Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 18 septembre 2020 - 08:00 - Mise à jour le 18 septembre 2020 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Flemmard, les pantoufles solidaires mi-belges mi-péruviennes

Chaque vendredi, Carenews vous présente une idée de shopping solidaire. Aujourd’hui nous vous parlons de la marque de pantoufles Flemmard. Fabriquées artisanalement au Pérou, elles ont été lancées par trois amis belges qui se sont engagés à recruter au moins 50 % de collaborateurs·trices en situation de handicap et offrent une paire à une personne à mobilité réduite pour dix Flemmard vendues.

Crédit photo : Flemmard.

Ils se sont rencontrés sur les bancs de l’école, et, à 30 ans, ont décidé de lancer… leur marque de pantoufles. Maxime van Steenberghe, l’un des cofondateurs de Flemmard, raconte :

« Un de mes amis, Nassim, est handicapé et en chaise roulante, et a les pieds froids à cause de sa mauvaise circulation sanguine. Il n'a jamais trouvé, en 30 ans, de chaussures ou pantoufles chaudes et cosy. Ayant un ami qui vit régulièrement au Pérou et ayant accès à de la laine de mouton mérinos et d'alpaga de petites productions indépendantes et artisanales, nous avons décidé de développer les pantoufles les plus cosy du monde. »

Des pantoufles valorisant les techniques péruviennes traditionnelles 

Le troisième associé de Flemmard, Guillaume Hansart, a sillonné la région de l’Altiplano au Pérou, réputée pour sa laine d'alpaga et ses artisans. Et décidé, avec Nassim Benoussaid et Maxime van Steenberghe, de « revenir aux méthodes traditionnelles, aux matériaux de qualité » pour leurs pantoufles. 

Les Flemmards, unisexes, sont entièrement fabriquées à la main au Pérou, près de Lima, par « Evelin Huerta et son mari José Yanarico, qui travaillent dans la confection de chaussons en alpaga depuis trois générations ». Une fabrication sans intermédiaire, qui assure une rémunération correcte aux artisans, assure le trio de Belges. 

L’intérieur de la pantoufle est en mérinos, et la couronne en alpaga, « la Rolls-Royce des laines » selon l’équipe de Flemmard. « Elle contient des poches d’air microscopiques qui améliorent ses propriétés thermiques, la rendant chaude en hiver, et respirante en été. » L’extérieur est lui en cuir de mérinos. Enfin, la feutrine insérée dans les pantoufles pour leur donner leur forme provient des chutes inutilisées de chaînes de magasins. 

Des pantoufles solidaires

Pour limiter l’impact environnemental des Flemmard, les boîtes à pantoufles sont « faites avec 90 % de carton recyclé et de l'encre à l´eau sans produits chimiques toxiques », et un arbre est planté en Amazonie péruvienne via Reforest'Action pour chaque paire vendue.

Les pantoufles se veulent également solidaires, puisqu’une paire est offerte à une personne à mobilité réduite pour dix Flemmard vendues. Les trois cofondateurs se sont en parallèle engagés à recruter « a minima »  50 % de salarié·e·s en situation de handicap.

Essentiellement disponibles en ligne, les Flemmards sont livrées en Belgique, en France, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Allemagne. Leur première saison, en 2019, a fait un carton plein : « Par le bouche-à-oreille, tout le stock est parti », souligne Maxime van Steenberghe.

La rédaction 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer