Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 10 décembre 2019 - 12:36 - Mise à jour le 10 décembre 2019 - 12:40
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Rétrospective] Les Universités d’été de l’économie de demain, l’événement pro de l’année 2019

Ce mois de décembre, la rédaction vous propose de faire le point sur une année riche en engagements. Aujourd’hui, nous revenons sur l’événement professionnel qui a le plus marqué les lecteurs de Carenews en 2019 : les Universités d’été de l’économie de demain (UEED).

Crédit photo : DR

Les 3 et 4 septembre derniers se sont tenues les premières Universités d’été de l’économie de demain (UEED), un événement organisé par le collectif d’entrepreneurs sociaux #NousSommesDemain. L’objectif des membres, dont le Mouves (le mouvement des entrepreneurs sociaux en France) : réunir les acteurs de l’innovation sociale, les représentants associatifs, mais aussi les représentants de l’économie « classique » afin d’établir un dialogue et tendre vers une économie plus vertueuse. 

« Les Universités de l’économie de demain doivent devenir le rendez-vous de la rentrée des acteurs qui veulent changer le monde positivement, et accélérer la transition économique et environnementale », a appelé le président du Mouves, Jonathan Jérémiasz.

1 500 participant·e·s

Les grandes entreprises du CAC40, les ministres et les médias classiques n’ont toutefois pas répondu à l’appel « alors que tous ont trouvé du temps pour se déplacer aux universités du MEDEF », a regretté Frédéric Bardeau, fondateur de Simplon.co et administrateur du Mouves, lors de la plénière d’ouverture. Les deux jours des UEED ont pourtant rassemblé 1 500 participant·e·s, dépassant les attentes de #NousSommesDemain.

Une trentaine d’ateliers et de conférences ont fait débattre ces participant·e·s autour des thématiques du business d’impact, du changement d’échelle et des enjeux climatiques et sociaux. Chacun·e votait à la fin des UEED sur des propositions que le Mouves devait ensuite formaliser afin de les diffuser à grande échelle à travers les réseaux partenaires.

Un plaidoyer commun

Parmi les thèmes, la question de la mesure d’impact et celle de la mise en place d’une fiscalité incitative valorisant les entreprises vertueuses sont particulièrement ressorties. Cette dernière a même terminé dans les sept propositions finales votées par les participant·e·s. Conditionner l’attribution d’un marché public à l’impact territorial de l’entreprise, intégrer des critères d’impact social et environnemental pour l’attribution d’aides financières et mettre en place une TVA réduite pour les produits respectueux de l’environnement faisaient parties des autres pistes retenues.

Le bilan de ces deux jours de tables rondes était plus que positif pour Jonathan Jérémiasz, qui a salué : 

« On n'a jamais autant parlé d'entreprise et d'intérêt général, et du rôle social et environnemental de l'entreprise… À nous de mettre de l'exigence dans tout ça ! »

Pourquoi ce sujet ?
Sur Twitter, les lecteurs ont choisi que la rédaction revienne sur les UEED à 78 % plutôt que sur le Mécènes Forum (15 %) ou encore le Forum National des Associations et des Fondations (7 %).

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer