Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[BEST OF] Sport et solidarité dans le secteur non-profit

[BEST OF] Sport et solidarité dans le secteur non-profit
Qui a dit que sport et solidarité ne faisaient pas bon ménage ? Depuis des siècles, pratiquants, amateurs et professionnels s’accordent autour d’un même discours : le sport est un formidable vecteur de liens et d’utilité sociale. Alors que l’ANDES (Association Nationale des Élus en charge du Sport) vient de publier, aux côtés de l’AMF, Régions de France et le Comité National Olympique Français (entre autres) une tribune intitulée “Pour que le sport soit reconnu Grande Cause d’Intérêt National”, Carenews revient sur les initiatives qui ont marqué ce début d’année 2018.



 

Le grand boom des courses solidaires

 

Les courses solidaires ont toujours autant le vent en poupe, en témoigne leur multiplication sur l’Hexagone et le succès croissant qu’elles rencontrent auprès des participants… mais pas seulement. Aujourd’hui, elles séduisent également le monde de l’entreprise, puisque les sociétés sont de plus en plus nombreuses à proposer ce dispositif d’engagement à leurs collaborateurs. On n’a pas a fini d’entendre parler d’elles !

 

Le football dans tous ses états !

 

2018 a déjà marqué à vie tous les amoureux du ballon rond, et pour cause : la France est championne du monde ! La Coupe du Monde en Russie aura toutefois un peu hérissé le poil des associations. L’association All Out a profité de la compétition pour s’en prendre au gouvernement russe, en lançant un mouvement de désobéissance civile sur les réseaux sociaux pour militer pour les droits de la communauté LGBTQ+. Le syndicat des footballeurs (UNFP) en a profité pour lancer “Positive Football”, un mouvement destiné à mettre en avant la générosité des footballeurs, et à multiplier leur impact, tandis que la LFP (Ligue Professionnelle des Footballeurs) a dévoilé en début d’année un nouveau programme RSE centré sur l’enfance et la jeunesse ainsi que l’éducation et l’insertion professionnelle. Comme elle, les joueuses du PSG Veronica Boquete et Irene Parades n’ont pas attendu la Coupe du monde pour se montrer généreuse, et ont annoncé au mois de janvier qu’elles reversaient 1 % de leur salaire à un Common Goal, un collectif soutenant des associations. Un vent de solidarité a visiblement soufflé sur la capitale, puisque la Fondation Paris Saint-Germain a également ouvert une nouvelle École Rouge & Bleu pour les jeunes défavorisés. Et pour la nostalgiques de la Coupe du monde,  on se retrouve au mois de novembre à Mexico pour la Homeless World Cup, la Coupe du monde des sans-abri !




 

Le Tour de France, une valeur sûre

 

Cette année, le départ du Tour avait lieu dans les Pays de la Loire, qui en ont profité pour témoigner de leur solidarité envers les plus démunis. La région s’est engagée auprès de Mécénat chirurgie cardiaque, en invitant via une application de convertir ses kilomètres parcourus en dons. Plusieurs activités ont également été mises en place pour les Ligériens, dans le but de “mettre en avant les valeurs positives générées par le sport”. Et bien entendu, les mécènes étaient également présents au milieu des coureurs ! Parmi eux, la Fondation FDJ, fidèle au Tour depuis 2008 à travers l’opération “Les oubliés du sport”, qui permet aux enfants du Secours populaire de découvrir les plaisirs du BMX.





 

 

 

, , , , ,