Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 20 mai 2020 - 18:19 - Mise à jour le 20 mai 2020 - 18:42
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Audrey Destang (Popee) : « Notre raison d’être est d’améliorer le quotidien de tous ceux qui ne sont pas les super-héros de l’écologie »

Pour ce 8e épisode de la saison 3 de Changer la norme, Flavie Deprez reçoit Audrey Destang, fondatrice et dirigeante de Popee, une marque de papier toilette « made in France » écologique.

Audrey Destang (Popee) : « Notre raison d’être est d’améliorer le quotidien de tous ceux qui ne sont pas les super-héros de l’écologie ».

Après avoir travaillé quatre ans chez Early Metrics, une agence de notation de startups, Audrey Destang s’est sentie prête à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Elle s’est alors intéressée au bois et au papier en pensant aux forêts de pins de sa famille dans les Landes.

« J’ai choisi le papier toilette, car c’est celui qui faisait le plus marrer et qui fédérait le plus autour de moi »

Popee séduit puisque depuis sa commercialisation, en 2019, 250 000 rouleaux ont été vendus. L’objectif pour la fin de l’année serait de tripler ce chiffre.

Un papier toilette « made in France » 100 % recyclé

Les rouleaux de papier toilette Popee sont fabriqués à partir de papiers utilisés des corbeilles de bureaux, ne demandant pas de traitements chimiques pour être recyclés. Fabriqué en Normandie, Popee est une marque « made in France » sur toute la chaîne de valeur.

Même si ce n’est pas la mission principale de la marque, Popee cherche également à avoir un certain engagement social en employant des gens uniquement en CDI, pour éviter la précarisation des métiers, ou encore en reversant une partie de ses bénéfices à des associations sous forme de dons de produits.

Un produit pour les particuliers et pour les entreprises

Le modèle économique de la startup repose non seulement sur du B to B (Business to Business), en vendant le produit à de grandes surfaces ou à des entreprises, mais aussi sur le B to C (Business to Consumer), en le vendant directement à des particuliers.

Aujourd’hui 80 % des ventes sont réalisées avec des particuliers. Certes, le papier toilette Popee est en moyenne deux fois plus cher qu’une marque écolabel, mais cela s’explique en partie par un service de livraison inclus dans le prix. 

C’est une réelle volonté d’Audrey Destang de rester sur le papier à usage unique : « On assume d’avoir des produits jetables, mais qui sont fabriqués proprement. On pense que l’écologie ça doit se faire à petits pas (...). On a vraiment à cœur de conserver une certaine vision de l’hygiène. »

* Changer la norme est soutenu par la Fondation Entreprendre.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer