Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 30 avril 2020 - 16:15 - Mise à jour le 5 mai 2020 - 17:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les entreprises face à la crise du Covid-19 : les engagements de la SNCF

La crise sanitaire liée au coronavirus a généré un immense élan de solidarité dans toute la société. Média des acteurs de l’engagement, nous avons voulu en savoir plus sur les actions des entreprises dans ce contexte si particulier. Mécénat, mobilisation des collaborateurs, dons financiers ou en nature, réorganisations… Comment se sont-elles adaptées et comment imaginent-elles leurs engagements futurs ? Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les actions de la SNCF. Pierre Izard, directeur Technologies, Innovation et Projets Groupe, a répondu à nos questions.

Les entreprises face à la crise du Covid-19 : les engagements de la SNCF
  • Comment votre entreprise a-t-elle réagi face à la crise sanitaire du Covid-19 ? 

La première responsabilité du groupe SNCF est, dans la période actuelle, de veiller à la santé de ses salariés et de ses voyageurs tout en fournissant les services essentiels pour ceux qui comptent sur les transports publics pour se déplacer. Ceci concerne notamment les personnels du corps médical pour qui les horaires de trains ont été adaptés à leurs besoins (par exemple en Île-de -France) et les trajets à longue distance rendus gratuits.

Il s’agit également d’acheminer par le train des denrées de première nécessité, ainsi que des marchandises assurant la continuité des activités industrielles. Vous avez aussi sans doute en mémoire les TGV médicalisés que la SNCF a fait circuler depuis le 25 mars pour déplacer des malades vers des régions moins sollicitées. Ces missions d’intérêt public sont réalisées grâce à la mobilisation remarquable des équipes et de l’encadrement, avec l’engagement de tous les métiers sur le terrain. 

  • Comment votre équipe a-t-elle été sollicitée, et par qui ? 

Au-delà de cette mission première de transport, l’entreprise et ses agents ont mis en place d’autres actions face à la crise, le plus souvent tournées vers les plus vulnérables ou encore exprimant la solidarité avec les soignants. Nous avons veillé à faire connaître les initiatives individuelles, à prendre des initiatives collectives et à toutes les mettre en valeur, pour qu’elles servent d’exemple et inspirent l’action de chacun. C’est devenu notre programme « Faire Plus ». 

  • Quelle est votre réponse et les actions concrètes mises en place ?

Le premier support, c’est la Fondation SNCF. Elle a activé son réseau de correspondants sur tout le territoire et fait appel au mécénat de compétences qui permet à chacun de s’engager (missions à distance) sur son temps de travail grâce au  site « engagement citoyen ». Elle a décidé d’apporter une aide financière à la Fondation AP-HP, à la Fondation Abbé Pierre et à la Fondation des femmes pour soutenir le personnel soignant, les publics fragiles et les femmes en danger. Elle a aussi renforcé son partenariat avec le Samu social.

Dans le même temps, d’autres initiatives sont apparues : une partie de nos personnels médicaux se sont mis à la disposition des centres hospitaliers ou d’Ehpad ; des cheminots réservistes ont rejoint les services de La Défense nationale ; des locaux à vocation d’installations sociales (centres de vacances par exemple) ont été mis à disposition de l’État ou des municipalités.

De même, des hébergements de notre parc immobilier sont aujourd’hui à la disposition de femmes en difficulté ou pour des soignants. Des gares ont aussi été repensées, comme celle de Saint-Flour devenue drive de produits de première nécessité. Ce sont également nos équipes informatiques, comme celle de oui.sncf qui a mis au point l’intelligence artificielle du service ALLO COVID (0 806 800 540) de l’INSERM permettant de diagnostiquer l’infection au Covid-19 et d’orienter les appelants vers un parcours de soin près de chez eux.

  • Comment vos collaborateurs sont-ils associés à votre engagement ?

L’engagement de nos personnels a été spontané — et je tiens à souligner leur grande capacité d’initiative au service des autres — et inventorié dans notre programme « Faire Plus » qui a collecté les initiatives individuelles et promu des actions collectives au sein de nos établissements ou de nos services. 

  • Quels sont les changements que cette crise va engendrer ?  

Le rapport à la mobilité va certainement être nouveau, dans les semaines et les mois qui viennent. Il faut que chacun ait confiance dans les services publics, reprenne les trains, métros, tramways et bus en toute sérénité. Pour cela nous déployons de très grands efforts sanitaires. Nos passagers peuvent compter sur notre engagement. Nous comptons aussi sur leur propre respect des nouvelles règles définies par les pouvoirs publics.  

  • Pouvez-vous nous décrire une action de solidarité qui vous a particulièrement marquée ?

L’action des gardiens d’immeubles et des gestionnaires de nos filiales de logement m’a impressionné. Ils sont tous vraiment très mobilisés, au quotidien, au service des plus fragiles, rompant leur isolement, prenant l’initiative de contacts directs et réguliers avec eux. Ils font aussi le lien avec les dispositifs d’aide existant dans leur quartier.

Et puis la création de plateformes téléphoniques d’écoute et d’assistance portées par des salariés bénévoles mérite aussi attention. Elles ont une vocation un peu similaire : ne laisser personne seul face à ses difficultés, créer des liens pour prendre très régulièrement des nouvelles de nos salariés affectés par la crise ou de nos retraités âgés et isolés. 

  • Comment imaginez-vous l'après ?

Ces élans de solidarité, de proximité, doivent nous interroger sur le temps qui vient. Comment garder une attention aux plus vulnérables qui tranche réellement avec ce que nous vivions auparavant ? Comment mieux partager la vie dans nos villes avec moins d’indifférence aux autres, aux plus fragiles et plus de bienveillance ? Comment aussi nous déplacer demain en étant plus soucieux de l’environnement et de l’empreinte climatique de nos choix ? 

On veut connaître vos engagements !
Entreprises, fondations : dites-nous quelles sont les actions solidaires que vous menez dans ce contexte de crise sanitaire via notre questionnaire dédié.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer