Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 3 décembre 2019 - 09:50 - Mise à jour le 3 décembre 2019 - 09:54
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[SOCIAL TECH] Cette extension web calcule l’empreinte écologique de votre navigation 

Chaque semaine, Carenews vous présente une initiative technologique actrice de changement. Aujourd’hui, nous vous parlons de Carbonalyser, une extension de navigateur Internet évaluant l’impact écologique de votre activité numérique.

Crédit photo : Poike.

Le numérique émet aujourd’hui 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit davantage que le transport aérien civil, rapportait The Shift Project dans un rapport sur « L’insoutenable usage de la vidéo en ligne » en juillet dernier. Le think tank français, qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone, précisait qu’en 2018, le visionnage de vidéos en ligne avait généré « autant de gaz à effet de serre que l’Espagne ».

Parce que la consommation électrique et les émissions de gaz à effet de serre liées à notre navigation Internet sont encore peu connues, l’association a mis au point une extension de navigateur Internet. Gratuit, Carbonalyser permet à chacun·e de visualiser en temps réel l’empreinte environnementale de ses activités sur les réseaux sociaux ou encore de son visionnage de vidéos. Maxime Efoui-Hess, chef de projet à The Shift Project, a détaillé à 20 Minutes

« Le programme comptabilise le nombre d’octets qui transitent via votre navigateur et votre temps passé sur Internet. Puis, il calcule la consommation électrique qu’a nécessité votre utilisation d’Internet. À la fois pour faire fonctionner votre terminal (smartphone, ordinateur portable, tablette…), mais aussi, derrière, les centres de données (data center) et l’« infrastructure réseau » qui achemine la donnée jusqu’à vous. »

Objectif : la sobriété numérique

Carbonalyser convertit cette consommation électrique en émissions de gaz à effet de serre, et montre la distance équivalente à cette empreinte en voiture. L’objectif : accélérer la prise de conscience des impacts environnementaux du numérique, pour, à long terme, encourager les internautes à la sobriété numérique.

« La sobriété devrait s’appliquer partout : biens de consommation, déplacements mais aussi consommation Internet, dont les vidéos. Regarder moins de vidéos et écouter, échanger avec les autres humains : un moyen pour construire le monde réel de demain ! », a appuyé auprès de The Shift Project Françoise Berthoud, ingénieure de recherche et directrice du GDS EcoInfo. 

Un but qui semble pour l’heure inaccessible pour Maxime Efoui-Hess. Il constate plutôt une accélération de nos activités numériques : « Prenez la technologie de l’image. Les écrans HD (haute définition) sont non seulement en train de devenir la norme, mais les fabricants proposent déjà de nouveaux standards. »

Disponible sur Firefox et sur Android, Carbonalyser devrait bientôt être disponible sur Chrome.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer