Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 11 janvier 2021 - 12:00 - Mise à jour le 11 janvier 2021 - 13:26
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les réseaux sociaux de… Céline Puff Ardichvili, directrice générale et associée de Look Sharp

Céline Puff Ardichvili, directrice générale et associée de Look Sharp, une agence de communication et relations média engagée, nous dévoile la liste de ses comptes Twitter préférés.

Crédit photo : Claire Grandnom.

 

Diplômée d'une école de commerce internationale, Céline Puff Ardichvili a travaillé durant 19 ans au sein d’agences de relations publiques et a notamment dirigé Hotwire Public Relations entre 2010 et 2013. Elle retourne sur les bancs de l’université en 2011 à l’occasion d’un master 2 spécialisé en développement durable des organisations à l’Université Paris Dauphine. 

En 2013, elle s’associe à Béatrice Lévêque (@bea_leveque), fondatrice de Look Sharp (@LookSharpParis), une agence de conseil en communication et relations média engagée, et en devient la directrice générale. Céline Puff Ardichvili est également la cofondatrice, avec Fabrice Bonnifet (@FBonnifet), directeur développement durable du Groupe Bouygues, du blog L’Entreprise Contributive.

 

Sur Twitter, « je m’insurge, m’enthousiasme, partage, soutiens et m’engage », nous confie-t-elle. Voici la liste de ses comptes préférés : 

 

Ce bon pote-là essaie de rester anonyme, mais il ne trompe personne ! On l’a démasqué : c’est un geek du climat qui parle de sujets sérieux sans se prendre au sérieux : humour, science et vulgarisation vont de pair sur ce compte et sur le site éponyme. Sujets qui fâchent, rappel des ordres de grandeur (non, faire pipi sous la douche ne suffit pas…), interviews et livres incontournables sur le climat : le compte de ce « bon pote » est à suivre sans modération.

 

Claire Nouvian, la fondatrice de l’association @Bloom_FR, veut sensibiliser le grand public à la catastrophe qui se passe en silence là où elle est bien cachée : au fond des océans. Son combat est politique, elle le mène du grand public jusqu’au législateur en passant par les entreprises. Elle ne mâche ni ses mots ni les images : on se souvient de la campagne contre la pêche en eaux profondes pour laquelle Pénélope Bagieu avait prêté sa plume, et de celle contre la pêche électrique… Elle frappe fort, et son combat n’est pas fini : la Commission européenne ne veut pas faire respecter le droit aux Pays-Bas contre la #PêcheElectrique ? Elle organise une campagne de plaintes citoyennes. Forza, Claire !

 

Journaliste tout-terrain, Dominique Pialot a fait du décryptage des sujets liés au développement durable et au climat le fil rouge de sa carrière, notamment pendant ses dix ans à la Tribune. Parce qu'informer et s'informer sur ces sujets est vital, elle a récemment lancé avec @AlineRobert_ sa newsletter pro en ligne, Climatico.fr (@Climatico_fr), avec pour mission de partager des expériences et innovations pour faire avancer la transition écologique. Je suis admirative du travail de Dominique et j'apprécie son ton, parfois décalé, mais toujours juste sur le réseau à l'oiseau bleu.

 

Incontournable parmi les figures du développement durable, Élisabeth Laville est une pionnière : elle a lancé Utopies (@Utopies_Paris) en 1993, et depuis, avec son équipe, elle n’a eu de cesse d’accompagner les marques dans leur transition vers des modèles plus durables. Sa baseline : « J'ai choisi d'être optimiste car c'est bon pour la santé. » Et sa communication sur Twitter ne dément pas ce credo, au contraire ! Depuis le début de la crise de la Covid-19, Élisabeth a décidé de se concentrer sur ce qui va bien, à travers ses posts #Bonnenouvelle #CovidS01 puis #CovidS02. C’est rafraîchissant !

 

Fanélie Carrey-Conte a le sens du collectif et du bien commun. Ultra engagée dans l'urgence climatique, à travers Enercoop (@Enercoop_SCIC), dont elle est aujourd’hui secrétaire générale, elle pousse des projets d’énergies renouvelables citoyens. Sur son compte Twitter, elle se fait aussi volontiers porte-voix des modèles coopératifs, de l’éducation, de la consommation responsable, de l’ESS et des modèles de consommation plus respectueux des hommes et de l’environnement.

 

Docteur en philosophie et glaciologue. Voilà un profil original. Heidi est la seule personne qui m'ait fait lâcher mon propre tweet pendant que je l'écoutais à une conférence il y a deux ans. Et sur Twitter, elle est tout aussi captivante quand elle nous donne des nouvelles de la santé fragile de ces sentinelles du climat : les pôles, les sommets, les glaciers. Engagée de l’extrême, Heidi a lancé avec quatre autres femmes de sa trempe Climate Sentinel, une expédition scientifique et éducative de quatre semaines, à 1 000 kilomètres du pôle Nord, avec la bagatelle de 450 kilomètres à ski. Heidi n’a pas froid aux yeux... Départ en avril ! 

 

La crise a démontré l’importance du tissu associatif. Qui mieux que HelloAsso, cofondée par Léa Thomassin il y a dix ans, pour les soutenir et ce gratuitement ? Avec La Fonda (@fonda2020) et le Mouvement associatif (@lemouvementasso), HelloAsso a d’ailleurs mis en place le programme PANA, pour les former au numérique. Pendant la crise de la Covid-19, Léa Thomassin et ses équipes ont été catalyseurs d’impacts, notamment via les réseaux sociaux : après l’opération #20H05JeDonne, la campagne liensdepremierenecessite.fr a déjà permis de collecter plus de 19 millions d’euros pour aider les structures associatives à poursuivre, avec leurs bénévoles, leurs missions.

 

Mais où va le web ? Voilà une sacrée question. Et c’est aussi un sacré compte Twitter, tenu par Iréné Régnauld (@ireR1), également cofondateur du @moutonnumérique avec sa complice Yaël Benayoun (@Geensly). Ensemble, ils persistent et signent Technologies partout, démocratie nulle part (encore un livre incontournable). Sur ce compte, Irénée Régnauld questionne sans relâche la technologie aveugle, celle qui tente de se déguiser en progrès et y parvient souvent, celle qui s’insinue partout où elle peut et, ce faisant, peut nous rendre faibles et dépendants. Tweets incisifs, avec du jus de neurone dedans, et qui touchent juste.

  

Pascal Demurger est l’un de ces (trop rares) grands patrons cohérents dans les paroles et les actes. Ayant eu le bonheur de l’interroger pour le blog de l’Entreprise Contributive, j’ai pu mesurer à quel point son engagement est aussi incarné que concret. Voilà quelqu’un qui ose transformer et qui aime partager ! Son fil Twitter lui ressemble : simple, direct, positif et généreux dès qu'il s’agit de parler des autres et de leurs actions. Et je ne peux que recommander son livre L’entreprise du XXIe siècle sera politique ou ne sera plus. Hautement inspirant évidemment.  

 

Le mouvement étudiant Pour un réveil écologique a été lancé par un collectif de jeunes engagés, bien décidés à faire bouger les lignes, au sein des entreprises, et des écoles, en adressant directement le sujet de la formation. Bien placés pour « debunker  » avec sérieux et (im)pertinence les grandes annonces vertes « un peu » bancales des entreprises, et parce que ces sujets exigent d’adresser la complexité avec pédagogie, ils ont lancé fin 2020 leur compte « threads » @threadPRE. Incontournables !

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer