Aller au contenu principal
Par Association SPARADRAP - Publié le 20 novembre 2019 - 16:45 - Mise à jour le 26 novembre 2019 - 15:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les effets désirables de la présence des proches auprès des enfants soignés ou hospitalisés

A l’occasion du 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, l’association SPARADRAP rappelle le droit des enfants soignés ou hospitalisés à avoir leurs parents à leurs côtés et l’impact bénéfique de cette présence pour tous : enfants, parents et soignants.

Les effets désirables de la présence des proches

De nombreux textes valorisent et encouragent la présence des parents auprès de leur enfant dans le cadre des soins ou de l’hospitalisation. Mais ces textes ne sont pas réellement contraignants et malgré une évolution positive, cette présence n’est pas toujours possible. Contrairement à d’autres pays, en France, ce droit n’est pas exigible par la loi pour l’enfant et ses parents.

Comment imaginer que les enfants puissent être hospitalisés sans avoir le soutien de leurs proches pour vivre cette épreuve, sans garder le lien avec toutes les personnes importantes pour eux dans ces moments où ils sont particulièrement vulnérables ? S’ils le souhaitent, c’est indispensable pour leur bien-être, voire leur guérison.

Pourtant, si en quinze ans, la place des parents auprès de leur enfant soigné ou hospitalisé a connu une évolution très positive, cette possibilité n’est pas offerte à tous et il existe de grandes disparités.

La présence des parents est le plus souvent reconnue et valorisée en néonatologie ou dans des services où les enfants sont hospitalisés pour des longues durées, mais ce n’est pas toujours le cas dans certains services d’urgence ou de réanimation, où les inquiétudes sont pourtant très grandes ou dans certains services de pédiatrie encore fermés aux visites des parents et des proches (fratrie, grands-parents, amis...).

De plus, lors d’un parcours opératoire, les enfants ne peuvent avoir la certitude d’avoir leurs parents à leurs côté lors de l’endormissement ou au réveil. Pourtant, cette absence génère de l’angoisse, parfois un sentiment d’abandon, aggrave la douleur post-opératoire, voire provoque de réels traumatismes. A l’inverse, la présence parentale diminue l’anxiété des enfants, permet un réveil dans de meilleures conditions et un moindre recours aux antalgiques.

 

L’association SPARADRAP a recueilli les témoignages d’enfants, de parents et de soignants qui racontent à quel point la présence des parents est essentielle dans le cadre des soins, d’une hospitalisation ou de l’opération d’un enfant.

Alan et ses parents (voir la vidéo) :

Alan : je me suis réveillé et j’étais perdu, vu qu’il n’y avait pas papa et maman [...] La maman d’Alan : pendant 6 mois, il ne voulait plus s’endormir parce qu’il avait peur de se réveiller et qu’on ne soit plus là et ça a été très compliqué... C’était catastrophique. [...] Le papa d’Alan : Je pense que c’est essentiel que les parents soient là au réveil de leurs enfants. [...]

Sophie, maman d’Antoine (voir la vidéo)

Quand la porte s’est refermée et que les soins ont commencé, il s’est mis à hurler et moi, je restais derrière la porte à sangloter [...] Quand il est remonté dans sa chambre, il a refusé de me parler et même de me regarder [...] il avait cru que je l’avais abandonné [...] La séparation doit être la plus courte possible parce qu’elle est génératrice de stress pour l’enfant, qui majore la douleur, mais aussi pour les parents [...]

Johan (voir la vidéo)

Lors de ma dernière opération, j’ai pas aimé quand je me suis réveillé, les bruits, la peur... et la chose que j’aimerais bien à mon réveil, c’est que mes parents soient avec moi, pour me rassurer [...]

La maman d’Iléa (voir la vidéo)

Il est hors de question que je ne sois pas là, je trouve cela essentiel d’être avec ma « nénette », de ne pas la laisser toute seule, à 4 ans. C’est une épreuve qu’on va faire ensemble, elle aura besoin de sa maman ou de son papa. [...]

Dr Véronique Lesage, médecin anesthésiste au CHU de Tours, membre du Conseil d’Administration de l’association SPARADRAP (voir la vidéo)

SPARADRAP se préoccupe de la présence des parents auprès des enfants hospitalisés depuis sa création il y a 25 ans. [...] Un enfant qui arrive à l’hôpital, il a peur, il est anxieux, il ne connaît pas les lieux. Il a vraiment besoin du soutien de ses parents. La présence des parents est fondamentale [...] La qualité de la prise en charge d’un enfant lors d’un parcours de soins, que ce soit à l’hôpital ou dans tout autre lieu, passe par la présence d’une triade : parent, enfant, soignant. Parce qu’un enfant sans ses parents se sent perdu, et un soignant qui fait face à un enfant qu’il vient à peine de découvrir, qu’il ne connaît pas, n’a pas de repère, ne sait pas comment l’accompagner. [...]

En savoir plus :

> Voir le communiqué de presse complet

 

Contact presse : Malka Jakubowicz – Tél. 01 43 48 76 48 – communication@sparadrap.org

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer