Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 11 août 2020 - 09:00 - Mise à jour le 11 août 2020 - 09:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Retour sur la saison 3 du podcast Changer La Norme

Neuvième épisode de nos cahiers de vacances solidaires. Il y a déjà un an et demi, Carenews lançait son podcast « Changer la norme ». Voici ce qu'il ne fallait pas rater dans la saison 3 du podcast des acteurs de l’engagement.

Crédit photo : Stockyme.

 

Montrer que l’ESS n’est pas à la marge mais bien la norme de demain, c’est l’objectif du podcast de Carenews « Changer la norme ». Depuis février 2019, Flavie Deprez tend son micro aux actrices et acteurs de l’engagement, à celles et ceux qui ont décidé d’entreprendre autrement. 

Chacun·e raconte, sans langue de bois, son parcours, ses difficultés, ses réussites et ses échecs. Fabrication d’objets éco-responsables, services de tri et de recyclage, commerce de vêtements éthiques, aide aux associations ou encore accompagnement des personnes réfugiées : les domaines d’activités balayés lors de cette saison sont aussi nombreux que les invité·e·s, qui ont accepté de dévoiler leurs business plans, leurs financements et le regard qu’ils et elles posent sur l’économie sociale et solidaire. À (ré)écouter sans modération cet été en attendant la quatrième saison !

Alexis Krycève - Gifts For Change

« La raison d’être de Gifts For Change est de permettre aux entreprises de donner corps à leurs engagements »

L’engagement social et environnemental, Alexis Krycève en a toujours fait son cheval de bataille. Il y a cinq ans, il a fondé Gifts For Change, une entreprise qui se spécialise dans la création et la vente d’objets de communication et de cadeaux d’entreprise éco-responsables. Avant cela, il a fait ses armes aux côtés de Tristan Lecomte, avec lequel il a fondé l’entreprise de commerce équitable Alter Eco puis, en 2008, PUR Projet, qui développe avec les entreprises des programmes de reforestation dans le monde entier.  

Jacques Allard - Eco C02 

« Les gens qui rejoignent Eco C02 recherchent du sens dans leur carrière »

« Donnons du sens à l’énergie. » C’est le crédo d’Eco C02, entreprise fondée en 2009 par Jacques Allard, ancien salarié d’EDF. Dans un secteur qui est particulièrement décrié pour son impact sur l’environnement, la structure s’est donnée pour mission de sensibiliser grands groupes industriels et particuliers à la réduction des consommations d’énergie.   

Xavier Delattre - Fondation Entreprendre 

« L’ESS est un secteur qu’il faut encourager »

« Permettre au plus grand nombre de se réaliser en acquérant une posture entrepreneuriale, avec l’idée (...) de créer un monde plus juste. » Ainsi Xavier Delattre décrit-il la mission de la Fondation Entreprendre qu’il a dirigée pendant cinq ans. Depuis sa création en 2008 par André Mulliez, à l’origine du réseau Entreprendre, et sa fille Blandine, la Fondation Entreprendre agit en France pour faire rayonner l’entrepreneuriat. 

Augustin Jaclin - Lemon Tri 

« Le secteur des affaires et le secteur social se rapprocheront inéluctablement »

À l’origine de Lemon Tri, Augustin Jaclin et Emmanuel Bardin, deux amis d’enfance. À la sortie de leurs études, ils créent en 2011 leur entreprise. Leur idée : proposer des services pour faciliter les actions de tri et de recyclage dans les lieux autres que les domiciles des particuliers (bureaux, campus, grandes surfaces…). Neuf ans plus tard, l’entreprise enregistre un chiffre d’affaires annuel de quatre millions d’euros.

Marie Nguyen - WeDressFair

« Les gens qui travaillent dans l’ESS ne sont pas des bisounours »

« Nous souhaitons proposer des vêtements éthiques pour toute la famille, de 0 à 99 ans. » Voilà l’ambition de Marie Nguyen et Antoine Coulaud, les deux cofondateurs de WeDressFair, une marketplace dédiée aux vêtements éthiques et responsables. Pourtant, rien ne semblait les destiner à s’engager dans l’économie sociale et solidaire. Avant de lancer leur projet, Marie Nguyen occupait un poste d’ingénieure en biotechnologie dans la recherche en cancérologie et Antoine Coulaud était auditeur financier. 

Léa Thomassin - HelloAsso

« Le modèle économique du pourboire correspond à l’ADN du secteur associatif »

« Mener des activités économiques, soutenables et qui préservent les êtres humains et la planète, c’est une notion qui m’a interpellée très tôt. » Sensibilisée dès l’adolescence aux questions de développement durable — et à celles de l’entrepreneuriat —, impliquée dans la création d’associations, Léa Thomassin décide très tôt de faire de son engagement la base de son activité. Elle a cofondé HelloAsso, une plateforme mettant gratuitement à disposition des associations des outils numériques et digitaux adaptés à leurs besoins pour récolter des fonds.

Emmanuel Bentejac - Wenabi 

« Il n’y avait pas de relations assez fortes entre le monde associatif et le monde de l’entreprise »

Tout a commencé autour d’une réflexion entre amis : comment consacrer une partie de son temps libre pour se rendre utile ? « Notre idée de départ, (...) c’est d’aller chercher le plus grand nombre de personnes pour permettre à chacun de s’engager simplement », raconte Emmanuel Bentejac. Mais très vite, le choix du B to B s’impose. La plateforme de la tech for good Wenabi permet aux collaborateurs d’entreprise de s’engager simplement auprès d’associations, et a enregistré une très forte demande lors du confinement.

Audrey Destang - Popee

« Notre raison d’être est d’améliorer le quotidien de tous ceux qui ne sont pas les super-héros de l’écologie »

Après avoir travaillé quatre ans chez Early Metrics, une agence de notation de startups, Audrey Destang s’est sentie prête à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Elle s’est alors intéressée au bois et au papier en pensant aux forêts de pins de sa famille dans les Landes. « J’ai choisi le papier toilette, car c’est celui qui faisait le plus marrer et qui fédérait le plus autour de moi » Popee séduit puisque depuis sa commercialisation, en 2019, 250 000 rouleaux ont été vendus.

Théo Scubla - each One (ex-Wintegreat) et Wero 

« Pour moi, être entrepreneur sans mettre l’engagement social au cœur du projet ça n’avait pas de sens ! »

Pour ce 9e épisode de la saison 3 de Changer la norme, Flavie Deprez a reçu Théo Scubla, cofondateur de Wintegreat, une association qui accompagne les personnes réfugiées à l’accès aux études et à l’emploi. Récemment, l’association a changé de statut et de nom pour devenir une entreprise à mission : each One. Dans la lignée de Wintegreat, en 2018 l’agence de recrutement Wero a été créée.

Ophélie Vanbremeersch - ZAC 

« On a voulu trouver une solution écoresponsable pour donner une seconde vie aux lunettes »

Pour ce 10e épisode du podcast Changer la norme, Flavie Deprez a tendu son micro à Ophélie Vanbremeersh, fondatrice de ZAC, une jeune startup qui donne une seconde vie aux montures de lunettes inutilisées. Le 5 juin dernier, elle a d’ailleurs reçu le prix Enactus Festival 2020, un accélérateur de projets à impact.

Maud Sarda - Label Emmaüs

 « Faire de bonnes affaires tout en étant solidaires »

Maud Sarda est la cofondatrice et directrice de Label Emmaüs. Créée en 2016, cette marketplace de produits d’occasion emploie des personnes en situation d’exclusion. Un million de produits y est aujourd’hui référencés : des livres à deux euros, des vêtements au prix moyen de dix euros, ou encore des produits high tech reconditionnés vendus en moyenne trois fois moins chers que sur les plateformes de e-commerce classiques. Avec un tiers des clients qui n’avaient jamais acheté dans les magasins Emmaüs auparavant, Maud Sarda aspire véritablement à ce que Label Emmaüs devienne « un relai de croissance pour les espaces de vente [d’Emmaüs] ».

Abdelaali El Badaoui - Banlieues Santé 

« Nous sommes des faiseurs de solutions d’inclusion sociale et médicale »

Pour le dernier épisode de la saison 3 de Changer la norme, Flavie Deprez a reçu Abdelaali El Badaoui, fondateur et président de Banlieues Santé. Créée officiellement en 2018, cette association vise à garantir l’accès à la santé aux personnes vivant dans les quartiers populaires et les zones rurales.  

* Changer la norme est soutenu par la Fondation Entreprendre.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer