Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 29 septembre 2021 - 14:02 - Mise à jour le 29 septembre 2021 - 14:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#CeuxQuiFont : interview d’Athina Marmorat, directrice et fondatrice de Rêv’Elles

Les jeunes filles de milieux modestes sont doublement touchées par le poids du déterminisme social. En plus des facteurs socio-économiques, s’ajoutent les discriminations liées au genre. C’est le constat dressé en 2012 par Athina Marmorat, alors consultante en innovation pédagogique, lorsqu’elle réalise une enquête auprès de jeunes filles des quartiers populaires. Son étude montre chez les jeunes femmes interrogées un manque d’estime de soi, une auto-censure, des difficultés à identifier ses forces et à exprimer ses rêves, un manque de modèles identificatoires, une inhibition en présence de garçons de leur âge dans les cadres mixtes. Pour pallier ces manques et permettre aux jeunes filles de se réaliser, Athina Marmonat crée en 2013 l’association Rêv’Elles.

#CeuxQuiFont : interview d’Athina Marmorat, directrice et fondatrice de Rêv’Elles. Crédit visuel : Carenews.
#CeuxQuiFont : interview d’Athina Marmorat, directrice et fondatrice de Rêv’Elles. Crédit visuel : Carenews.

« La mission de Rêv’Elles, c’est de travailler à l’égalité des rêves pour permettre à toutes les filles de prendre pleinement leur place dans la société

Athina Marmorat, directrice et fondatrice de Rêv’Elles.

Rêv’Elles crée des parcours pédagogiques destinés aux jeunes filles de 14 à 20 ans scolarisées, en décrochage scolaire ou en recherche d'emploi. Grâce à des espaces d’apprentissage centrés sur l’expérientiel et à une communauté engagée, les jeunes femmes apprennent à prendre confiance en elles, à s’affirmer et à ouvrir leurs champs des possibles. Tous les programmes Rêv’Elles sont gratuits et se déroulent en dehors des temps scolaires afin de toucher le plus grand nombre de filles et de jeunes femmes de milieux modestes.

  • Rêv'Elles ton potentiel : Un parcours pour celles qui ont besoin de trouver leur voie, de développer leur confiance en elles, d’apprendre à communiquer en public et de se familiariser avec le monde de l'entreprise. Un parcours de cinq jours d’ateliers collectifs pendant les vacances scolaires, avec une heure d'entretien individuel. Le parcours est suivi d'un accompagnement collectif et individuel de neuf mois. 
  • Rêv'Elles-moi l’entreprise : pour les jeunes femmes qui souhaitent en savoir plus sur le monde de l’entreprise. L’association propose une journée en immersion complète pour comprendre les codes de l’entreprise et échanger avec des professionnelles.

  • Rêv’Elles-moi ta vie : pour découvrir un métier en particulier, ce programme permet aux jeunes filles de passer une journée dans l’entreprise d’une Rôle Modèle pour la suivre dans ses missions et découvrir son quotidien.
  • RVL Tech : lancé fin 2016, le programme RVL Tech a pour ambition de faire découvrir aux jeunes filles les carrières scientifiques et numériques. Les forums RVL Tech permettent la rencontre et l’échange entre jeunes filles et professionnelles des carrières scientifiques et numériques, autour de témoignages, d’ateliers, et de diverses animations. 
  • Rêv’Elles la fonction publique : un programme spécifiquement axée autour des métiers de la fonction publique. De nombreuses visites sont proposées à l'ensemble de la communauté Rêv'Elles tout au long de l'année (Sénat, Assemblée Nationale ou encore Sciences Po). Les jeunes filles ont l'occasion de rencontrer et de dialoguer avec des femmes travaillant dans ces institutions.

 

Rêv’Elles s’appuie chaque année sur plus de 500 Rôles Modèles, des femmes qui, grâce à leurs conseils et leurs témoignages, soutiennent et participent aux différents programmes de l’association (cheffes d’entreprises, avocates, militantes associatives, ingénieures, travaillant dans les ressources humaines…). 50 coachs sont également mobilisés pour accompagner les jeunes filles tout au long de l’année.

Depuis 2013, plus de 800 jeunes filles ont bénéficié du programme Rêv’Elles ton potentiel. Au total, ce sont plus de 1500 jeunes femmes qui ont déjà été sensibilisées aux actions de l’association. Selon le rapport d’activité 2020 de Rêv’Elles :

  • 75 % des jeunes filles interrogées se sentent mieux outillées pour construire leurs projets d’avenir après le parcours
  •  95 % ont changé de regard sur le monde de l’entreprise
  • 82 % se déclarent sereines face à leur avenir (contre 50 % en début de parcours)
  • 59% d’entre elles ont découvert de nouveaux métiers.

« Les jeunes filles changent leur regard sur elles, mais on observe également un changement de regard sur le monde, elles deviennent beaucoup plus curieuses. Les peurs et les freins qu’elles pouvaient avoir tombent. Elles deviennent actrice de leur vie et ont envie de redonner à leur tour en s’engageant. »

Athina Marmorat directrice et fondatrice de Rêv’Elles.  

Comment soutenir Rêv’Elles ?

L’association, née en Île-de-France, est également implantée depuis 2020 en région Auvergne-Rhône-Alpes. D’ici 2022, Rêv’Elles espère s’implanter à Lille et Marseille. 

Vous pouvez soutenir le développement de Rêv’Elles et accélérer son implantation dans de nouveaux territoires en faisant un don sur le site internet de l’association : http://www.revelles.org/faire-un-don/#

 

#CeuxQuiFont
Cet épisode est réalisé avec le soutien de TotalEnergies Foundation, programme mondial de solidarité.
Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer