Aller au contenu principal
Par Fondation OCIRP - Publié le 7 avril 2021 - 10:22 - Mise à jour le 7 avril 2021 - 10:22
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Handicap, grand âge : la Fondation OCIRP favorise l’autonomie

La dépendance, liée à l’âge ou à un handicap, n’est pas une fatalité. De nombreux acteurs du monde associatif ou de la recherche innovent pour limiter la perte d’autonomie ou atténuer ses conséquences, avec le concours de la Fondation OCIRP.

Handicap, grand âge : la Fondation OCIRP favorise l’autonomie. Crédit photo : iStock.
Handicap, grand âge : la Fondation OCIRP favorise l’autonomie. Crédit photo : iStock.

Accompagner les personnes en situation de grande dépendance ou de handicap

Accompagner l’essor du métier d’assistant aux projets et parcours de vie 

Depuis 2016, Nexem, une des principales organisations professionnelles des employeurs du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non lucratif, conduit une expérimentation centrée sur un métier émergent : celui d’assistant aux projets et parcours de vie (APPV). Ce projet pilote concerne un service de proximité visant à accompagner les familles dans la construction et la formalisation du parcours de vie de leur enfant handicapé. Plus de 700 familles ont ainsi été accompagnées en quatre ans. Entre 2020 et 2022, l’accent sera placé sur le volet formation et sur l’évaluation du dispositif.

Un festival de contes pour sensibiliser au handicap 

Le foyer d’hébergement et de vie Les Coquibus, de l’association Les Papillons blancs de l’Essonne, accueille 43 adultes en situation de handicap mental, psychique, et parfois associé moteur. Le projet porté par cette structure est né lors d’un atelier « citoyenneté » : les résidents souhaitaient être considérés comme citoyens à part entière de leur quartier de leur ville. Concrétisation de cette volonté, le festival de contes d’Évry-Courcouronnes est envisagé comme une aventure collective associant résidents, enfants du Contrat local d’accompagnement à la scolarité (CLAS) et leurs parents, et animateurs de la maison de quartier.

Une permanence juridique sur le handicap 

Le confinement lié à la Covid-19 et ses conséquences posent de nombreuses questions de droit aux personnes en situation de handicap. Or, les plateformes, dispositifs, formulaires électroniques et numéros d’urgence ne sont pas toujours accessibles. Droit Pluriel a donc mis en place un projet d’urgence afin d’offrir une solution structurée : il s’agit d’une permanence juridique 100 % accessible destinée à répondre par téléphone, par écrit ou en langue des signes aux demandes des personnes en situation de handicap, et à leur donner accès aux informations dont elles ont besoin.

Prévenir les problèmes dentaires des personnes âgées dépendantes 

Soutenue par des groupes de complémentaires santé, l’ARS (Agence Régionale de Santé), les caisses de Sécurité sociale et le Conseil de l’ordre des chirurgiens-dentistes, l’association PBDS (Prévention Bucco-Dentaire des Séniors) répond aux difficultés à déplacer les personnes âgées dépendantes en cabinet dentaire, qui entraînent souvent des coûts induits importants. Inscrite dans le parcours de soins et de recueil de données sanitaires, la démarche propose de réaliser, dans les établissements accueillant des personnes privées d’autonomie, un dépistage gratuit des problèmes dentaires : consultations, diagnostics et préconisations. 

Les bienfaits de la pratique sportive chez les personnes en situation de handicap 

Une activité physique régulière contribue au bien-être, quel que soit son âge ou son handicap. Elle permet notamment d’améliorer son estime de soi et son autonomie. Or, l’inclusion n’est pas toujours optimale dans les établissements concernés, alors que la pratique sportive (de loisir ou en compétition) nécessite un matériel adapté à chaque situation de handicap et chaque discipline sportive. Tous les ans, la Fédération française Handisport établit un bilan auprès des comités régionaux et départementaux, les clubs et centres afin d’évaluer les besoins en matériel. 

Soutenir la recherche pour favoriser l’autonomie

Favoriser la recherche sur le handicap et sa valorisation 

Depuis plusieurs années, la Fondation OCIRP s’associe à l’appel à projets général de la FIRAH, qui développe ses activités sur trois volets complémentaires :

  • soutenir des projets de recherche appliquée sur le handicap
  • dynamiser la valorisation de leurs résultats, en particulier auprès des acteurs de terrain
  • diffuser les connaissances de la recherche appliquée produite à travers le monde.

 

L’approche se veut la plus globale possible pour l’ensemble :

  • des situations rencontrées par les personnes en situation de handicap
  • des sujets (éducation, emploi, accès à la santé, culture, sport…)
  • des zones géographiques.

Développer une nouvelle technique de greffe 

Centre de recherche biomédicale situé dans le polygone scientifique de Grenoble, Clinatec conçoit des solutions technologiques pour répondre aux enjeux de santé publique majeurs – maladies neurodégénératives et diabète, notamment. Certains patients diabétiques de type 1 n’arrivent pas à être stabilisés avec les traitements actuels, ce qui affecte leur qualité de vie et leur survie. Dans ce cas, une greffe peut leur être proposée. Le projet NIRILO propose d’évaluer une nouvelle technique pour optimiser le greffon et la vascularisation environnante, et ainsi favoriser la réussite de la transplantation.

Coronavirus : identifier les conséquences neurologiques 

La pandémie de Covid-19 mobilise les soignants, mais aussi la communauté scientifique, impliquée notamment dans la compréhension des séquelles de la maladie. Depuis avril 2020, une étude impulsée par l’hôpital Pitié-Salpêtrière suit des milliers de patients pour identifier les éventuelles conséquences neurologiques et psychiatriques de l’infection. Deux mois plus tard, un appel à projets interne Neuro-Covid a également été lancé pour mettre en lumière la manière dont le virus infiltre le système nerveux central, la nature des lésions et la diversité des réponses inflammatoires.

Accompagner la fin de vie

Focus sur l’appel à projets « Fin de vie & handicap » 

Au premier trimestre 2020, la FIRAH a lancé l’appel à projets « Fin de vie et handicap ». Son ambition est d’identifier et fournir des solutions concrètes aux personnes en situation de handicap et leur famille confrontées à la mort. Quatre thématiques de recherche sont donc privilégiées dans cette perspective :

  • les personnes handicapées endeuillées par la perte d’un proche
  • les réponses à apporter suite au décès d’un aidant
  • les personnes handicapées en fin de vie
  • et les familles confrontées à la mort d’un proche handicapé.

« Voisins & Soins », un dispositif pour vivre chez soi jusqu’au bout 

En France, les soins palliatifs — qui concernent plus de 400 000 personnes chaque année — sont très peu développés à domicile. Pour y remédier, Visitatio déploie depuis trois ans la démarche « Voisins & Soins » en complément des dispositifs existants. L’objectif est de développer un réseau d’entraide, d’accompagnement et de soins composé de volontaires bénévoles formés et de soignants experts en soins palliatifs. « Voisins & Soins » intervient déjà sur trois sites pilotes en Île-de-France et à Tours, et deux autres implantations ont été réalisées en 2020, à Saint-Cloud et Paris 14e

 

Au cœur des familles

Le guide Au cœur des familles répertorie les structures à but non lucratif soutenues par la Fondation OCIRP. Le document référence une quarantaine de projets qui agissent en faveur des orphelins, accompagnent les veufs et les veuves et apportent une aide aux personnes en perte d'autonomie et à leurs proches.

Consulter Au cœur des familles en ligne.

 

Fermer
Fermer