Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 2 juin 2021 - 15:22 - Mise à jour le 7 juin 2021 - 18:26
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Thibault Lamarque, Castalie : « Être une boîte de l’ESS, c’est pouvoir peser sur autre chose que son domaine d’activité »

Pour ce sixième épisode de la saison 5 de Changer La Norme, Flavie Deprez reçoit Thibault Lamarque, fondateur de Castalie. L’entreprise ESUS installe des fontaines à eau filtrantes dans les restaurants, les hôtels et les entreprises. Sixième lauréat du Top 50 à impact dans la catégorie « Consommation responsable », Castalie a pour but de « mettre fin à la folie des bouteilles d’eau en plastique ».

Visuel du podcast Changer La Norme, épisode 6 de la saison 5 avec Thibault Lamarque, fondateur de l'entreprise Castalie
Visuel du podcast Changer La Norme, épisode 6 de la saison 5 avec Thibault Lamarque, fondateur de l'entreprise Castalie

Il y a plus de 10 ans, Thibault Lamarque s'intéressait déjà à l’eau. Après son mémoire de master en affaires internationales sur l’accès à l’eau potable dans les pays en développement à Paris-Dauphine, il a eu une idée. Consommateur d’une célèbre marque de machines à eau gazeuse et de soda, pourquoi ne commercialiserait-il pas le même concept en BtoB. 

Après des années d’expériences chez Veolia Environnement et Alter Eco, entrepreneur dans l’âme, il lance Castalie. Le but est de « valoriser l’eau du robinet, et donc, remplacer la bouteille en plastique » sur trois marchés : les hôtels, les restaurants et les entreprises.

 

Des fontaines à eau différentes

Thibault Lamarque le sait, les fontaines à eau existaient déjà avant Castalie : 

On n’a pas inventé la fontaine à eau, ce qu’on veut, c’est la réinventer », ajoute Thibault Lamarque, fondateur de Castalie.

 

Mais alors que la plupart des fontaines viennent de Chine et sont en plastique, les fontaines Castalie sont 100 % Made In France. Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS), Castalie emploie des travailleurs en situation de handicap mental à Issy-Les-Moulineaux, à 100 mètres de ses bureaux.

Certes, le prix est un peu plus cher, mais Thibault Lamarque assure que les clients font face à un service haut de gamme en retour : « ils ont une grande qualité d’eau, la machine est puissante, la qualité de bulle est parfaite, vous avez un service élevé ».

 

Un financement par levées de fonds

En 2012 et 2014, Castalie récolte ses premiers fonds grâce à ses business angels, une aide financière de ses amis, sa famille et ses premiers clients. En 2015, d’autres fonds sont levés avec trois petits fonds à impact.

Pendant le premier confinement, ce sont 13 millions d’euros qui sont levés auprès de fonds à impact (Amundi finance et solidarité, Raise) et auprès de Ring Capital et SEB Alliance pour introduire Castalie dans le quotidien des Français, avec par exemple une gourde 100 % française en verre. Thibault Lamarque souligne la chance d’être une entreprise impact by design

 Le moteur de l’activité, c’est la substitution de quelque chose qui est problématique, ça va donc embarquer l’équipe de manière beaucoup plus forte. Quand on voit les profils qui postulent chez Castalie c’est que des gens qui sont super motivés. » Thibault Lamarque, fondateur de Castalie.

 

Accélérer la puissance des sociétés à impact 

Pour Thibault Lamarque, « le marché n’a pas démarré, les gros défis sont maintenant ». Alors qu’il était encore perçu comme un « extraterrestre » et un « dingue » il y a 10 ans, le fondateur de Castalie souligne aujourd’hui la prise de conscience de la nécessité de changer de modèle. En trois ans, la croissance a été très forte pour les sociétés à impact, mais Thibault Lamarque rappelle l’importance des choix du consommateur : 

Je suis persuadé que tout ne peut pas venir d’en haut, le consommateur peut choisir en consommant et en achetant », souligne Thibault Lamarque, fondateur de Castalie.

(Re)découvrez les épisodes de Changer La Norme sur la thématique de la réduction des déchets et la consommation responsable : 

Augustin Jaclin (Lemon Tri) : « Le secteur des affaires et le secteur social se rapprocheront inéluctablement »

David Lorrain (RecycLivre) : « On peut être efficient économiquement tout en faisant attention à l’homme et la planète »

Diane Scemama (Dream Act) : « Nos choix de consommation ont un impact »

 Changer La Norme est soutenu par la Fondation Entreprendre.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer