Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 30 novembre 2020 - 08:00 - Mise à jour le 30 novembre 2020 - 11:27
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Entrepreneurs pour la planète, l’association qui crée des binômes d’entrepreneurs et de dirigeants

Le mouvement Entrepreneurs Pour La Planète (EPLP) associe des entrepreneurs à impact environnemental et des chef·fe·s d’entreprise au sein d’un même territoire. Une nouvelle façon de mettre en place du mécénat de compétences dans l’entreprise en faveur de projets environnementaux vertueux. Explications.

Une association au service des projets environnementaux. Crédit : association Entrepreneurs pour la planète

Le mouvement des Entrepreneurs pour la planète a été lancé en 2019 à Marseille. Son objectif est de proposer aux chefs d'entreprise du mécénat de compétences au profit de la concrétisation de projets à impact environnemental. La singularité de la plateforme est la création d’un binôme entre le chef d’entreprise et le porteur de projet. En un an, une centaine de projets à impact ont été déposés sur la plateforme. Et près de 40 binômes d’entrepreneurs et dirigeants se sont concrétisés. 

Un chef d’entreprise qui devient un mentor

Le chef d’entreprise endosse le rôle de mentor d’un projet environnemental de son choix, en apportant notamment sa vision stratégique dans une démarche philanthropique. Dans le binôme qu’il forme, il s’associe à un porteur de projet qui se trouve dans la même zone géographique que lui afin de pouvoir mettre à profit toutes les synergies possibles. 

Cette approche découle d’un besoin exprimé par les porteurs de projet qui sont conscients de l’intérêt d’avoir à leur côté des dirigeants expérimentés pour les aider à développer leur projet en profitant de leur expérience », nous explique Christophe Caille, président du mouvement EPLP.   

 

Un mécénat de compétences croisé entre dirigeant et entrepreneur

Le mouvement EPLP permet de faire émerger chez le porteur de projet des solutions à impact, comme de nouveaux produits ou des services plus respectueux de l’environnement. D’autre part, une véritable prise de conscience environnementale s’opère chez les chefs d'entreprise. « Les questions environnementales deviennent une priorité pour les dirigeants, ils deviennent le bras armé de notre ambition écologique » détaille Christophe Caille. Le binôme créé entre le porteur de projet et le chef d’entreprise va se construire selon un mécénat de compétences croisé. « Le dirigeant d’entreprise apporte son savoir-faire, ses  compétences particulières comme rendre économiquement viable un projet, bâtir une stratégie, un plan de communication. Et l’entrepreneur, quant à lui, partage sa connaissance de la cause environnementale dans lequel il évolue » ajoute Christophe Caille. 

Par exemple, le binôme entre Lucile de Malet, directrice des bureaux Aix-Marseille métropole chez Cushman & Wakefield, et Jean-Jacques Bravais, à la tête de la Tour de Valat, une association de protection de la nature en Camargue. C’est un mécénat de compétences qui dure depuis un an, à raison d’un contact par mois. Le projet choisi par la cheffe d’entreprise dans le cadre du mouvement EPLP est un projet innovant en agriculture écologique et conservation de la nature, notamment une expertise pour la commercialisation d’une production viticole.   

« Nous avons lancé une production de vin à travers le domaine viticole du Petit Saint-Jean en Camargue. Lucile de Malet nous accompagne pour le développement commercial et le marketing. Elle nous fait également profiter de son réseau professionnel dans le viticole. Dans le milieu de la protection de la nature, les relations ne sont pas toujours simples avec l’économie. Le mouvement EPLP est un beau projet qui rapproche deux mondes. Nous sommes convaincus qu’on ne sauvera pas la planète sans les industriels et les entreprises. C’est très bien que des entrepreneurs viennent aider des porteurs de projets environnementaux. Les acteurs de la protection de la planète et les acteurs de l’entreprise doivent s’entendre pour sauver la planète », témoigne Jean-Jacques Bravais. 

 

Mon accompagnement s’est situé sur le domaine du marketing pour la production des vins : Image, positionnement, communication (réalisation des étiquettes, choix des bouteilles…) et en ce moment stratégie de commercialisation. Jean Jacques et son équipe sont accompagnés de prestataires opérationnels et nous échangeons régulièrement pour se poser des questions telles que : OK on en est là et maintenant on va où ? Ce que j’apporte c’est peut-être une connaissance et une maîtrise des fondamentaux dans les stratégies commerciales, nous explique Lucile de Malet.

 

De nouveaux projets

Christophe Caille souhaite aller plus loin avec le lancement d' « Expérience pour la planète », une démarche intrinsèque à la prise de conscience des dirigeants. Pour le fondateur du mouvement, « cette conviction doit devenir la raison d’être même de l’entreprise, le pourquoi qui fait exister l’entreprise ». Autre projet réalisé depuis octobre 2020, soit moins d’un an après le lancement du mouvement en décembre 2019 sur la métropole Aix-Marseille Provence et la région Sud, l’ouverture d’une antenne parisienne chargée de développer EPLP sur la région Ile-de-France.

 

Christina Diego 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer