Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 21 décembre 2020 - 08:00 - Mise à jour le 22 décembre 2020 - 10:48
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Biscornu, le traiteur solidaire de produits bio et locaux réalisés par des personnes handicapées

Le projet solidaire de la société Biscornu Family propose un service de traiteur bio et local pas comme les autres, avec des légumes invendus et cuisinés par des personnes en situation de handicap.

Copie écran Facebook Biscornu

Une histoire de famille. Olivier, le fondateur de Biscornu, est le papa d’Alexandre, atteint d’une forme d’autisme sévère. Quand il se rend compte que son fils n’aura pas une vie professionnelle comme les autres, il décide de plaquer une carrière confortable pour créer son entreprise solidaire. Il choisit de lancer un concept de service de traiteur porteur de valeurs solidaires et engagé.

Recycler des légumes moches

Olivier imagine une gamme de bocaux et verrines bio version gastro grâce à l’aide de chefs étoilés, et surtout à partir de fruits et légumes considérés comme « déclassés » et « moches » par la grande distribution. Hors calibres, hors normes, disgracieux, en surproduction, ces fruits et légumes finissent le plus souvent au fond d’une poubelle de supermarché. L’entreprise solidaire réutilise ces invendus pour en faire des produits locaux, bio, profitables aux petits producteurs, dans une logique zéro déchet. Autre raison d’être, le projet social s’adresse aux personnes en situation de handicap qui deviennent des apprentis commis.

 

Des apprentis cuisiniers pas comme les autres

Toutes les recettes ont été élaborées par des chefs étoilés, qui, comme Jimmy Coutel, chef étoilé du Château de Valmer, jusqu'au début d'année 2020, ont rejoint l’aventure de façon bénévole, en donnant de leur temps et en formant les apprentis cuisiniers pas comme les autres. Et depuis ces dernières semaines, c'est Jean-Marie Courtel, ancien chef du Café Joyeux des Champs Elysées, qui cuisine les verrines, accompagné de jeunes autistes et sourds. Ces cuisiniers hors normes présentent un handicap (autisme, sourds, malvoyants). Et c’est bien là toute l'ambition du père de famille. Compenser un manque réel d’avenir professionnel pour les personnes handicapées. 

 

Le fondateur témoigne sur la page Facebook de Biscornu :

Toutes les personnes handicapées sont formées, accompagnées et épaulées durablement. Elles montrent une telle joie de travailler et affichent un tel bonheur d’être considérées que, je vous l’assure, les voir faire réchauffe le cœur.

 

Christina Diego

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer