Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Colloque Sanofi Espoir : des perspectives d’avenir

Colloque Sanofi Espoir  : des perspectives d’avenir
Mardi 19 juin 2018, la Fondation Sanofi Espoir a organisé un colloque autour des « Vulnérabilités et Parcours de vie en France ». Une initiative d’un genre nouveau, puisque l’ensemble des projets présentés a été entièrement co-construit en amont par les acteurs de l’intérêt général. Si cette journée est l’aboutissement d’un vaste travail collaboratif, elle est aussi le point de départ de nouveaux événements à venir.


 

 

« Un évènement fondateur » qui donnera lieu à un livre blanc

 

En concluant la journée du 19 juin, Valérie Faillat, déléguée générale de la Fondation Sanofi Espoir, se dit « incroyablement impressionnée par tout le travail réalisé en amont » et la « qualité  » des ateliers menés lors du colloque. Un sentiment partagé par Xavier Darcos, président de la fondation, pour qui le colloque n’est « pas seulement une journée réussie, mais un événement absolument fondateur. »

Autour de six grands thèmes transversaux préalablement définis et travaillés en sessions de co-construction*, les associations et acteurs de l’intérêt général ont cherché à répondre ensemble aux situations de vulnérabilité sur notre territoire. De leurs échanges est née une dynamique nouvelle. Car tous se sont retrouvés autour d’une même volonté d’élaborer des projets communs, dans lesquels les actions seront mutualisées. « La seule manière d’être efficace », selon Xavier Darcos. « Parce que nous avons tous besoin de croiser nos financements, de croiser nos interlocuteurs et d’arriver en force devant les décideurs politiques. »

Pour que tous les participants aient connaissance de ce qui s’est dit dans les ateliers, un compte-rendu sera publié sur la plateforme dédiée Eventdrive. Chacun aura aussi la possibilité de remplir un questionnaire et de commenter le déroulement de la journée. Début juillet, un rendez-vous est prévu avec les leaders associatifs des ateliers, annonce Valérie Faillat, afin de « consolider ce qui a pu être discuté ». « Il y a une colonne vertébrale qui ressort, car même si les sujets étaient séparés, il y a clairement des zones d’intersection. On va mettre tout ça à plat pour construire un plan d’action. Nous voulons poursuivre la réflexion et amener des projets sur le terrain », détaille-t-elle.

En ligne de mire : la rédaction d’un livre blanc, transmis au gouvernement au nom de toutes les associations qui ont œuvré dans les différents ateliers.

 

Création d’un Institut du décloisonnement et d’un Observatoire de la Vulnérabilité

 

Première annonce, la publication annuelle d’un baromètre de la vulnérabilité. Le 19 juin 2018, la CSA a présenté une étude poussée sur la perception de la vulnérabilité par les Français. À l’avenir, elle sera reconduite tous les ans. « Il faut que nous puissions régulièrement faire le bilan, pour que le soufflé ne retombe pas », précise Xavier Darcos. « D’où la nécessite d’un Observatoire, qui nous dira comment les choses évoluent et quels sont les besoins ».

Second évènement : instaurer un Institut du Décloisonnement. Autrement dit, un lieu qui sera au cœur de la co-construction, en identifiant et en coordonnant les projets qui peuvent être mutualisés sur une même zone géographique. « Il faut, souligne Xavier Darcos, que nous ayons une visibilité sur une plateforme que nous partageons, sur des territoires identifiés, où deux à trois partenaires se mettent ensemble pour monter un projet. » Il s’agira ensuite de soumettre ces programmes aux institutions publiques. « Car il n’y a pas d’acteur public qui puisse agir seul dans le secteur social », conclut-il.

 

De nouveaux rendez-vous en régions, « tous les deux ans »

 

Le colloque est l’aboutissement de plusieurs mois de co-construction entre acteurs de l’intérêt général. Mais en réalité, il marque le début d’une dynamique au long cours.

« C’est presque un colloque de lancement », reprend Valérie Faillat. « On souhaite refaire un colloque tous les deux ans, pour avoir le temps de travailler sur la mise en place des projets. Et on veut aller voir en régions ce qu’ils pensent des thèmes que nous avons développés ici avec des acteurs de l’Île-de-France. Et s’ils ont une approche différente. »

La Fondation Sanofi Espoir nous donne d’ores et déjà rendez-vous : le prochain évènement sera organisé au printemps 2020, à Lyon.


 

* Approche globale de la personne, Transfert de l’innovation vers le droit commun, Aller-vers en santé, Interprétariat et Médiation socio-culturelle, la Santé comme pilier de l’insertion, Adaptation de l’offre de soins et continuité territoriale.

 

Crédit photo : Benoît Rajau.

, , , ,