Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 6 mai 2020 - 17:00 - Mise à jour le 15 mai 2020 - 16:28
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les entreprises face à la crise du Covid-19 : les engagements de Nexity

La crise sanitaire liée au coronavirus a généré un immense élan de solidarité dans toute la société. Média des acteurs de l’engagement, nous avons voulu en savoir plus sur les actions des entreprises dans ce contexte si particulier. Mécénat, mobilisation des collaborateurs, dons financiers ou en nature, réorganisations… Comment se sont-elles adaptées et comment imaginent-elles leurs engagements futurs ? Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les actions de Nexity et sa fondation. Julie Montfraix, déléguée générale de la Fondation Nexity, a répondu à nos questions.

Les entreprises face à la crise du Covid-19 : les engagements de Nexity.
  • Comment votre entreprise a-t-elle réagi face à la crise sanitaire du Covid-19 ?

Nexity est d’abord une plateforme de services à l’immobilier avec des activités diversifiées comprenant notamment des agences immobilières, des activités de promotion ou des résidences seniors et étudiantes. Nous avons dû dès l’annonce du confinement organiser la fermeture de nos agences tout en assurant la continuité de l’activité pour nos clients, suspendre les chantiers de construction dans l’attente de la mise en place de mesures de distanciation sociale et de gestes barrières, mais également organiser le lien social et la prévention dans nos résidences.

Le travail fait au quotidien par les équipes pour maintenir ce lien avec nos clients et nos résidents est véritablement révélateur de l’engagement des collaborateurs. Parallèlement, la Fondation Nexity a mis en place un fonds d’urgence visant à accompagner nos associations partenaires sur des besoins de première nécessité vis-à-vis des publics précaires. Nexity a également débloqué une dotation d’urgence de 3 millions d’euros.

  • Comment votre équipe a-t-elle été sollicitée, et par qui ?

Nous avons une relation très proche avec nos associations partenaires.  Elles nous ont interpellés dès la première semaine de confinement sur le sujet de la précarité alimentaire des personnes à la rue, mais également des familles les plus fragiles.

  • Quelle est votre réponse et les actions concrètes mises en place ?

Avec le Conseil d’Administration de la Fondation Nexity, nous avons tout de suite débloqué un fonds d’urgence afin de financer des repas pour ces publics. Près de 13 000 repas ont été financés ainsi que plus de 500 bons alimentaires. Par ailleurs, Nexity a débloqué une aide exceptionnelle de 3 millions d’euros pour :

- l’aide au personnel soignant dans les régions les plus touchées par l’épidémie notamment en Seine-Saint-Denis et dans le Grand Est.

- l’aide aux personnes à la rue et en grande précarité.

- l’accompagnement des femmes victimes de violence.

Ces engagements financiers s’accompagnent également d’une réflexion et d’un travail sur un plan d’action avec les associations partenaires sur l’après-confinement. 

En effet, comment à l’issue de la crise, allons-nous collectivement faire en sorte que chacun garde un toit au-dessus de sa tête ? Comment permettre à chacun de manger ou d’accéder à l’éducation ? Ces questions, mais surtout les réponses que nous pourrons apporter ensemble, sont essentielles à la construction de notre société post-confinement et post-crise.

  • Comment vos collaborateurs sont-ils associés à votre engagement ?

Les collaborateurs de Nexity sont traditionnellement très engagés et ils l’ont démontré dès le début de la crise sanitaire. Nos agences immobilières ont fait don de masques et de surchaussures aux hôpitaux, des collaborateurs ont fait livrer des paniers-repas dans une pension de famille, d’autres se sont engagés dans des séances de lecture visant à rompre l’isolement des seniors pour nos résidents ou ont réalisé des vidéos pour présenter leur métier à des jeunes.

Par ailleurs, des centaines de collaborateurs de Nexity ont fait des dons de jours de congé à la Fondation Nexity (convertis en dons financiers) afin de financer plus fortement nos associations partenaires.

  • Quels sont les changements que cette crise va engendrer ?

La crise a révélé de profondes inégalités économiques, sociales et territoriales. Nous le savions déjà, mais cette crise les a profondément mises en exergue sur un temps extrêmement court.

Nous nous sommes collectivement aperçus également de l’action essentielle et nécessaire du monde associatif dans la gestion au quotidien de l’aide auprès des publics fragiles, de la nécessité des financements privés pour accompagner le développement et le déploiement de politiques d’intérêt général.

Je crois aussi que cette crise a fait prendre conscience d’une solidarité nationale que seuls les événements dramatiques nous révèlent. Chacun à son échelle a fait une action solidaire : appeler régulièrement un proche dans le grand âge, faire des courses pour un voisin à risque, coudre quelques masques, arrondir son ticket de caisse au supermarché pour soutenir les soignants…

Il me semble que la crise va nous permettre de changer notre regard et nos actions en matière de solidarité. Les écosystèmes qui se sont constitués et qui continuent de se constituer rassemblent des acteurs privés, les collectivités locales, l’État et les institutions, mais aussi les citoyens, au profit du bien commun. L’avenir est certainement en partie dans cette redéfinition des modes d’intervention des uns et des autres au profit de l’intérêt général.

  • Pouvez-vous nous décrire une action de solidarité qui vous a particulièrement marquée ?

J’ai été marquée par des actions de solidarité concernant l’aide alimentaire. Des restaurateurs offrant des repas à des personnes à la rue ou encore des chantiers d’insertion où des migrants ont réalisé des repas pour le personnel soignant et les plus précaires. La difficulté des situations personnelles n’a pas empêché la solidarité, c’est un bon signe pour le monde d’après.

  • Comment imaginez-vous l'après ?

Ce que nous a appris cette crise, c’est que rien n’est définitif, rien n’est acquis. J’espère l’après différent, avec une attention à tous, des liens sociaux retissés, des solidarités nouvelles et un toit pour tous.

On veut connaître vos engagements !
Entreprises, fondations : dites-nous quelles sont les actions solidaires que vous menez dans ce contexte de crise sanitaire via notre questionnaire dédié.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer