Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 1 octobre 2020 - 11:36 - Mise à jour le 4 octobre 2021 - 13:39
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Octobre Rose : mobilisation pendant un mois contre le cancer du sein

Le 1er octobre marque le début d’Octobre Rose, un mois dédié à la lutte contre le cancer du sein. L’occasion pour les associations d’alerter sur les actions qu'elles mettent en place et d’appeler à soutenir la recherche pour lutter contre les formes les plus graves de la maladie.

Crédit photo : Liubov Trapeznykova.
Crédit photo : Liubov Trapeznykova.

Octobre rose 2021 : le depistage en priorite

 

En 2021, 1 femme sur 8 risque d’être touchée. Pourtant, détecté tôt, le cancer du sein est guéri dans 90 % des cas !

La Ligue contre le cancer tire la sonnette d'alarme sur une année 2020 marquée par un recul historique de la participation au dépistage du cancer du sein : seul 42,8 % des femmes concernées y ont participé. 

Cette 28e édition est donc placée sous le thème du dépistage pour inciter à renouer avec ce geste fort et un message : « Le dépistage n’est plus un tabou et ça peut vous sauver la vie ».

Pour rappel, les femmes sont invitées à se faire dépister :

  • Entre 50 et 74 ans, une mammographie tous les 2 ans et une palpation tous les ans 
  • Dès 25 ans, une palpation par un professionnel de santé, 1 fois par an

Tout au long de la vie, un suivi gynécologique avec une palpation une fois par an est particulièrement recommandé. Entre les mammographies et les examens gynécologiques, surveillez-les régulièrement. Si vous observez des changements, parlez-en à votre médecin.

Nouveau défi sur les réseaux sociaux : #CesSeinsJyTiens !

Agissez avec le hashtag #CesSeinsJyTiens. La Ligue contre le Cancer souhaite inciter les internautes à partager sur leur compte, des images de tendres étreintes pour affirmer la nécessité de prendre soin de ses seins ; que l’on soit une femme ou un homme.

L'Institut Curie de son côté à lancé l'opération #59000RubansRosesPourCurie ! Sous la forme d'un défi solidaire, les Français sont appelés à porter un ruban rose, symbole de lutte contre le cancer du sein. 

Entreprises, associations, écoles, personnalités... l'objectif est d'atteindre les 59 000 rubans roses cette année (20 000 en 2020) en soutien au 59 000 femmes atteintes d'un cancer du sein France chaque année. Découvrez tout le détail pour y participer.   

 

Octobre Rose : une edition 2020 en pleine crise covid

Pour la 27e année consécutive, l’association Ruban Rose — anciennement Le Cancer du Sein, Parlons-en ! — a lancé le mois de mobilisation contre le cancer du sein Octobre Rose. Comme le rappelle l’Institut Curie, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes, avec plus de 58 000 cas par an, et demeure chez elles la première cause de décès par cancer (plus de 12 000 morts par an). L'organisation du dépistage entre 50 et 74 ans a toutefois permis de faire reculer de 20 % la mortalité due à ce cancer, mais il y a encore des progrès à faire en la matière selon les associations.

 

La LIgue contre le Cancer pointe Des retards de diagnostic inquiétants

Le président de la Ligue contre le cancer Axel Kahn a tenu a rappelé dans un communiqué : 

« Par conséquent, alors que des retards de diagnostic de deux trois mois ne doivent pas porter à conséquence normalement, on en est maintenant sans doute dans certains cas à des retards de cinq, six mois. »

Pour cette édition 2020, l’Institut Curie, spécialiste des cancers du sein, souhaite de son côté sensibiliser le grand public sur les 15 à 20 % des cancers du sein que l'on ne guérit pas encore, comme l’explique le chef du département d’Oncologie médicale de l’institut le Pr Jean-Yves Pierga : 

« Le cancer du sein se guérit de mieux en mieux, mais lorsque la maladie est métastatique nous sommes trop souvent dépourvus de solutions thérapeutiques efficaces. Trop de femmes meurent encore de leur cancer et nous travaillons sans cesse à trouver de nouveaux traitements, comme les immunothérapies, les thérapies ciblées ou des combinaisons avec de nouvelles chimiothérapies ou avec la radiothérapie. »

 

Soutenir la recherche malgré la crise sanitaire

L’institut, comme les associations spécialisées, appelle donc à nouveau à soutenir la recherche. Pandémie oblige, beaucoup de courses et de compétitions sportives seront virtuelles. C’est notamment le cas de la parisienne Odyssea (au profit de l’hôpital Gustave Roussy). 

La rédaction 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer