Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 10 septembre 2019 - 07:46 - Mise à jour le 18 septembre 2019 - 07:36
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[SOCIAL TECH] Mobicoop, l’alternative solidaire à Blablacar 

Chaque semaine, Carenews vous présente une initiative technologique actrice de changement. Aujourd’hui, découvrez Mobicoop, un site de covoiturage libre organisé en coopérative d'intérêt collectif. 

[SOCIAL TECH] Mobicoop, l’alternative solidaire à Blablacar 

 

 

 

 

 

Mobicoop, une mission sociale et écologique

 

En 2011, Blablacar a changé son modèle économique en mettant en place une commission sur tous les trajets. Estimant le principe contraire aux valeurs du covoiturage, des utilisatrices et utilisateurs créent alors l’association Covoiturage-libre.fr. Pour passer à la vitesse supérieure, elle devient en 2018 une coopérative et change de nom. 

 

La mission de Mobicoop est aussi sociale qu’écologique, puisqu’elle vise à réduire les pollutions liées au transport, ainsi qu’à partager les mobilités et développer le covoiturage en tant que facteur d’inclusion social. La plateforme garantit également la protection des données de ses utilisatrices et utilisateurs, et fonctionne en logiciels libres.

 

Si Mobicoop ne prélève pas de commission sur les trajets, un porte-monnaie électronique permet d’effectuer les transactions le jour J, et une fonctionnalité de paiement en avance devrait bientôt être proposée aux usagères et usagers.

 

Un modèle économique en développement

 

Mobicoop appartient à ses coopérateurs, qui participent aux décisions stratégiques, mais dont l’achat de parts ne suffit pas. Le président de Mobicoop, Bastien Sibille, a expliqué à Usbek & Rica que le modèle est ainsi « basé à 98 % sur de la prestation de services » : « Cela génère un chiffre d’affaire de 500 à 600 000 euros par an. L’idée, à terme, c’est de compléter cela avec du don, en nous inspirant de ce que font Wikipedia ou HelloAsso. »

 

Mobicoop réunit désormais 350 000 utilisateurs, 850 coopérateurs et 15 salariés. Si elle constitue la plus grande coopérative de covoiturage, un déficit d’utilisateurs limite son développement. « Notre objectif est d’avoir 1,5 millions d’utilisateurs d’ici à 2021. Ainsi, on aurait une offre de trajets assez bien répartis sur toute la France pour permettre aux covoitureurs qui le souhaitent de se passer totalement de Blablacar », a détaillé Matthieu Jacquot, directeur général de la coopérative, auprès de Reporterre

 

Pour que son capital, 350 000 euros, atteigne deux millions d’euros en 2021, Mobicoop a lancé une campagne de sociétariat fin 2018. Objectif : rassembler 20 000 coopérateurs. 

 

« Être là où l’offre de mobilité est inexistante »

 

Les services de la plateforme devraient également se développer, et proposer des locations de voitures en libre service et de particulier à particulier, en partenariat avec le réseau d’autopartage Citiz. « Notre objectif est d’être là où l’offre de mobilité est inexistante », et de développer le « transport solidaire », explique Matthieu Jacquot.   

 

La prochaine version du site, qui devrait être en ligne d’ici janvier 2020, doit par ailleurs permettre à la plateforme de sortir complètement de Google, comme le souligne Reporterre.

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer