Aller au contenu principal
Par Coalition Solidaire - Publié le 7 octobre 2021 - 10:58 - Mise à jour le 7 octobre 2021 - 10:58
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Aidants – « aider un proche, c’est un acte citoyen »

Mercredi 6 octobre, c’était la Journée Nationale des Aidants, un sujet sur lequel AG2R LA MONDIALE est engagé depuis plus de dix ans. Tristan Hauck, directeur des Partenariats au sein de la direction des activités sociales, partage les convictions et actualités du Groupe en la matière.

Aidants – « aider un proche, c’est un acte citoyen ». Crédit photo : Getty Images.
Aidants – « aider un proche, c’est un acte citoyen ». Crédit photo : Getty Images.
  • Pourquoi la question des aidants reste-t-elle un engagement majeur d’AG2R LA MONDIALE ?

Nous sommes très investis sur le bien vieillir, et notamment sur le bien vieillir à domicile qui est la volonté de la plupart des Français. Cela signifie que les proches aidants jouent un rôle-clé pour accompagner la perte d’autonomie liée à l’âge. Il y aura de plus en plus de personnes dans cette situation d’aidant. C’est une charge mentale et physique, il faut donc prévenir les risques liés à la santé de ceux qui aident. 

Nous voulons également leur montrer qu’ils peuvent valoriser ce qu’ils apportent à la société ; aider un proche c’est un acte citoyen, qui en fait des personnes engagées. 

 

  • Quelle approche proposez-vous aux aidants ?

Il y a différentes étapes dans leur parcours. Au début, il faut sensibiliser les aidants sur ce qui va se passer. Beaucoup d’aidants ne savent même pas qu’ils le sont. C’est très important de les accompagner et de les informer. Ensuite, nous leur apportons des services pour avoir des moments de répit, pour adapter le domicile de la personne aidée, mais aussi pour préserver leur santé, car les aidants ont bien souvent des doubles journées. Notre partenaire Siel Bleu propose par exemple des dispositifs d’activité physique adaptée, où la personne aidée suit un cours de « gym » tandis que la personne aidante s’accorde un moment de sport dans la salle d’à côté. Et nous gérons aussi d’autres programmes, par exemple autour de l’alimentation ou du sommeil. Nous voulons montrer aux aidants qu’il existe des solutions pour améliorer leur quotidien grâce à notre réseau de partenaires de l’Économie Sociale et Solidaire.

 

  • De quelle façon avez-vous travaillé avec vos partenaires pour déployer vos actions ? 

Avec nos partenaires, nous souhaitons mobiliser toutes les formes d’accompagnement possibles. Nous disposons d’un outil ouvert à tous, créé par la fédération Agirc-Arrco, qui référence l’ensemble des acteurs du territoire, appelé maboussoleaidants. Le maillage territorial est très important, car c’est en hyper proximité que tout se joue. Une fois que l’aidant accepte d’être lui-même aidé, il doit pouvoir se rendre régulièrement au même endroit pour demander un renseignement, utiliser un service, etc. Nous apportons aussi de l’information via les tiers-lieux, comme celui porté par l’association Espace Singulier, Chez Eva, à Massy (Essonne) qui sera dédié, dès le début 2022, aux aidants avec échanges de pratiques et services. Échanger entre aidants de tous horizons, c’est s’atteler à un problème commun et faire société en rencontrant des gens qu’on n’aurait jamais croisés par ailleurs. En effet, les aidants ont des profils très disparates et c’est ce qui fait leur richesse.

 

  • Quelles sont les innovations proposées cette année ?

Nous avons monté le programme « Solidaires des aidants » avec nos partenaires Voisins Solidaires, Bleu Blanc Zèbre et Familles Solidaires. La solidarité entre voisins doit aussi être au bénéfice des aidants, pour leur permettre de prendre des moments de répit qui sont déterminants dans leur quotidien. Nous soutenons également la Caravane de la Compagnie des Aidants, qui se déplace sur le territoire pour informer et proposer des dispositifs d’accompagnement. Nous avons par ailleurs mis en place une programmation radio spéciale sur RCF pour valoriser les initiatives d’aidance en lien avec le handicap. Enfin, nous menons un chantier intitulé « aidance, compétences et emploi », pour comprendre l’impact et surtout le potentiel de l’aidance sur la carrière professionnelle.

 

  • Pourquoi avoir choisi de porter cette attention particulière aux aidants actifs ?

Si je suis aidant, je développe des compétences en matière de communication, de gestion de situations de crise, de coordination d’acteurs, de pédagogie, etc. Autant de soft skills qui sont importants en entreprise. Ce sont des compétences expériencielles acquises en dehors du travail, que l’on peut valoriser au moment du recrutement ou dans l’évolution de carrière de la personne. Les aidants doivent aussi prendre conscience, en travaillant ces compétences, qu’ils peuvent devenir des citoyens plus engagés encore, prêts par exemple à mentorer des personnes sur le chemin du retour à l’emploi. Les ressources qu’ils ont su développer leur donnent la possibilité de s’engager dans beaucoup d’autres nobles causes.

 

L’engagement sociétal d’AG2R LA MONDIALE

Le Groupe est partout présent sur le territoire français. Ses équipes travaillent au plus près des besoins des individus et favorisent des partenariats locaux, efficaces sur le terrain et pertinents vis-à-vis des enjeux globaux de la société.

AG2R LA MONDIALE a ainsi soutenu le déploiement de nombreuses initiatives sociales et solidaires, contribuant à laisser s’exprimer – et à promouvoir – l’engagement citoyen.

L’engagement sociétal du Groupe s’exerce dans le cadre de l’action sociale relevant de l’institution AG2R Agirc-Arrco, à laquelle s’ajoute l’institution de prévoyance, ainsi que des actions soutenues par les deux Fondations d’entreprise et de sa démarche d’investissement socialement responsable (ISR).

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer