Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 12 janvier 2021 - 12:00 - Mise à jour le 12 janvier 2021 - 12:19
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

5 initiatives solidaires lancées en 2020 à suivre en 2021

L’année 2020 aura, malgré le contexte, été fertile en projets solidaires et/ou écologiques. Carenews vous présente cinq belles initiatives lancées l’année dernière que nous avons hâte de suivre en 2021.

Crédit photo : Ta Nu.

 

  • TeleCoop comptabilise plusieurs centaines d’abonné·e·s

Mi-novembre 2020, l’entreprise coopérative d'intérêt collectif (SCIC) TeleCoop lançait son offre TeleCoop Sobriété, présentée comme le « premier forfait mobile coopératif ». Le principe ? Le forfait, sans engagement, couvre tous les appels et sms en France métropolitaine pour dix euros par mois, tandis que la consommation de données coûte deux euros par giga. Une façon de connaître, et donc de mieux maîtriser sa consommation de données, sans rogner sur la qualité du réseau puisque TeleCoop utilise les infrastructures d’Orange. 

La coopérative a fini 2020 avec 300 abonné·e·s et plus de 100 sociétaires, et s’est déjà attaquée à sa mission de 2021, à savoir « rassembler consommateurs, fabricants de matériel, acteurs du numérique et structures de l’économie sociale et solidaire français pour créer un opérateur télécom qui vous ressemble, au service d’une transition numérique responsable ». TeleCoop a ainsi annoncé une prise de parts sociales croisées avec la coopérative Commown, qui loue notamment des FairPhone. « La première pierre de leur coopération future », précisent les deux coopératives.

 

  • L’Atelier de retour en 2021

Lutter contre le gaspillage alimentaire et sensibiliser le grand public au handicap, c’est le double objectif avec lequel s’est lancée la pâtisserie L’Atelier à Nantes. Conçue par l’association Handicap Travail Solidarité, elle s’est attelée à récupérer les invendus de pains, fruits et légumes du Carrefour installé dans le même centre commercial pour les faire cuisiner et vendre par une équipe composée de 15 personnes en situation de handicap. 

Si L’Atelier devait à l’origine être éphémère, il a fait le tour des médias depuis son lancement et récolté plus de 2 000 euros lors d’une campagne de financement participatif. Après avoir fermé ses portes à la date prévue, le 31 décembre, il va finalement rouvrir en 2021 !

 

  • The Sorority à la conquête de la francophonie

C’est le 1er septembre 2020, après une campagne de crowdfunding réussie et une phase de tests, que l'application The Sorority, grâce à laquelle une femme victime de harcèlement de rue ou agressée peut appeler à l’aide d’autres utilisatrices, est sortie sur android et iOS. Accessible dans toutes les villes de France, elle est gratuite et réservée aux femmes et aux minorités de genre. Son principe : « assurer la protection et la sécurité de chacune », et « nous donner le courage d'oser, d'apprendre, et d'entreprendre »

Depuis son lancement, The Sorority a lancé, et réussi, une deuxième campagne de crowdfunding visant à financer les prochaines étapes de son développement. En 2021, l’application sera ainsi accessible aux moins de 15 ans, et déployée en Belgique, en Suisse, au Canada, au Maroc, en Algérie et en Tunisie. En France, trois mois après son lancement, elle comptabilisait déjà près de 9 500 utilisatrices.

 

  • 50 premiers « Le Toi Emmaüs Solidarité » 

Le projet nous a particulièrement plu chez Carenews, et nous avons hâte de le voir continuer sa route en 2021 : l’année dernière, Emmaüs Solidarité a créé, avec l’agence de design Centdegrés, des maisons modulables appelées « Le Toi Emmaüs Solidarité » afin d’humaniser l’hébergement temporaire des sans-abris. Cette maisonnette en kit, faite d’aluminium et de toile PVC, est facile à stocker et entièrement modulaire pour pouvoir être montée sans outils en une dizaine de minutes. Elle peut donc s’adapter à tous les besoins, qu’il s’agisse de créer un espace temporaire destiné à une famille ou une salle commune, par exemple. 

Les 50 premières maisonnettes, permettant d'accueillir 200 personnes, ont été livrées pour l’hiver 2020, tandis qu’en août dernier, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, annonçait son intention de soutenir « Le Toi Emmaüs Solidarité ».

 

  • « Le Sourire qui régale » récompensé par la CRESS des Pays de la Loire

Nous vous en parlions l’été dernier : l’entreprise adaptée Sicomen, située à Laval, a ouvert en septembre son food truck tenu par des personnes en situation de handicap. Baptisé « Le Sourire qui régale », il emploie trois salarié·e·s, dont deux, Aurélie Hautbois et Sylvain Bernard, sont respectivement porteuses de trisomie 21 et de troubles autistiques. Au menu : des tartes salées et sucrées, faites à partir de « produits frais et locaux » par un traiteur mayennais.

Pour surmonter les difficultés liées à la crise sanitaire, « Le Sourire qui régale » devrait cette année proposer la livraison de repas en entreprises, avant, à terme, de développer son offre. Mi-décembre, Sicomen a été encouragée dans sa démarche par la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire des Pays de la Loire (CRESS), qui a remis au « Sourire qui régale » le prix régional de l'ESS pour son action en faveur de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Une première pour une entreprise mayennaise, comme le souligne Ouest-France.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer