Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 13 mars 2020 - 18:42 - Mise à jour le 13 mars 2020 - 19:41
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#Municipales 2020 : que disent les candidat·e·s à la mairie de Paris sur l’ESS et l’engagement ?

Développement de l’économie circulaire, lutte contre le gaspillage alimentaire, création de fonds pour l’entrepreneuriat social... Carenews vous présente quelques propositions énoncées par les principaux candidat·e·s à la mairie de Paris en faveur de l’ESS (économie sociale et solidaire) et de l'engagement.

Crédit photo : Pascale Gueret.

1. Lutter contre le gaspillage alimentaire et les emballages plastiques

Anne Hidalgo 

Signature de la charte #MaVilleAntiGaspi de Too Good To Go avec un objectif de réduction de 50 % du gaspillage alimentaire à horizon 2025.

Cédric Villani 

Sensibiliser les plus jeunes au tri et au « zéro déchet » ; expérimentation d’une incitation financière à la réduction des déchets.

David Belliard 

Actions auprès des acteurs du secteur scolaire pour les responsabiliser sur la question des emballages et du gaspillage.

Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo 

Création d’un système de consigne pour remplacer les emballages plastiques par des bouteilles et des bocaux en verre ; remunicipalisation de la gestion des déchets.

2. Soutenir et multiplier les espaces dédiés à l’économie circulaire 

Cédric Villani 

Engager un dialogue avec l’État pour mieux appliquer le Pacte pour l’insertion par l’activité économique avec l’acquisition d’espaces pour installer ressourceries et recycleries.

David Belliard 

Densification du réseau des ressourceries et recycleries.

Anne Hidalgo 

Formation des demandeurs d’emploi et des personnes en réinsertion aux métiers de l’économie circulaire.

Le secteur porteur de propositions
Le Mouves a publié le manifeste « Je rejoins l’alliance pour l’économie de demain », qui liste dix mesures aptes à faire évoluer le modèle des entreprises sur le territoire. Quant à l’UDES, ce n’est pas moins de 40 propositions qu’elle a formulées afin de plaider en faveur du développement et de l’intégration du secteur dans les politiques locales.

3. Aider au financement des entrepreneurs (dont sociaux)

Agnès Buzyn

Création d’un fond de dotation pour les projets d’utilité sociale ; favoriser le dialogue entre incubateurs privés et publics.

Cédric Villani 

Accompagner une quarantaine de PME parisiennes innovantes dans leur stratégie de croissance. Faire en sorte que les incubateurs financés par la mairie aient systématiquement une dimension sociale. Création d'un Paris impact, à l’image du French Impact.

David Belliard 

Soutenir les acteurs éco-responsables, notamment en finançant les dépenses de fonctionnement et d’investissement, ou en renforçant leur modèle économique.

Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo 

Introduction de critères plus rigoureux pour le financement des entreprises, la priorité étant donnée aux modèles coopératifs ; généralisation des subventions pour les associations et suppression des appels à projets, qui les mettent en compétition.

Anne Hidalgo 

Maintien du fonds Paris Innovation Amorçage, qui accompagne les entreprises parisiennes présentes dans les  incubateurs labellisés « Paris Innovation » ou animés par Paris&Co.

4. Former à l’entrepreneuriat social 

Rachida Dati 

Mise en place éventuelle d’une « Station E » pour incuber et héberger les projets à impact environnemental.

Cédric Villani 

Création d’un programme de formation à l’entrepreneuriat pour les personnes en réinsertion ou éloignées de l’emploi ; création d’incubateurs d’entreprises et de startups répondant aux besoins des arrondissements.

David Belliard 

Soutien à la professionnalisation des entrepreneurs.

5. Donner plus de place aux entreprises de l’ESS sur les marchés publics  

Anne Hidalgo 

Faire en sorte que l’ensemble des marchés publics dispose de clauses sociales et environnementales.

Rachida Dati 

Mise en place d’un Small Business Environmental Act pour favoriser les petits acteurs, souvent plus performants que les grands.

Cédric Villani 

Rendre les marchés publics accessibles aux entreprises à impact afin d’accélérer leur développement.

David Belliard 

Privilégier les acteurs de l’ESS dans le développement d’activités économiques vertueuses lors des appels à projets et des commandes publiques ; aider à la pérennisation d’un certain nombre de business model de l’ESS pour que celle-ci devienne la norme et non plus l’exception.

Les personnalités de l’ESS qui s’engagent partout en France
Des acteurs de l’ESS se présentent aux municipales. C’est le cas d’Éric Pliez, le directeur de l’association Aurore, qui conduit la liste Paris en commun d’Anne Hidalgo dans le 20e arrondissement et de Fabienne Laredo-Morgaut, directrice de la Fondation Maisons du monde, qui a rejoint le maire LR sortant de Vertou (Loire-Atlantique) Rodolphe Amailland. D’autres ont choisi de lancer leur propre liste, à l’instar de François Dechy, fondateur du groupe d’insertion Baluchon, qui porte en Seine-Saint-Denis le projet Autrement Romainville, ancré à gauche.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer