Aller au contenu principal
Par Fondation Paris Habitat - Publié le 25 février 2022 - 15:25 - Mise à jour le 25 février 2022 - 15:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

“Déchiffrons les mémoires” pour lutter contre la discrimination et l’isolement des personnes âgées d’origine asiatique

À Paris, dans le 13e arrondissement, l’association Batik International mène un projet de recherche-action pour mieux comprendre et valoriser les parcours de vie des personnes âgées d’origine asiatique mais aussi lutter contre leur isolement.

"Déchiffrons les mémoires", le projet de recherche-action de Batik International
"Déchiffrons les mémoires", le projet de recherche-action de Batik International

 

Pont entre le passé et le présent, entre les générations et entre les cultures, le projet “Déchiffrons les mémoires” entend donner la parole aux personnes âgées ayant immigré en France   à partir des années 70 pour fuir les conflits armés du sud-est asiatique et notamment du Laos, du Cambodge et du Vietnam. Parmi les réfugiés arrivés à Paris à l’époque, beaucoup se sont installés dans le 13e arrondissement et y ont fait leur vie. Ils y ont travaillé, fondé une famille, mais pour certains, l’isolement a pu s’installer, du fait de l’effritement des liens intergénérationnels, de la méconnaissance de leur histoire, des stéréotypes, des discriminations…  

Recueil de témoignages, ateliers destinés aux personnes âgées, aux jeunes ainsi qu’aux professionnels du médico-social, le projet de recherche-action Déchiffrons les mémoires, lancé en 2021, voit aujourd’hui se concrétiser peu à peu ses différents volets malgré l’impact de la crise sanitaire.

Tout d’abord, côté recherche, le projet a permis de recueillir 18 témoignages à ce jour. Ceux-ci, retraçant des parcours migratoires et des parcours de vie, ont été collectés par des jeunes en service civique et seront analysés par des étudiants de l’Université de Paris afin de constituer du matériel historique à destination des chercheurs et étudiants en histoire. Ils seront ainsi répertoriés dans la bibliothèque numérique de l’Université. Ils seront également utilisés pour réaliser des “portraits” diffusés à un plus large public (sur les réseaux sociaux et le site internet de l’association notamment) afin de transmettre et valoriser un héritage mémoriel qui tend à se perdre avec le vieillissement de la population.

Ces portraits serviront par ailleurs de matériel pédagogique pour animer des ateliers auprès de collégiens et lycéens, par l’intermédiaire de centres sociaux et co-construits avec des animateurs jeunesse. Objectif : présenter les parcours de migration et déconstruire les préjugés. Ces ateliers s'appuient sur des outils d’éducation populaire pour transmettre de façon ludique les notions essentielles liées à la migration et créer une connexion intergénérationnelle, que les aïeux des jeunes participants aient vécu ou non des parcours similaires. Une première session est prévue courant février 2022.  

L’atelier “Bien chez soi”, mené grâce au partenariat entre Batik International et les Ateliers Pluriculturels, permet d’aborder les thématiques du logement, de l’accès aux droits, du lien entre habitat, bien-être et santé… C’est aussi un moment d’échange, réunissant des personnes de différentes cultures.
L’atelier “Bien chez soi”, mené grâce au partenariat entre Batik International et les Ateliers Pluriculturels, permet d’aborder les thématiques du logement, de l’accès aux droits, du lien entre habitat, bien-être et santé… C’est aussi un moment d’échange, réunissant des personnes de différentes cultures. (Crédit photos : Gilles Arbellot)

 

Parallèlement, des ateliers sur l’accès aux droits et à la santé ont démarré à destination des personnes âgées elles-mêmes, en partenariat avec l’association les Ateliers Pluriculturels, acteur majeur du 13e arrondissement de Paris pour son travail auprès des populations immigrées asiatiques et notamment des personnes âgées. Des activités ont ainsi été proposées en ligne jusqu’à l’été 2021 en raison du Covid, puis différents ateliers ont pu progressivement être mis en place. Batik International agit en coordination, notamment pour aider les Ateliers Pluriculturels à trouver des intervenants sur des sujets spécifiques tels que la polyarthrite, l’hypertension artérielle…

Enfin, Batik International a construit deux parcours de formation en ligne à destination de professionnels du secteur médico-social, avec 13 vidéos MOOC autour de la notion d’interculturalité. Le premier parcours se concentre sur les stéréotypes, préjugés et discriminations, ainsi que sur les leviers d’action pour favoriser l’interculturalité. Le second adopte une approche socio-historique pour aborder les parcours migratoires des populations venues d’Asie, d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne. L’objectif : déconstruire les préjugés, faire évoluer la posture professionnelle en situation interculturelle, et ainsi prévenir la discrimination. Ces MOOC doivent être complétés, d’ici l’été, de sessions en “présentiel”.

Avec ces différents volets, le travail de Batik International conjugue recherche historique et actions pour documenter, sensibiliser, impliquer, déconstruire les préjugés… L’association vise ainsi plusieurs objectifs : favoriser les liens intergénérationnels et réduire l’isolement des seniors, lutter contre les discriminations et renforcer la socialisation ainsi que l’autonomisation des personnes issues de l’immigration.

 

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer