Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 11 mai 2020 - 09:00 - Mise à jour le 11 mai 2020 - 12:53
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

J’aime mon bistrot, une plateforme solidaire pour soutenir votre bistrot préféré

Alors que la France entame son déconfinement progressif, il faudra encore patienter avant de pouvoir s’installer à la terrasse d’un bar pour siroter un demi. Pour soutenir son établissement préféré, J’aime mon bistrot a donc lancé un fonds de soutien.

J’aime mon bistrot, une plateforme solidaire pour soutenir votre bistrot préféré.

J’aime mon bistrot est né d’une initiative collective et solidaire. « Nos destins sont liés, et c’est collectivement que nous ferons la différence, parce que nous les aimons et avons besoin d’eux, bistrots et cafés au cœur de nos vies », peut-on lire sur son site Internet.

Pour pouvoir contribuer au soutien des bars, cafés, hôtels et restaurants, lieux de vie d’un quartier, une plateforme de mise en relation de ces établissements avec leurs clients a été créée.

Précommandez, payez, consommez (plus tard) 

Mise en ligne très rapidement après le début du confinement, la plateforme J’aime mon bistrot fonctionne de manière simple et intuitive, tant pour les propriétaires de bars et restaurants que pour les clients.

Il suffit de sélectionner l’établissement que l’on souhaite soutenir. Un café, un verre en terrasse, un plat du jour, une planche de charcuterie ou même payer sa tournée ! On choisit ce que l’on souhaite consommer à la réouverture de l’établissement. Le bon d’achat reçu lors de cette précommande sera utilisable dès la réouverture officielle.

Le montant du bon de commande est directement crédité à l’établissement, ce qui lui permet d’avoir un apport en trésorerie pour faire face à ses charges. Par ailleurs, la plateforme ne demande aucun frais de gestion. La totalité du montant de la commande est donc destinée à au propriétaire de l’établissement !

Renouer le lien avec ses clients

Certes, J’aime mon bistrot permet de faciliter la reprise d’activité des cafés et restaurants de quartier, mais pas seulement. La plateforme permet également aux établissements de rompre l’isolement et de renouer le lien avec leurs clients qu’ils n’ont pas vu depuis 52 jours.

Lors de la précommande, les clients peuvent laisser des messages de soutien :  « Nous sommes de tout cœur avec vous et sommes impatients de voir réouvrir le Bis’troz à Yvre l’Evêque afin de pouvoir enfin à nouveau profiter de votre cuisine dans ce cadre moderne et si agréable. Courage. », a ainsi commenté un usager de la plateforme.

À ce jour, le site totalise plus de 22 700 précommandes pour plus de 1 434 000 euros. Mais la générosité des clients se fait surtout sentir sur le montant moyen des précommandes : 42 euros.

Une initiative soutenue par plus de 70 partenaires

Heineken, Coca-Cola, St Michel, Miko, le groupe Pernod-Ricard ou encore Segafredo, plus de 70 entreprises et grands groupes soutiennent cette initiative solidaire.

Ces partenaires ont d’ailleurs participé financièrement au soutien des bistrotiers. Pour les 10 000 premières commandes, ils ont ajouté la moitié de la valeur du bon d’achat. Preuve de la solidarité collective envers les bars et restaurants de quartiers !

Lisa Domergue 

 

Cet article a été réalisé dans le cadre de la « La France des Solutions – Tous mobilisés ! », en partenariat avec l’association Reporters d’Espoirs.

 « La France des Solutions – Tous mobilisés ! », en partenariat avec l’association Reporters d’Espoirs.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer