Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 10 novembre 2020 - 12:00 - Mise à jour le 19 novembre 2020 - 17:41
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Julie Montfraix

Face à la deuxième vague du Covid-19, la France est de nouveau confinée afin de protéger les plus fragiles et notre système de soin. Lors du premier confinement, Carenews avait lancé la série « Prenez soin de vous », dans le but de créer une rencontre inspirante, depuis leur canapé, avec les acteurs de l’engagement. Le reconfinement est l’occasion de poursuivre ces discussions quotidiennes entre confinés. Aujourd’hui, on se rend chez Julie Montfraix, déléguée générale de la Fondation Nexity.

#PrenezSoinDeVous : le confinement de Julie Montfraix.
  • À quoi ressemble votre confinement ?

Nous vivons un confinement familial en région parisienne avec mon mari et mes deux fils. Côté activité, je travaille, ainsi que toute l’équipe de la Fondation Nexity. Comme beaucoup de mes collègues des fondations d’entreprise, nous sommes sollicités par nos associations partenaires qui voient affluer un nombre croissant de nouveaux bénéficiaires, notamment pour l’aide alimentaire.

Par ailleurs, nous rentrons dans une période hivernale qui nécessite une attention particulière pour les personnes à la rue et la création de place d’hébergement d’urgence.

 

  • Quel est le principal enseignement que vous tirez du premier confinement ?

Il me semble que ce premier confinement a permis une prise de conscience de la précarité, qui touche de plus en plus de personnes. Il a aussi révélé un élan de solidarité que nous n’imaginions pas entre particuliers, associations, bénéficiaires, collectivités, entreprises et l’État.

L’enseignement principal est probablement que la coopération entre tous les acteurs de l’intérêt général, chacun à son échelle, est source de solutions.

 

  • Qu’est-ce que vous faites pour vous changer les idées ?

La lecture me permet de voyager en ces temps où les déplacements sont extrêmement limités. Je suis dans une phase « auteurs des grands espaces américains » : Jim Harrison, Davis Joy, Jim Fergus, Louise Erdrich me font donc voyager.

J’aime beaucoup écouter également les podcasts de l’émission de Jean Claude Ameisen : Sur les épaules de Darwin (France Inter), qui nous amènent également à découvrir d’autres cultures à travers le temps et l’espace.

S’ouvrir au monde même lorsque l’on est chez soi est une source de bonheur !

 

  • Une idée pour continuer à s’engager depuis son canapé ? Une bonne nouvelle repérée pendant cette crise (et qui serait passée sous les radars) ?

L’engagement peut être multiple, le don financier à une association que l’on aime est toujours positif et bienvenue. On peut aussi prêter ces bras notamment pour la collecte des banques alimentaires à la fin du mois de novembre ou tout simplement y participer en donnant quelques conserves alimentaires.

La bonne nouvelle est que la solidarité continue avec ce deuxième confinement et que les différents acteurs font preuve d’une capacité d’adaptation et de résilience extraordinaire. 

 

  • La bonne résolution à mettre en œuvre dès le déconfinement ?

Pousser la coconstruction de projets entre les différents acteurs de la philanthropie. Il me semble que les alliances sont au cœur de notre fraternité collective, pour que chacun prenne soin de l’autre dans un monde difficile.


Retrouvez Julie Montfraix sur LinkedIn et Twitter

Pour en savoir plus sur la Fondation Nexity : https://fondation-nexity.org/.  

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer