Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 5 décembre 2019 - 15:07 - Mise à jour le 5 décembre 2019 - 15:11
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Rétrospective] Pénélope Bagieu, l’artiste engagée de l’année 2019

Ce mois de décembre, la rédaction vous propose de faire le point sur une année riche en engagements. Aujourd’hui, (re)découvrez l’artiste engagée qui a le plus marqué les lecteurs de Carenews en 2019 : l’illustratrice et autrice de bande dessinée Pénélope Bagieu.

Crédit photo : Simoné Eusebio
Pénélope Bagieu, Hugo Clément, Caroline Desnoëttes… Nos lecteurs ont voté pour élire l’artiste ou le journaliste engagé qui a le plus marqué 2019. Pénélope Bagieu a remporté 74 % des voix !

Diplômée de l'École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris ainsi que de la Central Saint Martins School de Londres, Pénélope Bagieu se fait connaître en 2007 avec son blog BD « Ma vie est tout à fait fascinante ». Sous le nom de Pénélope Jolicœur, la Parisienne y expose avec humour des instants de sa vie quotidienne. Le site fait mouche, et sera suivi de plusieurs ouvrages remarqués. 

Après son premier album sorti en 2010, Cadavre Exquis, qui lui vaut notamment le prix BD du meilleur album humour au festival d'Angoulême, elle publie en 2012 Joséphine, sur les difficultés d’une jeune trentenaire. Deux films en seront tirés en 2012 et en 2016. Pénélope Bagieu fait ensuite de plus en plus entendre la voix des femmes. Dans California dreamin’, (Gallimard, 2015), elle raconte le parcours de Cass Elliot, la chanteuse du groupe de rock américain The Mama’s and the Papa’s. L’année suivante, elle dresse les portraits de 30 femmes oubliées par l’histoire dans les deux tomes des Culottées (Gallimard, 2016 et 2017). Des ouvrages féministes, comme Pénélope Bagieu a expliqué à franceinfo :

« Je suis partie d'une observation personnelle qui était que les héroïnes féminines sont complètement 'invisibilisées', moi je n'ai pas le souvenir qu'on m'ait parlé de beaucoup de femmes dans les cours d'histoire, ou alors toujours des mêmes, alors qu'évidemment autant d'héroïnes que de héros ont eu un rôle à jouer, et y compris la petite histoire. C'est pour ça que je m'intéresse à la femme qui a inventé le maillot de bain, à certaines actrices, à une vieille dame retraitée qui a sauvé un phare… » 

Donner la parole aux femmes pour qu’elles ne se taisent plus

Vendue à près de 500 000 exemplaires en France, la série a été traduite dans 22 pays. Et vaut à Pénélope Bagieu le prix Eisner, considéré comme le plus prestigieux du genre aux États-Unis. Chevalier des Arts et des Lettres depuis 2013, elle figure au classement des 50 Français les plus influents du monde en 2019 de Vanity Fair. Le militantisme de l’autrice dépasse en effet la sphère de la création.

En 2008, pour Noël, elle avait mis en place le site Mon beau sapin en partenariat avec la Croix-Rouge et Orange, dans le but d'offrir des cadeaux aux enfants défavorisés. En 2013, une mini-bande dessinée alertant son public sur les dangers du chalutage profond avait permis à l'association BLOOM de recueillir des centaines de milliers de signatures pour sa pétition sur le sujet.

Membre du Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme, Pénélope Bagieu est suivie plus de 310 000 abonné·e·s sur Twitter et plus de 87 000 sur Instagram. Une audience qu’elle mobilise régulièrement contre les violences sexistes et sexuelles. Pour cette deuxième édition du Giving Tuesday, elle a ainsi encouragé à soutenir En Avant Toutes « une association qui accompagne les jeunes femmes victimes de violences via un tchat anonyme, sécurisé et gratuit »

Pour cause : interrogée par National Geographic sur « le plus grand défi pour les femmes d’aujourd’hui », Pénélope Bagieu a répondu :

« Celui de ne pas se taire. Bien qu’on vous rappelle, chaque jour un peu plus, que votre parole ne vaut pas autant que celle d’un homme, il ne faut pas avoir peur de prendre la parole, de nous énerver contre des choses qui nous semblent injustes. Et ce, dans tous les domaines. »  

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer