Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 4 mars 2014 - 16:00 - Mise à jour le 6 avril 2017 - 07:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dis Flavie : quelle différence entre ONG et ASSOCIATION ?

Si ONG et associations semblent des acteurs très différents du monde caritatif, cette différence relève cependant surtout de la perception que l’on en a. L’ONG paraît comme un grand organisme international, agissant majoritairement sur des sujets humanitaires, sociaux ou environnementaux, avec un rôle quasi politique. Le terme ONG est prestigieux, souligne l’importance de ces organisations qui « supplanteraient » presque les états dans certaines de leurs fonctions. L’association est plutôt perçue comme un organisme amateur, intervenant à une échelle locale ou nationale, et dans des domaines plus divers, couvrant les œuvres de charités ou des centres d’intérêt (artistiques). Le terme est parfois utilisé avec un peu de condescendance. Ces a priori sont à la fois vrais et faux.

Dis Flavie : quelle différence entre ONG et ASSOCIATION ?

Sur le plan juridique, il n’y a pas tant de différences qu’on pourrait le penser : Les Organisations Non Gouvernementales sont rattachées à leur pays d’origine ; en France, elles sont donc régies par le même statut que les associations.  L’aura de légitimité dont sont entourées les ONG réside dans la reconnaissance que les  institutions de gouvernance internationale leur confèrent lorsqu’elles les listent comme interlocuteurs.

Concernant le fonctionnement, le secteur non lucratif se professionnalise de plus en plus ; les associations comme les ONG emploient des salariés et fonctionnent sur des modèles dits d’entreprises, mais sans profit.  A la différence que la quasi majorité des ONG fonctionne sur un modèle professionnel depuis les années 1990 quand les associations restent encore traditionnellement dans un fonctionnement plus léger. Le statut d’association présente des institutions variées tant en taille qu’en champs d’action, il couvre un champ qui va de la très grande association parapublique à la très petite association artistique d’un village. Elles sont toutes régies par la loi de 1901. Elles peuvent être d’intérêt général, reconnues d’utilité publique, sportive, de défense de l’environnement et de consommateurs ou des fédérations.

Au-delà des différences structurelles et fonctionnelles, la différence majeure se situe donc dans le regard porté sur ces structures. Le terme non gouvernemental  trahit l’importance des compétences attribuées aux ONG, comme si il fallait insister sur cette « concurrence » faites aux états ou aux gouvernances internationales, porteuse de puissance et de pouvoir. Ce qui me semble important de souligner, c’est que certaines associations sont dites « parapubliques » prennent en charge certains services démembrés des collectivités. Les associations interviennent alors non seulement dans un intérêt public mais ont un rôle impulsé par des autorités publiques. Leurs missions se rapproche alors de celles des ONG.

Les ONG et les associations sont, à y regarder différemment, plus proches qu’on ne le pense. La différence entre les ONG et les associations se situe dans l’échelle de leurs actions et surtout dans le poids qu’elles ont dans la balance internationale. C’est le traitement qu’on leur accorde ainsi que la publicité et la légitimité dont elles se parent qui sont les points clés, et pourtant un peu flous, de la frontière qui les sépare. Les associations se professionnalisant, gagnent leur lettres de noblesse.

Toutes sont cependant soumises aux mêmes limites et aux mêmes problèmes : transparence de la gestion,  légitimité, concurrence intestines  et avec les organisations et institutions publiques.

Flavie DEPREZ

Des questions sur le mécénat, le monde associatif ou la philanthropie ?  Toutes les semaines retrouvez les réponses de Flavie DEPREZ :

28 ans, un parcours universitaire varié - Sciences Po Lille (administration publique), Paris-Dauphine (option politique et culture), Master’s program of Cultural and Creative Industries au King’s College à Londres ... Une expérience professionnelle multiple en fundraising (Children’s Discovery Center à Londres, Lille 3000) et en politique culturelle au sein du Secrétariat général du Ministère de la culture et de la communication (chargée de mission de valorisation du patrimoine immatériel culturel) ...  Flavie a remporté l’Oscar du Mécénat Culturel Jacques Rigaud de l’Admical en 2012 avec l’entreprise Doublet, dont elle était la responsable du mécénat. 

Experte, elle accompagne aujourd'hui en tant que consultante indépendante les différents acteurs concernés dans des partenariats de mécénat aux enjeux croisés.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer