Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 28 avril 2020 - 11:00 - Mise à jour le 18 mai 2020 - 16:42
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

8 pépites associatives en Auvergne-Rhône-Alpes

Dans cette nouvelle série d’articles, Carenews vous emmène à la découverte d’associations émergentes dans les territoires. Après la Nouvelle-Aquitaine, on vous emmène aujourd’hui en Auvergne-Rhône-Alpes, région où l'ESS concentre plus d'un emploi sur huit !

Crédit photo : alainolympus.

> A lire aussi : 8 pépites associatives en Nouvelle-Aquitaine


Pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle des migrants et contribuer au développement d’une société inclusive, l’association Tissu solidaire mise sur la couture. Depuis 2016, à Villeurbanne, ses bénévoles rassemblent des volontaires locaux et des nouveaux arrivants autour d’un projet de couture (sacs, vêtements…). En plus de donner des cours de français, d’accompagner à l’emploi, mais aussi d’organiser des team-buildings solidaires pour les entreprises.

L’association a été créée en 2017 « suite à la rencontre entre deux architectes navals intéressés par l’habitat démontable et la commune de Rocles (Ardèche) ». Cette dernière souhaitait accueillir un écohameau d’habitats légers sur un terrain communal afin de permettre à de jeunes familles de se loger. Désormais en cours d’essaimage, Hameaux Légers accompagne les porteurs de projet à la création d’écohameaux réversibles et accessibles financièrement, en partenariat avec les territoires qui les accueillent.

Créée en 2019 à Sorbiers (Loire), l’association accompagne vers l’emploi des personnes avec des troubles autistiques grâce à l’aménagement et l’entretien d’espaces verts. Elle réalise ainsi des travaux d’entretien paysager chez les particuliers et les professionnels, tout en adaptant le rythme et les méthodes de management aux troubles autistiques. La conseillère en insertion et le responsable espaces verts de l’association travaillent en étroite collaboration pour permettre aux personnes accompagnées d’ensuite s’insérer durablement dans l’emploi. 

Basée à Villeurbanne, l’association, créée en 2016 par deux architectes, s’emploie à démocratiser la pratique du réemploi de matériaux dans la construction. Elle collecte les matériaux destinés à être jetés des professionnels du BTP et les redistribue à des tarifs très avantageux dans son magasin ouvert à tous les publics. Des actions notamment récompensées par le Grand Prix de la finance solidaire 2019 dans la catégorie « Activités Écologiques ».

C’est lors d’une tournée bénévole effectuée à l’été 2017 par la compagnie de théâtre Les Gavroches Chapeautés que l’idée de Théâtricité est née. Maisons de retraite, foyers pour personnes à lésions cérébrales, lieux reculés géographiquement… « Nous avons remarqué que le théâtre apportait beaucoup de bonheur et d’émerveillement auprès des publics isolés », expliquent les comédien·ne·s, qui proposent désormais des cours aux particuliers et salariés, ainsi que des formations aux techniques de « production de spectacles à utilité sociale ».

« Pour les seniors, les personnes en situation de handicap ou fragilisées mais aussi pour les aidants qui n’ont pas forcément les moyens d’être disponibles », déménager ou réorganiser son lieu de vie peut demander beaucoup d’énergie et de temps. Contrat d’électricité, changement d’adresse, tri, cartons, transport, aménagement, adaptation… Depuis 2018, l’association Aidadem, basée à La Roche-de-Glun (Drôme), propose des services à la carte pour soutenir et aider les personnes en ayant besoin lors d’un changement de lieu de vie.

« Chaque année en France, se sont 800 000 skis et snowboards qui ne reverront pour la plupart plus la neige » et qui, difficilement recyclables, sont incinérés, explique l’association Art Ski Tech. Fondée en 2018 à Chambéry, elle développe une filière de collecte et de stockage des skis usagés permettant de réaliser une production interne de réemploi (chapiteaux, tentes, mobilier...), et de valoriser des travaux de designers et créateurs. Avec pour objectif de devenir une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC).

Démocratiser le boycott et le buycott, c'est l’ambition de cette association lyonnaise créée en 2015 pour faire évoluer l’économie « dans un sens éthique et durable (où le consommateur possède un pouvoir décisionnel) ». Une plateforme participative rassemble les actions de boycott dit « bienveillant » qui appellent à combattre les pratiques de certaines entreprises en arrêtant d’acheter leurs produits. Des alternatives responsables sont proposées en parallèle, une pratique baptisée le buycott. L’association a également développé l’application BuyOrNot, qui décrypte les étiquettes des produits pour informer sur leurs impacts sur la santé et sociétaux.  

Mélissa Perraudeau 

dossier

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer