Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 13 décembre 2019 - 16:58 - Mise à jour le 13 décembre 2019 - 17:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Rétrospective] L’interdiction de la pêche électrique en Europe, la bonne nouvelle de l’année 2019

Ce mois de décembre, la rédaction vous propose de faire le point sur une année riche en engagements. Aujourd’hui, nous revenons sur la bonne nouvelle que les lecteurs de carenews retiennent de 2019 : l’interdiction de la pêche électrique en Europe à partir de 2021.

Crédit photo : CatherineL-Prod.

« Il nous aura fallu plus de deux ans de campagne, deux plaintes officielles à la Commission européenne, une demande d’ouverture d’enquête européenne pour fraude, une saisine de BLOOM de la médiatrice européenne, des centaines de rendez-vous avec les représentations permanentes des États membres et les parlementaires à Bruxelles pour obtenir cette interdiction totale de la pêche électrique. »

Le 13 février dernier, Mathieu Colléter, responsable des relations institutionnelles de l’association BLOOM, saluait dans un communiqué le fruit de nombreux mois de mobilisation. 

Un technique aux conséquences désastreuses

La pêche électrique, interdite notamment en Chine, au Brésil ou encore aux États-Unis, consiste à envoyer d’un chalut des impulsions électriques dans le sédiment pour y capturer des poissons vivant au fond des mers. Bien qu’interdite en Europe depuis 1998, la Commission européenne permet depuis 2006 sa pratique dans le cadre d’un régime dérogatoire exceptionnel. Ce dernier concerne 5 % de la flotte dans une zone au sud de la mer du Nord. 

En 2006, des experts remettaient un rapport plutôt critique à la Commission européenne sur cette technique. Blessures, mortalité prématurée, effets sur les embryons, la fertilité et la croissance des poissons… des tests menés en eaux douces montrent les conséquences désastreuses de la technique, comme le rapporte le Monde.   

D’après l’association BLOOM, les Pays-Bas, en particulier, ne respectent pas la réglementation en vigueur. En octobre 2017, notamment, elle porte plainte contre le pays qui utiliserait des licences de pêche électrique illégales.

La campagne des ONG et des pêcheurs français, fortement lésés par la pratique, finit par payer. En janvier 2018, le Parlement européen se prononce sur l’interdiction totale et définitive de la pêche électrique, par 402 voix pour et 232 contre. L’interdiction est votée en avril 2018 : la pêche électrique sera totalement interdite aux navires de pêche de l’Union européenne dans toutes les eaux qu’ils fréquentent, y compris en dehors de l’UE, au 30 juin 2021.

La pêche électrique interdite dans les eaux françaises depuis août

Les États membres ont toutefois l'opportunité de décider de l'interdiction immédiate de la pêche électrique dans les eaux sous leur souveraineté, ce que la France a choisi de faire. Un vote unanime de l'Assemblée nationale le 9 mai dernier a interdit le recours à la pêche électrique dans les eaux françaises à compter du 14 août. 

« Avec @Bloom_FR nous avons gagné beaucoup de batailles. Contre la pêche en eaux profondes, contre la pêche électrique et nous devons continuer à nous mobiliser pour empêcher la réintroduction de subventions néfastes qui profiteront aux flottes industrielles . » https://t.co/WLPB4ma1YH

— younous omarjee (@younousomarjee) November 11, 2019

 

Pourquoi ce sujet ?
Sur Twitter, les lecteurs ont choisi que la rédaction revienne sur l’interdiction de la pêche électrique en Europe à 44 %, plutôt que sur la PMA pour toutes (38 %) et la reconstitution du Fonds mondial pour la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme (19 %).
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer