Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 29 avril 2020 - 14:29 - Mise à jour le 7 mai 2020 - 18:06
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

makesense Seed I, le fonds d’amorçage de makesense, finance cinq premières startups à impact

Le fonds d’investissement makesense Seed I, dédié aux jeunes startups sociales et environnementales en phase de pré-amorçage, a annoncé un premier investissement de 520 000 euros dans cinq entreprises.

Seed I, le fonds d’amorçage de makesense, finance cinq premières startups à impact

Il y a près d’un an, l’association de promotion de l’entrepreneuriat social makesense lançait Seed 1, un fonds d’investissement destiné aux startups à fort impact social et environnemental en phase de pré-amorçage — soit en prototypage et début de commercialisation. Piloté par les fondatrices de l’incubateur makesense, auquel il est adossé, il possède une enveloppe de 8,2 millions d’euros grâce aux investissements de plusieurs partenaires dont le Fonds Européen d’Investissement (4 millions d’euros) et la Banque des Territoires (2,5 millions).

Le fonds Seed I a reçu plus de 250 candidatures en 2019, rapporte-t-il dans un communiqué. Une trentaine d’entre elles ont été retenues pour suivre le programme makesense_accelerate, un accompagnement personnalisé de trois mois autour des objectifs de croissance, d'impact et de structuration des startups. Le comité d’investissement a ensuite sélectionné cinq de ces projets, implantés dans différentes régions de France (Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux et Toulouse). Le fonds a ainsi annoncé ce 28 avril avoir investi 520 000 euros dans MyTroc, Le Drive tout nu, GreenGo, Telaqua et Toopi, des entreprises travaillant au réemploi et la consigne en entreprise, la consommation locale et zéro déchet, l'optimisation de l'irrigation agricole ou encore la transformation de l’urine humaine en biofertilisant.

Anne Gerset, directrice du fonds d’investissement de makesense Seed I, a détaillé les objectifs des investissements placés dans ces startups : 

« Notre démarche structurée de co-investissement aux côtés de Business Angels et de fonds partenaires, dès la phase de pré-amorçage, nous permettra de structurer la croissance de ces entreprises à impact et de faciliter les futurs tours de table. Nous en sommes convaincues : introduire un certain degré de formalisation dès le pré-amorçage permet de construire des fondations solides tout en laissant aux entrepreneurs la marge de manœuvre nécessaire à leur développement ! »

La rédaction 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer