Aller au contenu principal
Par Vivendi Create Joy Fund - Publié le 23 décembre 2022 - 13:49 - Mise à jour le 23 décembre 2022 - 14:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Making Waves : « les associations ont besoin du regard de l’entreprise »

Vivendi Create Joy a organisé pour l’association Making Waves, lauréate de son appel à projets, une journée pro bono à Paris, en partenariat avec Pro Bono Lab. Son enjeu : définir une stratégie de communication cohérente et efficace. Amélie Billault, directrice de Making Waves, revient sur ce temps fort d’échanges et de travail.

Making Waves : « les associations ont besoin du regard de l’entreprise ». Crédit photo : Vivendi Create Joy.
Making Waves : « les associations ont besoin du regard de l’entreprise ». Crédit photo : Vivendi Create Joy.

Making Waves a été créée par plusieurs professionnels de secteurs très différents – radio, solidarité internationale, social, journalisme – avec la conviction que la radio est un espace unique de liens, d’égalité, de liberté d’expression et de valorisation de la parole. Elle doit être accessible à ceux qui n’ont pas voix dans les médias classiques, ainsi qu’à ceux qui ont besoin d’un média pour communiquer dans des situations de crise.

Pour que la radio puisse être utilisée par tous, partout et dans toutes les conditions, nous avons créé avec des professionnels de la radio et l’École nationale de création industrielle la Radiobox, une unité radiophonique mobile, qui peut s’installer autant dans les quartiers prioritaires de la ville qu’à l’international dans des pays traversant une situation d’urgence.

Nous avons également créé un chantier d’insertion. Nous sommes convaincus que l’exercice radiophonique délivre les préalables indispensables à un parcours d’insertion positif. Aller vers l’autre, accepter les contraintes techniques, structurer sa pensée, réagir face à un imprévu… Ce sont des compétences « transférables » dans tout métier. Nous avons actuellement huit salariés en insertion, qui travaillent avec nous pour créer des espaces de dialogue et donner la parole à des publics peu visibles, comme les personnes en exil. Cela peut prendre la forme d’une émission, d’un podcast, d’une fiction radiophonique ou d’un documentaire. 

 

  • Quelle était votre problématique avant la journée Pro Bono ?

 

Le fil rouge de nos activités est la radio. Mais nous l’exerçons dans beaucoup de contextes différents. Solidarité internationale, insertion, création… Comment rendre tout cela lisible et visible auprès de nos interlocuteurs ? 

Nous avions donc besoin du regard de professionnels de la communication et des médias, afin de faire un audit de nos outils et d’avoir des préconisations sur ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas. Diane Emdin, responsable du programme Vivendi Create Joy dont nous sommes lauréats, nous a mis en lien avec Pro Bono Lab pour établir un diagnostic précis. Elle suit de près notre travail et a souhaité que notre partenariat aille plus loin en y ajoutant du mécénat de compétences de collaborateurs et collaboratrices Vivendi, Havas et Canal Plus. Pour que la journée se mette en place, Diane a fait tout un travail de coordination avec les managers concernés.

 

Marathon Vivendi Create Joy 2022 au profit de l'association Making Waves

 

  • Que retenez-vous de cette journée pro bono ?

 

C’était une journée instructive et intense. Les collaborateurs volontaires nous ont aidés dans notre stratégie de communication. Ils ont également réalisé un audit de notre site Internet et de nos réseaux sociaux. Ils étaient tous très enthousiastes, avec l’envie de se mettre au service de notre structure et d’en comprendre le fonctionnement. C’est d’une grande valeur pour nous, d’abord parce que cela a beaucoup nourri notre réflexion, ensuite parce que nous n’avons pas les moyens financiers de solliciter autant de consultants qualifiés pendant toute une journée !

C’est très intéressant de confronter les pratiques de l’entreprise avec le secteur de l’économie sociale et solidaire. Les professionnels de la communication qui étaient avec nous ont transposé leurs outils et leurs réflexes pour les mettre au profit de l’intérêt général. Les associations doivent être réceptives au regard critique que leur proposent les entreprises, comme un miroir tendu de l’extérieur. C’est cela qui permet d’avancer. 

La journée a aussi été intéressante d’un point de vue management chez Vivendi. Les collaborateurs volontaires venaient tous de sites différents. Certains se connaissaient, d’autres non. C’était une belle occasion de rassembler différentes entités du groupe Vivendi. Tous étaient très satisfaits d’avoir consacré une journée de leur temps de travail à aider notre association.

 

  • C’est important d’avoir le soutien proactif de partenaires comme Vivendi Create Joy ?

 

C’est très important ! Vivendi Create Joy s’investit réellement à nos côtés. La journée pro bono a beaucoup consolidé notre partenariat. Ce sont des rencontres humaines très structurantes pour Making Waves. Un événement comme celui-ci donne à l’entreprise l’opportunité de jouer son rôle en faveur de l’économie sociale et solidaire. De notre côté, en tant qu’association, nous ouvrir aux outils de l’entreprise nous nourrit. C’est la complémentarité de ces deux sphères qui crée une cohérence et un plus grand impact. Bénéficier de cette expertise nous permet d’agir de manière encore plus efficace sur le terrain, auprès de populations fragilisées.

 

Marathon pro bono Vivendi Create Joy au profit de l'association Making Waves

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer