Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 18 juin 2021 - 12:00 - Mise à jour le 18 juin 2021 - 12:08
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Félix de Monts, Vendredi : « On veut faire grandir le marché de l'engagement en France, il y a un potentiel immense »

Pour ce septième épisode de la saison 5 du podcast Changer La Norme, Flavie Deprez reçoit Félix de Monts, fondateur de Vendredi. Depuis 2014, la startup sociale permet à chaque salarié ou citoyen de donner son temps de travail et ses compétences à des entreprises sociales ou associations.

Visuel du podcast Changer La Norme de Carenews avec Félix de Monts (Vendredi)
Visuel du podcast Changer La Norme de Carenews avec Félix de Monts (Vendredi)

Pendant ses études à Sciences Po, Félix de Monts constate que les jeunes s'investissent dans l’intérêt général, mais qu’une fois lancés dans la vie professionnelle, leur engagement décroît.

L’idée initiale de Vendredi [à l’époque Stagiaires sans frontières] émerge donc sous forme d’association : permettre à des stagiaires en entreprise de dédier 20 % de leur temps de travail à l’intérêt général dans une association ou une entreprise sociale.

On va permettre à des jeunes qui entrent dans le monde professionnel de voir le meilleur des deux mondes. On peut continuer à mûrir personnellement, professionnellement et réfléchir ses choix de carrière, en contribuant à créer des passerelles entre ces deux mondes », précise Félix de Monts.

 

Des débuts de Vendredi à aujourd’hui : des projets et des rencontres

Une fois la structure fondée, Félix de Monts a souhaité « faire collaborer ces univers », l’entreprise et l’intérêt général. Comment ? Grâce aux rencontres. En tant qu’étudiant, Félix a pu se faire accompagner par les programmes de Ticket For Change, et ceux de Makesense

Des premières entreprises ont adhéré au projet, et Vendredi a grandi. En 2017, Vendredi étend son envergure en proposant des missions aux salariés, aux consultants, puis à tout citoyen. L'association devient une entreprise et se transforme en la plateforme d’engagement que l’on connaît aujourd’hui.

 

La place de Vendredi sur le marché des plateformes

Vendredi répond à trois besoins des entreprises, qu’elles soient matures ou en plein lancement sur le domaine de l'engagement : 

  • un accompagnement pour concevoir, animer, faire grandir son engagement
  • un outil simple pour faciliter l’engagement
  • la définition des bonnes actions à exercer. 

La plateforme se veut proche des entreprises pour inventer des formats d'engagements, simples d’utilisation et pensés pour passer à l’action, ouverts à tous les acteurs pour faciliter la communication.

En parallèle, Vendredi propose aux associations des partenariats sur mesure avec des entreprises, des gens compétents sur la durée, ou ponctuellement. La plateforme fait correspondre le besoin, l’efficacité et l’offre entre entreprises et associations.

Aujourd’hui, on a 1 000 associations actives dans la plateforme et 160 entreprises clientes, de toute taille, allant de TikTok à Danone. »

 

Les défis futurs de Vendredi 

Déjà présent à l’international dans sept pays, Vendredi est en phase de déploiement dans une trentaine de pays. Félix souligne que son objectif est de développer le marché français au niveau de l’engagement :

On pense qu’il y a un potentiel immense, et ça reste notre priorité. »

Ce défi s’accompagne aussi d’une volonté de diversification des modèles d’actions. Bien que de nombreuses actions existent déjà (défis, actions en équipe…), l’ambition de Félix de Monts est d’approfondir davantage ces différents modules pour personnaliser chaque format.  

(Re)découvrez les épisodes de Changer La Norme sur la thématique de l’engagement citoyen :

Matthieu Dardaillon (Ticket for Change) : « Le rythme du passage à l’action n’est pas à la vitesse dont on en a besoin »

Emmanuel Bentejac (Wenabi) : « Il n’y avait pas de relations assez fortes entre le monde associatif et le monde de l’entreprise »`

Arnaud de la Taille (AssoConnect) : « Tout business devrait être for good »

 Changer La Norme est soutenu par la Fondation Entreprendre.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer