Aller au contenu principal
Par Coalition Solidaire - Publié le 1 mars 2021 - 10:39 - Mise à jour le 1 mars 2021 - 11:13
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Il est important d’organiser des réseaux de solidarité d’ultra-proximité : 4 questions à Victor Senave, makesense

Comment makesense a-t-elle mobilisé sa communauté lors de la crise sanitaire liée au COVID-19 ? Quels programmes ont été mis en place et quel bilan en tirer ? Les réponses de Victor Senave, responsable du programme Quartiers en commun, makesense.

Crédit photo : iStock.
Crédit photo : iStock.
  • Qu’est-ce que makesense ?

Depuis 2010, l’association met en relation des entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire qui veulent développer leurs startups avec des citoyens qui veulent les aider. Ensemble, ils développent des solutions durables et innovantes face aux enjeux climatiques et sociétaux. Makesense, ce sont plus de 100 000 bénévoles dans le monde, répartis dans plus de 140 villes, 200 partenaires institutionnels, 8 200 projets soutenus, six incubateurs d’entreprises d’innovations sociales. 

  • Comment l’association s’est-elle adaptée à la crise liée au COVID-19 ? 

Nous nous sommes demandés comment apporter concrètement et rapidement notre soutien à celles et ceux qui en avaient le plus besoin. Makesense a lancé le programme « Ré_action » pour soutenir les personnes fragilisées par la crise. Pendant une semaine, un mobilisateur ou une mobilisatrice de l’association makesense accompagnait un groupe de 15 nouveaux participants. Ensemble, ils se sont approprié les solutions des associations partenaires pour les appliquer près de chez eux. 

 


Lire aussi : Coalition Solidaire le podcast : recréer des solidarités de voisinage


 

  • Quel est le bilan de ce programme ? 

Plus de 5 000 bénévoles se sont engagés, 1 000 kits d’hygiène ont été constitués pour les sans-abri, 8 000 appels et mails envoyés aux personnes âgées isolées, 6 000 équipements – masques, blouses – trouvés pour les soignants, une centaine de producteurs locaux soutenus. Face à ce succès, nous avons décidé de poursuivre le programme au-delà du confinement en proposant un défi solidaire par jour pour passer à l’action et aller à la rencontre de l’autre. 

  • Quelles leçons tirez-vous des semaines inédites qui viennent de s’écouler ?

Chez makesense, nous sommes persuadés qu’il est plus important que jamais d’organiser des réseaux de solidarité d’ultra-proximité. Pour relever ce défi, le programme Quartier en Commun se poursuit, plus particulièrement en métropole Lilloise et sur Amiens. Il s’agit d’un programme de deux semaines pour créer du lien avec ses voisins et s’engager dans son immeuble, puis auprès de son quartier via des initiatives imaginées par et pour les participants au programme.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer