Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 28 octobre 2019 - 07:32 - Mise à jour le 29 octobre 2019 - 14:30
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[POSITIVONS] L’asso Semeurs de Forêts achète un terrain pour y planter une forêt

Comme chaque lundi, Carenews partage avec vous une initiative innovante pour bien démarrer la semaine. Aujourd’hui, on vous parle de Semeurs de Forêts, la première association à acheter un terrain pour y planter une forêt en France. Son objectif : recréer de vraies forêts pour accroître la biodiversité. 

[POSITIVONS] L’asso Semeurs de Forêts achète un terrain pour y planter une forêt

 

 

 

 

Selon l’inventaire forestier 2018 de l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière), 50 % des forêts en France sont de nature monospécifique et 33 % sont constituées de 2 essences. Autrement dit, si la superficie forestière française semble bien se porter, 83 % de nos forêts sont formées de deux essences ou moins. 

 

Créer des forêts indigènes et en protéger la biodiversité

 

Pour Florence Massin et David Buffault, un couple du Val-d'Oise, il y a donc urgence à accroître la biodiversité des forêts françaises. Pour en créer des nouvelles et les protéger de l’exploitation humaine, ils ont créé l’association Semeurs de Forêts en janvier 2019. Avec une stratégie unique en France. David Buffault a expliqué au Parisien : « On veut que nos forêts soient encore là dans 300 ans. Pour ça, il faut être propriétaire du terrain. D'autres associations ont planté chez des particuliers, mais on se dit que ce n'est pas pérenne. »

 

L’association a donc pour but d’acquérir des terrains inexploités afin d’y créer des forêts perpétuelles de toutes tailles. Elle s’inspire de la méthode de plantation du botaniste japonais Akira Miyawaki, qui consiste à régénérer des forêts en y faisant pousser des essences autochtones. Elles sont donc considérablement plus riches et plus résilientes que les plantations d’arbres classiques. De plus, la méthode ne demande plus que 20 à 30 ans pour reboiser une région, au lieu de 200 à 300 ans pour les méthodes traditionnelles, rapporte Positivr

 

Une première future forêt pour l’association

 

Semeurs de Forêts, qui comporte désormais une dizaine de bénévoles actifs, a eu recours à des prêts de particuliers et un appel aux dons qui lui ont permis ce mois d’octobre de finaliser l’achat d’une parcelle de 1,4 hectare à Juvignies, une commune de 300 habitants en Picardie. D’ici le printemps 2020, le terrain accueillera une jeune forêt de près de 3 000 arbres, créée par les bénévoles, les donateurs·trices ou encore les enfants des écoles aux alentours. A terme, elle devrait en contenir 40 000. 

 

Il s’agit d’une première étape pour Semeurs de Forêts qui compte bien recréer d’autres forêts « naturelles » qui seront protégées de l’exploitation humaine, mais également diffuser la méthode Miyawaki et montrer que chacun·e peut et doit agir pour son environnement. Une façon, aussi, de changer le regard sur les forêts pour encourager une gestion durable. 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer