Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 17 avril 2020 - 14:03 - Mise à jour le 17 avril 2020 - 14:03
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Melchior Gormand

La crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 (coronavirus) nous oblige tous à rester confinés afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Le média est vecteur d’informations, mais aussi créateur de lien. Aussi, chez Carenews, nous lançons une série de discussions quotidiennes entre confinés. « Prenez soin de vous » crée une rencontre engagée et permet une aération virtuelle. Aujourd’hui, on se rend chez Melchior Gormand, producteur et animateur radio des émissions Ça fait du bien et L'Échappée belle en musique sur la radio RCF.

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Melchior Gormand
  • Melchior, à quoi ressemble votre confinement ?

Après avoir passé une semaine de vacances programmées qui se sont transformées en confinement général s'est posée la question de mon retour à l'antenne. Je ne vis pas seul donc je ne voulais pas forcément prendre le risque de ramener le virus à la maison. Et finalement on est venu installer un studio chez moi, dans mon bureau, à deux pas de mon lit ! C'est hyper excitant, et ça change complètement ma manière de travailler. Je trouve ça particulièrement touchant de parler aux auditeurs qui sont exactement dans la même situation que moi : chez eux, dans leur canapé, dans leur lit, ou en train de télétravailler. Donc mon confinement est chargé et pas du tout reposant, mais c'est humainement très inspirant. 

  • Qu'est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

Je bronze sur mon balcon quand j'ai un peu de temps, une bonne dose de soleil, ça fait du bien ! Et sinon, mes temps libres se résument à Netflix + FaceTime + Spotify. Ce n'est pas très original mais ça détend vraiment !

  • Un conseil pour prendre bien soin de soi ?

Je pense qu'il est très important de garder un vrai rythme. Le pire serait de tomber dans le piège « confinement = vacances ». Se lever à une heure correcte, c'est déjà prendre soin de soi, et puis faire attention à son alimentation surtout si on ne fait presque plus de sport. Prendre soin de soi c'est aussi prendre soin des autres. Si ce confinement doit nous apprendre quelque chose, c'est bien de penser aux autres, et de prendre soin des personnes qui sont seules et fragiles. 

  • Une lecture / un film / une série / un podcast / un compte à suivre / une musique/ qui vous a redonné le sourire ? Ou plusieurs ! 

Elle est difficile cette question ! On a justement plus de temps pour découvrir plein de choses. Mais je vous conseille de regarder la série Fleabag sur Amazon Prime : un délice ! Une autre série plus sérieuse et incroyablement bien réalisée : Le Bureau des Légendes sur CANAL+. Ça donne envie de devenir agent de la DGSE. 

Une chanson magnifique à écouter : On fait comme si de Calogero qu'il a spécialement composée pour rendre hommage au personnel soignant

  • Une idée pour continuer à s'engager depuis son canapé ?

Parfois on se sent impuissant car on ne peut pas sortir. Mais rien que de prendre le temps d'appeler les personnes âgées qui sont seules, c'est déjà un beau geste. Il y a d'ailleurs des dispositifs mis en place par les arrondissements et les municipalités qui permettent d'appeler des inconnus et de prendre de leurs nouvelles. Une manière également de lutter contre l'isolement, ce « mal » du siècle.  

  • Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars) ?

Il y a tellement de belles choses qui font du bien pendant cette crise. Alors qu'on aurait pensé qu'on allait se renfermer sur nous-même, c'est tout le contraire ! Il y a une réelle vague de solidarité. Les particuliers s'entraident mutuellement, idem pour les entreprises qui mettent de côté leurs activités pour aider les personnes en situation de fragilité. Chaque initiative positive est à mettre en avant, la liste serait bien longue !

  • Une proposition pour changer le monde après le confinement ? Et pour construire le jour d'après. 

C'est tout un programme ! Déjà il faudrait garder cet esprit solidaire que chacun porte pendant ce confinement. Être solidaire avec ses voisins, sa famille, ses amis, ça porte ses fruits et c'est très inspirant. Dans un autre domaine, la période pré-confinement nous a montré que notre pays était trop dépendant d'autres pays, surtout pour le commerce. Je pense que nous devrions réfléchir à ré-industrialiser la France, à re-produire local, et à re-consommer local. Ça ne peut pas se faire du jour au lendemain, mais c'est une manière de se protéger pour l'avenir. 


Suivre Melchior Gormand sur Facebook et LinkedIn.

Écouter la radio RCF : https://rcf.fr/

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer