Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 30 avril 2020 - 16:02 - Mise à jour le 19 novembre 2020 - 17:43
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Camille Voisin

La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 (coronavirus) nous oblige tous à rester confinés afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Le média est vecteur d’informations, mais aussi créateur de lien. Aussi, chez Carenews, nous avons lancé une série de discussions quotidiennes entre confinés. « Prenez soin de vous » crée une rencontre engagée et permet une aération virtuelle. Aujourd’hui, on se rend chez Camille Voisin, responsable des programmes d'Epic Foundation en Europe.

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Camille Voisin
  • À quoi ressemble votre confinement ? 

Mon compagnon ayant son entreprise dans le Cher, nous sommes des télétravailleurs réguliers et partageons en temps normal nos semaines entre notre appartement de la Seine-Saint-Denis et notre maison du Cher. Autant dire que lorsque le confinement a été déclaré, nous ne nous sommes pas vraiment posé de questions…. 

On est donc à la campagne avec Poupsik, notre chaton, seul être vivant à se promener librement dans le village pour rendre visite aux voisins ! Tous les deux en télétravail mais chacun dans sa pièce, on s’amuse à recréer une vie de bureau : on se dit bonne journée le matin avant de se retrouver pour la pause déjeuner dans le jardin puis l’apéro Skype ! Sans enfant, c’est important de s’imposer un rythme ou on a vite fait de travailler dès le saut du lit et jusqu’au coucher. En confinement aussi, il faut trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle !

  • Qu'est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

Notre maison est encore une ruine et nous la rénovons nous-mêmes donc on profite d’être à plein temps ici pour avancer dans les travaux. Rien de tel pour se défouler que d’abattre des murs à la masse ! Il m’apprend aussi à cuisiner et après un mois mes plats commencent à être plutôt bons ! Pour maintenir le rythme de cuisine mais éviter de manger la même chose tous les jours, on fait des échanges entre voisins : les pas de porte se couvrent de meringues, palette à la diable, crumbles, tajines…. C’est une belle manière de garder du lien malgré le confinement. 

  • Un conseil pour prendre bien soin de soi ?

Se lâcher la grappe ? Bannir les mots « il faut que » ? J’ai l’impression que ce confinement n’a fait que rajouter de la pression dans la course vers la perfection et des impératifs à faire plus de sport, manger sain, établir une routine de sommeil, méditation, yoga, sociabilité exacerbée… Peut-être que l’important serait de faire les choses que l’on aime et d’utiliser le temps supplémentaire pour rêvasser et regarder par la fenêtre ? Je crois beaucoup au vide fertile ! 

  •  Une lecture / un film / une série / un podcast / un compte à suivre / une musique/ qui vous a redonné le sourire ? Ou plusieurs ! 

Des moments de poésie justement ! Je ne loupe aucune des Lettres d’intérieur d’Augustin Trapenard sur France Inter et vous conseille particulièrement, celle d’Annie Ernaux. Je vous recommande également l’expérience Au Creux de l’Oreille du théâtre de la Colline pour qu’un comédien bénévole vous rappelle. Un très beau moment privilégié. 

  • Une idée pour continuer à s'engager depuis son canapé ?

Plein d’idées ! Pour commencer, rester fidèle à ses engagements habituels, l’urgence sanitaire ne doit pas nous faire oublier la crise sociale et les besoins des causes que nous soutenons en temps normal. Il ne faut donc pas hésiter à donner plus d’argent et plus de temps aux associations déjà accompagnées. 

Très attachée à l’égalité des chances et sensible au risque de rupture pédagogique, je recommande aussi de donner quelques heures pendant le confinement à travers l’opération #MentoratdUrgence du Collectif Mentorat, porté notamment par l’Institut Télémaque

  •  Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars)?

J’aime bien voir le verre à moitié plein ! Alors, bien sûr, toutes les conférences, séminaires, ateliers, formations ont été annulés …. mais beaucoup se sont digitalisés ! On peut donc tirer partie d’un des aspects positifs de cette digitalisation forcée : l’accès à tellement plus de conférences et espaces d’échange français mais aussi internationaux. Par exemple, on peut aller faire un tour du côté de la makesense TV, d’Impact & Co (la Web TV de la coalition 10%) ; écouter le podcast  Impact Positif (en particulier l’épisode sur #gardonslelien, l’initiative portée par simplon.co) ou encore revoir les webinars de l’EVPA, la Fondation Skoll, Ashoka … 

  • Une proposition pour changer le monde après le confinement ? Et pour construire le jour d'après ? 

Dans son canap’ on peut aussi continuer à répondre à des consultations et signer des pétitions … #LeJourdAprès#noussommesdemain. Je me réjouis aujourd’hui de voir des actions collectives dans le secteur et des citoyens avec une volonté d’engagement plus forte. Pour éviter l’amnésie collective post-confinement, j’espère qu’à titre individuel, chacun va continuer à se recentrer sur l’essentiel, vivre avec moins, consommer local, s’engager, et que le secteur, dans son ensemble, va entrer dans une logique d’action collective, seul levier de changement viable. 

 


Suivez Camille Voisin sur Linkedin.

Epic Foundation : https://epic.foundation/

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer