Aller au contenu principal
Par Fondation Generali – The Human Safety Net - Publié le 15 septembre 2021 - 10:21 - Mise à jour le 15 septembre 2021 - 10:52
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

The Human Safety Net : une fondation aux côtés des plus vulnérables

The Human Safety Net (THSN), est la fondation de la compagnie d’assurance Generali. En France, la Fondation est engagée depuis 2017 aux côtés des plus vulnérables. Elle vient notamment en aide à des familles en situation de précarité ainsi qu’à des réfugiés bénéficiaires de la protection internationale. Sa mission : protéger les personnes qu’elle accompagne et prévenir les risques auxquels elles sont exposées.

The Human Safety Net : une fondation aux côtés des plus vulnérables. Crédit photo : THSN.
The Human Safety Net : une fondation aux côtés des plus vulnérables. Crédit photo : THSN.

 « Libérer le potentiel des plus vulnérables », tel est le message porté par The Human Safety Net. Imaginée comme un mouvement global de personnes venant en aide à d’autres personnes, la Fondation pilote des programmes d’accompagnement ciblés depuis près de quatre ans. L’un d’entre eux vise à soutenir des familles en difficulté. En partenariat avec des associations, parmi lesquelles figurent Apprentis d’Auteuil, Les Restos Bébé du Cœur ou encore Intermèdes Robinson, The Human Safety Net mène des actions pour les parents et leurs enfants de moins de six ans.

Soutenir les familles et leurs jeunes enfants

Le programme destiné aux familles a été conçu à partir d’un constat : les six premières années de la vie des enfants sont déterminantes pour leur future évolution sociale. De même, c’est au cours de cette période structurante que les capacités des enfants sont les plus importantes. C’est pourquoi The Human Safety Net a déployé, avec le soutien de six associations, des espaces d’accompagnement de jeunes enfants en situation de vulnérabilité. Situés dans différentes villes de France (Marseille, Brest, Amiens…), ils proposent des ateliers d’accompagnement des parents (gestion du budget, nutrition, santé, activité physique, informatique…), des activités favorisant les échanges entre enfants et parents (animations, sorties ludo-éducatives, culturelles) et des activités de soutien scolaire, de lecture ou d’accompagnement informatique assurées par des bénévoles.

Depuis le lancement du programme, la Fondation et ses partenaires se sont mobilisés auprès de 650 enfants de moins de six ans évoluant dans des environnements vulnérables.

The Human Safety Net se mobilise régulièrement auprès de ses partenaires et de leurs bénéficiaires, tant pour le programme familles que pour le programme réfugiés.  La Fondation s’est ainsi largement mobilisée pour répondre aux besoins des associations partenaires les plus urgents dès le début de la crise liée au Covid-19. C’est ainsi que Generali a fait don à sa Fondation de plus de 500 ordinateurs et 50 000 masques aux structures particulièrement impactées par la crise du Covid-19.

Accompagner les personnes réfugiées vers l’emploi

Dans sa mission, The Human Safety Net est aussi engagée auprès des personnes réfugiées bénéficiant d’une protection internationale (asile ou protection subsidiaire). Le programme qui leur est dédié vise à faciliter leur insertion sur le marché de l’emploi qui est souvent longue et fastidieuse. En effet, d'après la Fondation, après quatre années passées sur le territoire européen, seules 25 % des personnes réfugiées travaillent. Pour qu’il existe une véritable égalité des chances en termes d’accès à l’emploi, il est donc essentiel de les accompagner pour qu’elles puissent reconstruire un réseau social et professionnel, valoriser leurs compétences et leurs savoir-faire dans un nouveau pays.

C’est dans cette optique que The Human Safety Net a apporté son soutien, depuis quatre ans, à 345 personnes réfugiées dans la réalisation de leur parcours professionnel. 55 entreprises ont vu le jour grâce à des dispositifs pensés en collaboration avec deux associations partenaires, reconnues pour la qualité de leur travail en matière d’intégration : La Ruche et SINGA.

Deux incubateurs The Human Safety Net (structures spécialisées dans l’accompagnement des créateurs d’entreprise) sont ainsi nés d’un partenariat avec un consortium d’acteurs privés, publics et associatifs. Celui de Montreuil a ouvert ses portes en 2019, suivi par celui de Saint-Denis en 2020. Tous deux sont supervisés par l’expertise de l’association La Ruche. Ces espaces apportent un soutien aux personnes réfugiées qui souhaitent créer leur propre entreprise, notamment grâce à de l’aide à la définition de leur projet, du mentorat par des collaborateurs de Generali ou encore de la formation.

Les futurs entrepreneurs sont accompagnés par La Ruche et SINGA dans leur insertion socioprofessionnelle via des programmes sur mesure qui permettent à chacun de développer ses idées, de bâtir et d’éprouver ses business plans, de développer son réseau de partenaires, investisseurs et clients potentiels. Les projets de ces entrepreneurs relèvent de domaines variés comme l’art, la mode, la culture, la technologie, la restauration, l’insertion professionnelle, le conseil… La réfugiée rwandaise Lucie Umukundwa a par exemple créé Izuba Gallery, une plateforme de vente en ligne qui vise à faire connaître et rendre accessible l’art contemporain et l'artisanat artistique est-africains. Son site vend des peintures, sculptures et objets d’art du Rwanda, de l’Ouganda, de la Tanzanie, du Kenya, du Burundi et du Soudan du Sud.

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer