, et le producteur d’énergie renouvelable La Compagnie Nationale du Rhône. 

Un ticket d'entrée de 15 000 euros

Les entreprises intéressées doivent s’engager pour une durée minimum de trois ans, pour un ticket d’entrée de 15 000 euros. Un montant relativement bas, car l’objectif du fonds n’est pas seulement financier : Hélène Lafont-Couturier, la directrice du musée des Confluences, a expliqué à La Tribune vouloir réunir « dans la durée, les acteurs économiques autour de valeurs communes partagées avec le musée ». Le président d'In Extenso et du fonds, Antoine de Riedmatten, a ainsi intégré le conseil d’administration du musée. 

Deux premiers projets

Deux premiers projets ont déjà été choisis par les administrateurs du fonds : la création au sein du musée de « La galerie des donateurs Émile Guimet », et une « action hors les murs » pour toucher d’autres publics. Le fonds de dotation soutiendra également une exposition itinérante sur l'histoire du dodo. Et ce n’est que le début, a souligné Hélène Lafont-Couturier :

« Nous sommes en phase exploratoire, mais je tiens à ce que nous nous posions par exemple devant les prisons. Ce sont des projets qui ont des mises en oeuvre relativement rapide, c'est important. »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer