Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 16 novembre 2020 - 08:00 - Mise à jour le 16 novembre 2020 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Imago, le « Netflix » engagé et gratuit

Comme chaque lundi, Carenews vous présente une initiative inspirante pour bien commencer la semaine. Aujourd’hui, découvrez la plateforme Imago, un Netflix gratuit et engagé lancé par des bénévoles. Au menu : 2 500 contenus de « vidéastes engagés dans la transition personnelle et la transition de société ».

Crédit photo : BrAt_PiKaChU.

Un Netflix gratuit, qui ne propose que des contenus engagés tout en cherchant à limiter son empreinte environnementale, c’est le principe d’Imago. « L'idée folle de créer Imago a germé durant les longues soirées de discussions à refaire le monde, entre Nicolas et Felipe », racontent ces derniers. « L'un et l'autre étaient alors investis dans le projet associatif de web magazine de la transition : Les Gens Qui Sèment ! » Nicolas a auparavant développé, pendant dix ans, des services vidéo pour de grands médias audiovisuels, tandis que Felipe travaille dans les énergies renouvelables.

« Une aventure de transformation personnelle et de société »

Imago est née en décembre 2018, après un peu plus d’une année de travail entièrement bénévole. « L’imago est la phase finale d’un animal qui se transforme. (...) Imago sera donc une aventure de transformation personnelle et de société », expliquent alors Nicolas et Felipe. 

Dans le détail, le site agrège des contenus d’autres plateformes vidéos, visionnables gratuitement et sans inscription. Emissions, documentaires, podcasts, courts-métrages… La sélection proposée rassemble plus de 2 500 contenus de « vidéastes engagés dans la transition personnelle et la transition de société ». Et ce « qu’il s’agisse des vidéastes produisant une analyse critique et bienveillante des modèles dominants (sur les questions écologiques, énergétiques, spirituelles, économiques ou encore sociétales), ou (...) des vidéastes mettant en lumière les modèles alternatifs à ces modèles dominants », précise l’équipe d’Imago. L’objectif est de donner à ces contenus engagés davantage de visibilité sans en déposséder les ayants-droits.

Une plateforme collaborative 

La plateforme se veut également collaborative : les contenus peuvent être commentés par les utilisateurs·trices, qui notent aussi l’engagement et la facilité d’accès de chacun. Surtout, Imago souhaite garantir la fiabilité de ses contenus. La plateforme s’est ainsi associée à l’outil collaboratif de vérification des faits Captain Fact en vue d’étendre son service à toutes ses émissions.

Enfin, si pour le moment la majorité des contenus agrégés sur Imago viennent de YouTube, les cofondateurs espèrent amener les vidéastes à adopter des hébergeurs plus responsables. « A terme nous aimerions amener tous les contenus à basculer vers Wetube (ou Peertube, des plateformes de streaming vidéo innovantes et éco-conçues utilisant le peer-to-peer) », a détaillé Nicolas auprès de L’Info durable

En dehors d’un abonnement de serveur mensuel, payé par les deux cofondateurs, Imago n’a pour l’instant aucune rentrée ni sortie d’argent. Les utlisateurs·trices de la plateforme pourront toutefois bientôt faire des dons aux vidéastes et/ou à Imago. L’argent perçu par les bénévoles servira alors à « faire de l'aide à la production de nouveaux contenus »

Nicolas et Felipe ne manquent en effet pas d’idées pour l’avenir d’Imago, qu’ils veulent faire grandir par et pour les citoyen·ne·s. La prochaine étape : embarquer les plus jeunes avec le lancement d'Imago Kids pour la fin d'année.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer