Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 8 novembre 2019 - 08:44 - Mise à jour le 8 novembre 2019 - 09:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Sexploration, des jeux d’éducation à la sexualité positifs et inclusifs

Chaque vendredi, Carenews vous présente une idée de shopping solidaire. Cette semaine, nous vous parlons de Sexploration, des jeux d’éducation à la sexualité pour les ados. Inclusifs et positifs, ils veulent pallier les manques des programmes scolaires pour que chacun·e apprenne à connaître son corps et à respecter celui de l’autre.

Légende : Sexploration, des jeux d’éducation à la sexualité positifs et inclusifs. Crédit photo : Claire Vimont

À l’origine de Sexploration, il y a des constats alarmants : selon un rapport du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, une fille de 15 ans sur quatre ignore qu’elle a un clitoris, et 25 % des établissements scolaires déclarent ne mettre aucune action en place en matière d’éducation à la sexualité… Tandis que une femme sur dix n’a pas consenti à sa première relation sexuelle, comme l’a constaté l'Agence Santé Publique France dans son baromètre santé 2016

Il y a deux ans, le Défenseur des droits sonnait l’alerte sur le besoin de faire appliquer en France un décret de 2001 rendant obligatoires trois séances annuelles d’éducation sexuelle et affective pour toutes les classes, de l’école primaire au baccalauréat. Il est en effet prouvé que l’éducation à la sexualité permet une sexualité plus responsable, et notamment une plus grande utilisation de protections (comme le détaille un rapport de l’Unesco). 

 

« Un premier abord avec la sexualité moins ‘froid’ et médical que les cours de SVT »

L’illustratrice et graphiste Claire Vimont, bénévole dans l’association de prévention en santé sexuelle SIS animation, a constaté ce manque d’éducation à la sexualité chez les ados, et remarqué que les professeurs de SVT ne disposaient pas forcément d’outils adaptés et accessibles. D’où son idée de jeux adaptés au public concerné, un projet qui a fait mouche auprès de l’éditrice de jeux progressistes Héloïse Pierre, qui a mis l’égalité filles-garçons au cœur de son entreprise Topla. 

Après avoir consulté des adolescent·e·s, des parents, des associations et des médecins, leur collection de jeux Sexploration était prête. Le mot d’ordre, selon Claire Vimont : 

« Qu'ils permettent une première approche de la sexualité moins ‘froide’ et médicale que les outils qui sont utilisés en cours de SVT par exemple. Que l'on ne se concentre pas uniquement sur des choses qui font peur (les maladies, les risques de grossesse), mais aussi sur des choses plus humaines et émotionnelles (discriminations, respect et consentement). »

 

Des jeux de cartes et de plateau

Quatre jeux de cartes et un jeu de plateau complémentaires sont donc proposés aux ados (à partir de 12 ans). Les premiers sont des jeux de rôles, un « Vrai ou Faux » ainsi qu’un nuancier sur les thèmes des infections sexuellement transmissibles, le consentement, les privilèges et la contraception. Le jeu de plateau « C'est pas tabou » permet quant à lui de définir des termes clés de compréhension : identités de genre, orientations sexuelles, prévention, plaisir, anatomie… Le tout dans un design « coloré et fun », précise Claire Vimont. 

Une fiche destinée aux adultes pour leur présenter les objectifs pédagogiques des jeux et leur permettre de réfléchir à la façon de les proposer aux ados est également en cours de finalisation. Claire Vimont rapporte des retours positifs des adolescent·e·s qui ont testé Sexploration : « Il y a un petit temps de gêne et d’hésitation au début, que le côté ludique permet de dépasser, et ensuite ils rigolent bien. »

 

L’objectif : faire entrer Sexploration dans les collèges et lycées 

 

Suivant les principes de Topla, ces jeux intègrent une dimension d’engagement : pour chaque commande, un jeu est offert au Planning Familial. Claire Vimont et Héloïse Pierre revendiquent par ailleurs une production européenne et une impression sur un papier FSC (issu de forêts durablement protégées). 

La recette fonctionne, puisque la campagne de financement participatif lancée sur Ulule a dépassé son objectif à plus de 200 % : 1000 jeux (dans des packs allant de 17 à 1000 euros) ont déjà été vendus, permettant d’en offrir plus de 500 au Planning Familial. Sexploration a également été sélectionné pour le programme #ActForImapct de BNP Paribas.

Après le crowdfunding, Sexploration sera en vente sur le site de Topla, et des discussions sont en cours pour distribuer la gamme dans des librairies et autres lieux physiques. Avant, espère Claire Vimont, d’être à la disposition des adolescent·e·s directement dans les établissements scolaires.

Mélissa Perraudeau    

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer