Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 10 février 2021 - 12:00 - Mise à jour le 11 février 2021 - 15:31
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Revenu foncier solidaire : une nouvelle façon de faire un don à une fondation

La Fondation de France, Epic Foundation et la Fondation Caritas ont signé un partenariat avec le cabinet immobilier Baratte pour initier une nouvelle forme de don, le loyer solidaire.

Revenu foncier solidaire : une nouvelle façon de faire un don. Crédits :marchmeena29

 

Ces dernières années, les formes de dons ont pris différents visages pour faire grandir la générosité : arrondi en caisse, don de monnaie virtuelle, dons d’objets, etc. Une nouvelle forme est née d’un secteur peu réputé pour faire de la philanthropie. Un cabinet de gestion immobilière lance un concept novateur, le revenu foncier solidaire. Fort de son expérience et de sa clientèle patrimoniale, le cabinet Baratte a eu l’idée ingénieuse de transformer une partie du loyer perçu en un don transféré à une cause humanitaire soutenue par trois grandes fondations partenaires. Explications. 

Une idée novatrice au service de la cause

Pour Bruno Guy-Wasier, président du cabinet immobilier Baratte, « faire l’association entre une approche philanthropique et la gestion immobilière m’intéressait. Lors d’un voyage d’études avec d’autres camarades, nous avons réfléchi à comment apporter de la régularité financière à des fonds et des fondations. Nous avons rencontré des entrepreneurs, dont un qui nous a dit : j’ai réussi, je gagne extrêmement bien ma vie, et ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est d’avoir un impact sur la société, sur les gens ». Bruno Guy-Wasier lui propose alors de s’occuper de son patrimoine et de flécher une partie de ses revenus vers des causes humanitaires, des actions à impact . C’est ainsi qu’est née l’idée novatrice de créer, en France, le revenu foncier solidaire. 

Le cabinet Baratte se rapproche de trois fondations de renommée, la Fondation Caritas, la Fondation de France et Epic Foundation, avec lesquelles il tisse un partenariat de trois ans. 

Ce qui a intéressé les fondations partenaires, c’est notre indépendance, le partage de valeurs et la création de valeurs sur la durée. Nous sommes indépendants de toute entité financière, et dotés d’une expertise technique. Les fondations recherchent des sources diversifiées de don. C’est plus qu’un produit, c’est une conviction », précise Bruno Guy-Wasier. 

Jean-Marie Destrée, délégué général de la Fondation Caritas France, a commenté dans un communiqué : « Nos deux métiers et la manière dont nos équipes respectives les exercent résonnent en termes d’approche et de valeurs, d’attention aux personnes et d’inscription dans un temps long. L’immobilier est un sujet aux forts enjeux sociaux. »

 

Comment fonctionne le loyer solidaire ?

Le loyer solidaire permet au propriétaire de faire un don avec une partie de ses revenus fonciers au bénéfice d’une cause. Concrètement, une partie des revenus fonciers est fléchée vers une des fondations partenaires et le cabinet immobilier s’occupe de toute la gestion administrative et juridique. 

La mécanique est simple. Le propriétaire choisit, dans son mandat de gestion locative du bien immobilier qu’il confie au cabinet Baratte, la partie du revenu foncier qu’il souhaite reverser sous forme de don à une des fondations partenaires. De son côté, le cabinet Baratte abonde le don du propriétaire en versant une partie de ses honoraires de gestion sur le loyer donné en dons. Le cabinet prend également en charge l’ensemble de la gestion administrative du don, et permet aux propriétaires de bénéficier des avantages fiscaux correspondants (IFI, IR, IS).

 

Anita Kirpalani, EPIC Foundation, Managing Director Europe EPIC détaille dans un communiqué :

 Il s’agit d’une solution de don innovante qui permet aux donateurs d’avoir un impact systémique et continu, puisque le don est imbriqué au cœur même du mécanisme des locations. Le modèle d’Epic est centré autour de cette question d’impact puisqu’il permet aux donateurs d’amplifier l’impact des organisations que nous soutenons et qui œuvrent au quotidien pour les enfants et jeunes de milieux défavorisés. Le modèle de Baratte avait tout son sens pour nous car il place l’innovation au cœur de la solidarité. » 

Exemple pour un loyer de 1 000 euros :

- Pour un loyer de 1 000 euros, la quote-part pour le don solidaire correspond à 20 %.

- Le propriétaire conserve donc 800 euros de revenus locatifs et donne 200 euros à une fondation de son choix. Le don donne lieu à un avoir fiscal.

- Le cabinet Baratte prélève les 6 % de frais de gestion standard sur l’ensemble du loyer des 1 000 euros. Et en plus, le cabinet abonde sur le don réalisé par le propriétaire en donnant à son tour 20 % des honoraires qu’il a encaissé sur la quote-part donnée.

 

Au total, la fondation perçoit 20 % du loyer et 20 % des 6 % des frais de gestion du cabinet (de la quote-part donnée).

 

 

Pour Vincent Bodin, responsable département marketing et grands comptes de la Fondation de France :

 La mission de la Fondation de France est d’accompagner la générosité, sous toutes ses formes, pour la transformer en actions de solidarité utiles et efficaces. L’idée de Baratte de proposer à leurs clients une nouvelle manière de soutenir nos actions est exactement ce que nous cherchons à faire. Inventer des nouvelles formes de générosité, s’engager ensemble – clients, entreprise, fondation – autour d’un objectif commun : celui d’encourager les projets de solidarité utiles à tous. Recherche médicale, aide aux plus précaires, soutien aux enfants malmenés par la vie, protection de l’environnement, les clients de Baratte peuvent soutenir la cause de leur choix via la Fondation de France. En plus, Baratte abonde leur don. C’est un vrai cercle vertueux de générosité ! »

 

Christina Diego 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer