Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 4 novembre 2019 - 09:51 - Mise à jour le 26 novembre 2019 - 15:15
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Share-Wood, un atelier partagé à Marseille pour travailler le bois 

Comme chaque lundi, Carenews partage avec vous une initiative innovante pour bien démarrer la semaine. Aujourd’hui, on vous parle de Share-Wood, un atelier partagé qui propose aux particuliers, professionnels et groupes scolaires de Marseille de travailler le bois. Un défi social, environnemental et économique.

 

Depuis janvier 2019, professionnels, associations, écoles et particuliers peuvent bâtir leurs créations en bois dans un espace de 1 500 m2 situé dans les quartiers nord de Marseille. Un tiers-lieu dirigée par l’association Share-Wood, co-fondée par Vincent Chevillot, architecte spécialisé dans les constructions en bois. 

 

Un atelier partagé encourageant l’entraide et l’économie circulaire

 

Pour Vincent Chevillot, le défi était triple, comme il l’a décrit à 20 Minutes : « Un défi social de mixité et de coopération. Un défi environnemental de réduction des déchets bois puisque nous sommes partenaires de menuiseries pour valoriser leurs chutes de bois. Et le troisième, économique, de soutien de jeunes entrepreneurs qui démarrent dans l’activité du bois. »

 

L’atelier Share-Wood est ouvert à tou·te·s pour des tarifs commençant à 45 euros par mois pour les particuliers, et 315 pour les professionnels. Ces abonnements ou tarifs « à la carte » donnent accès à des réserves de bois, une batterie de machines professionnelles, des espaces de stockage, mais également des box privatifs pour les artisans ou encore une salle de réunion. 

 

Tou·te·s peuvent bénéficier des conseils de l’équipe dirigeante de Share-Wood, spécialiste du bois et de menuiserie, qui les accompagnent dans la construction de leurs projets. « Ça va du coffre de pirate, au lit pour enfant, en passant par des ruches, des luminaires ou des cadres photos. On a même eu un projet pour une planche de surf ou un vélo », a détaillé Vincent Chevillot à 20 Minutes

 

Share-Wood finaliste du Grand Prix de la finance solidaire 2019

 

Pour les professionnels, l’intérêt réside également dans l’accès aux machines, dont l’achat représente un investissement considérable en début d’activité. Ils sont une quinzaine à fréquenter régulièrement les lieux, qui conquièrent également les particuliers : plus de 120 d’entre eux sont désormais membres de l’association, rapporte Le Monde. A terme, l’association devrait se transformer en société coopérative d’intérêt collectif (SCIC).

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer