Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 3 mai 2020 - 14:00 - Mise à jour le 3 mai 2020 - 14:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Jacques Huybrechts

La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 (coronavirus) nous oblige tous à rester confinés afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Le média est vecteur d’informations, mais aussi créateur de lien. Aussi, chez Carenews, nous avons lancé une série de discussions quotidiennes entre confinés. « Prenez soin de vous » crée une rencontre engagée et permet une aération virtuelle. Aujourd’hui, on se rend chez Jacques Huybrechts, co-fondateur et dirigeant de la Cité de la Réussite, du Parlement des Entrepreneurs d'avenir et du Parlement du féminin.

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Jacques Huybrechts
  • A quoi ressemble votre confinement ? 

Mon confinement se fait dans de bonnes conditions à Paris, dans mon appartement et en famille. Cinq sous le même toit à Montmartre. Mais nous avons de la place donc, la proximité n’est pas un souci. Le manque de proximité avec la nature est le seul problème. Heureux ceux qui sont à l’air et qui peuvent sortir. Ça sera sûrement l’une des conséquences de cette période. Revenir vers nos campagnes pour les citadins. Et d’ailleurs dès le début du confinement l’exode a été spectaculaire. 

  • Qu'est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

Je n’ai pas besoin de me changer les idées car elles n'arrêtent pas de se bousculer aux portes de mon esprit. Je cherche donc plutôt à les “confiner” et à les gérer. Cette période est propice à la réflexion, à l'émergence de nouvelles idées même totalement folles ou irréalistes. 

Sinon, je lis beaucoup, mais un peu trop en lien d’ailleurs avec notre période. Les multiples tribunes sont parfois passionnantes. Je pense que je vais me retrouver en fin de confinement en évaluant tout ce que je n’ai pas fait et que j’aurais pu ou dû faire. Le temps passe très très vite lorsque ce confinement est assez bien vécu.

  • Un conseil pour prendre bien soin de soi ?

Sortir un peu même dans le confinement. Prendre un peu l’air dans un Paris vidé de ses nuées d’humain. Écouter le chant des oiseaux et le silence des nuits en ce moment. Faire des projets aussi. Personnels ou professionnels. Et échanger avec d’autres par visioconférences. Échanger sur nos doutes, nos projets et sur l'après confinement. Écrire aussi. Un journal ou des contributions.

  • Une lecture / un film / une série / un podcast / un compte à suivre / une musique/ qui vous a redonné le sourire ? Ou plusieurs ! 

Une lecture : les émotions de la Terre de Glenn Albrecht qui propose un nouveau vocabulaire pour évoquer notre rapport à la crise écologique, J’ai eu le temps de me faire les trois saisons de The Crown. Très agréablement surpris et rentré dans l'intimité de la vie royale anglaise. Pour un républicain comme moi, c’est que la série est bonne. 

Je suis différents comptes. Celui de Jean Marc Jancovici est assez juste en ce moment. Réécouter Jean Ferrat en confinement me ressource. C’est ma fibre engagée et mon amour des mots. 

Ce qui me donne le sourire c’est le rebond de nombreux entrepreneurs dans cette période. Après un moment de sidération et course à la trésorerie, je suis impressionné par la capacité de rebond de certains. Il faudra quand même faire le point dans six mois mais beaucoup vont s’en sortir aussi. 

  • Une idée pour continuer à s'engager depuis son canapé ?

En profiter pour se recentrer sur le cœur de son engagement. Tracer le sillon que l’on a creuser pour certains depuis longtemps 

  • Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars)?

La dernière entreprise française de bouteilles à oxygène (Luxfer dans le Puy de Dôme) a été sacrifiée par ses actionnaires britanniques sur l’autel de la mondialisation. Elle est pourtant rentable et pourrait repartir par la volonté de ses collaborateurs, avec l’aide des pouvoirs publics : indispensable ! Redonner de l'indépendance à la France sur des secteurs industriels stratégiques fera partie de la solution pour l'économie d’avenir.

  • Une proposition pour changer le monde après le confinement ? Et pour construire le jour d'après. 

Engager les citoyens à s’interroger personnellement et collectivement sur leur actes d'après, à leur mesure, bien sûr, afin de participer à des changements concrets pour notre humanité. Que vais-je changer pour participer à un monde meilleur?

 


Suivez Jacques Huybrechts sur Twitter et Linkedin.

Le site d'entrepreneurs d'avenir : http://www.entrepreneursdavenir.com/

Notre reportage sur les 10 ans du Parlement des entrepreneurs d’avenir

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer