Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 26 avril 2022 - 15:00 - Mise à jour le 5 mai 2022 - 12:09
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Consigne, production à la demande, impression 3D… La mode se réinvente pour devenir durable

Face à la demande des consommateurs, des marques proposent des nouveaux modèles de production plus durables. Découvrez notre sélection.

Les tendances pour rendre la mode durable. Source : iStock.
Les tendances pour rendre la mode durable. Source : iStock.

 

L’industrie de la mode, réputée très polluante, n’a pas le choix. Pour survivre, elle doit se transformer. Outre la recherche de matières premières moins polluantes et la relocalisation de la production, la mode doit innover pour proposer des façons de consommer plus durables.

La consigne pour recycler les vêtements abimés

Quand on évoque la consigne, on pense souvent au système pour les bouteilles en verre à l'œuvre jusqu'au début des années 90. Et bien sachez qu’elle peut également s’appliquer aux vêtements pour permettre leur recyclage. La marque française 1083 a mis en place ce système de consigne pour les jeans qu’elle vend. Lorsque le jean n’est plus porté ou usé, le consommateur peut le renvoyer. 1083 lui restituera alors la consigne de 20 euros. Le jean sera broyé pour reproduire de nouvelles pièces. Depuis, d’autres marques s’y sont mises, notamment pour des collants ou des chaussures.

La réparation au coeur du modèle des marques

Les marques de la fast-fashion incitent à se délester des vêtements abîmés. Certaines marques tentent d’impulser une tendance inverse : celle de la réparation. La marque de chaussures à succès Veja a ouvert sa propre cordonnerie aux Galeries Lafayette à Paris. Une caisse permet également de collecter des paires de Veja dans le but de les recycler. Vous me direz : rien de neuf sous le soleil puisqu’il s’agit de cordonniers. Oui, mais la nouveauté réside dans l’intégration de la réparation au modèle même des marques. Et elle n’est pas la seule : Patagonia suit également cette direction.

Acheter avant de produire pour réduire les invendus

Les marques produisent les vêtements pour ensuite les écouler auprès des consommateurs. Et si le cheminement était inversé ? Si l’on achetait avant de produire ? Car la réduction des invendus est bonne pour la planète, mais aussi pour le porte-monnaie des marques. La marque Asphalte a donc intégré cette logique : elle lance les précommandes pour une période définie pour l'achat de pièces. Toutes celles précommandées sont produites en même temps, à la fin de cette période donnée, puis livrées aux consommateurs.  Par exemple, le t-shirt « ultime » est précommandable en ce moment jusqu’à juillet. Il sera livré entre le 1er et le 10 juillet. Bienvenue dans l’ère de la low-fashion !

L’impression 3D : la technologie au service de l’environnement

L’impression 3D pourrait venir chambouler l’activité de nombreux secteurs. La mode ne serait pas épargnée. Et si cette innovation permettait de rendre la production de vêtements plus éthique ? La styliste américaine Julia Daviy utilise l’impression 3D pour créer des pièces « zéro déchet ». Cette façon de produire est écologique puisqu’elle n’utilise que la matière dont elle a besoin. Cette technologie n’est encore que peu accessible : comptez près de 1 000 dollars pour un sac de la créatrice.

La location : fausse bonne idée ?

Les sites de location de vêtements se développent à vitesse grand V. Certaines marques s’y mettent également. La marque Maje propose de livrer des pièces pour pouvoir les porter durant un temps limité. Pour une soirée particulière ou pour une journée ordinaire : pourquoi ne pas opter pour cette tendance ? À noter cependant que la location de vêtements a aussi ses détracteurs puisqu’elle pourrait être créatrice d’encore plus de tendances éphémères, propres à l’ultra-fast fashion.

 

La rédaction 

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer