Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[BEST OF] La mode éthique et solidaire prend de la vitesse !

France, Allemagne , …
[BEST OF] La mode éthique et solidaire prend de la vitesse !
Fille ou garçon, jeune ou moins jeune, on a tous un jour craqué pour une pièce trop chère, voulu les dernières baskets à la mode ou économisé plusieurs jours pour une fringue. Mais la mode n’est pas qu’une histoire de caprice. Aujourd’hui, on peut également s’habiller en respectant les conditions de vie des travailleurs, et en soutenant des causes qui nous sont chères. Sceptiques ? On vous prouve le contraire !


 

 

Les marques françaises, toutes mécènes ?

 

À chacun son engagement, et pour certains, il s’accompagne de beaucoup de zéro. C’est notamment le cas de Chanel qui a versé en début d’année pas moins de 25 millions d’euros au Grand Palais pour financer les travaux de rénovation. Agnès B a récemment réalisé un tee-shirt au profit de la Fondation Abbé Pierre, mais la créatrice est un soutien de longue date de la marque. Son fonds de dotation a notamment fait don d’une maison à l’association il y a quelques années. Les marques de luxe ne sont pas les seules à laisser parler leur générosité. Etam, qui a pour habitude d’organiser son défilé annuel au Grand Palais, s’est de son côté engagé aux côtés de Gynécologie sans Frontières, pour un partenariat qui devrait s’inscrire dans la durée. Quant à Kiabi, sa fondation intervient depuis 2011 dans les domaines de l’éducation et l’insertion professionnelle. Un domaine dans lequel s’investit également la Fondation Showroom Privé, qui a lancé une école de formation à Roubaix en partenariat avec Simplon.co.

 

Quand la RSE s’invite chez les modeux

 

La RSE contamine tout le monde, et c’est tant mieux ! Aussi, pas étonnant que même la mode, réputée pour être “un monde à part”, se laisse elle aussi séduire. Souvent, les marques optent pour des opérations de “produit-partage”, ou reversent les bénéfices d’une collection à une association. C’est la cas de Monoprix, qui a lancé une collection capsule pour sensibiliser à la cause de l’égalité des femmes : 20 % du chiffre d’affaires ont été reversés à l’Institut Curie. Burberry a également revisité son célèbre logo, et soutenu grâce aux bénéfices de leur vente trois associations agissant pour la cause LGBTQ+. Uniqlo a de son côté créé une collection de tee-shirts pour enfants avec Ladurée, pour l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés. Parfois, les entreprises vont plus loin que de simples opérations. Zalando s’est engagé en 2016 dans le commerce équitable, avec une gamme de produits durables étendue, plus de transparence sur la provenance et la fabrication de ses articles, et en s’engageant à utiliser de l'énergie verte dans tous les bureaux et centres de distribution du site en Allemagne. Cette année, elle a également lancé une collection composée de pièces en vêtements recyclés, avec la maison de haute couture Viktor and Rolf. La marque Ninety Percent, elle, a carrément décidé de reverser 90 % de ses bénéfices à des associations choisies par ses clientes, et aux fabricants des vêtements.

 

Des marques 100 % responsables (ou presque)

 

Leax, la petite française  

Fondée par un jeune homme de 20 ans, la marque française Leax a tout bon : non seulement les matières utilisées sont naturelles, bio ou recyclées, et la confection, l’assemblage et l’emballage des vêtements effectués en France, mais elle va plus loin. Le jeune entrepreneur s’est en effet associé à Mountain Rider, qui garantit le ramassage de 500 grammes de déchets dans la nature pour chaque produit acheté sur Leax.

 

Bonobo, la grande sœur

Lancée il y a 5 ans, Bonobo compte aujourd’hui 380 points de vente dans le monde. La marque multiplie depuis sa création les actions en matière de protection de l’environnement : des jeans “verts” dont on peut mesurer l’empreinte écologique, une gamme en fibres durables, un fil créé à partir de jeans recyclés et de bouteilles en plastique, des partenariats avec l’Arrondi au profit des Restos du Cœur ou de Planète Urgence… Rien ne semble pouvoir arrêter l’ambition green de la marque française, qui a même lancé sa fondation en 2013. Prochaine étape ? Développer le mécénat de compétences au sein de l’entreprise, ainsi qu’une offre de jeans 100 % éco-conçue d’ici 2022.

 

Act for Kids, agir pour l’enfance

Plus qu’un projet, Act for Kids est une véritable communauté. Regroupant les marques du groupe ÏDGROUP Jacadi Paris, Okaïdi, Cmabulle ou encore Bubble, elle se caractérise par son engagement sociétal en faveur de l’enfance. Le projet “Act For Kids” regroupe les actions menées collectivement ou indépendamment par les différentes marques du groupe, qui espèrent ainsi sensibiliser les consommateurs. “Act For Kids” deviendra bientôt un label.


 

, , , , , , ,