Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 21 avril 2020 - 12:00 - Mise à jour le 21 avril 2020 - 12:05
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

5 associations qui améliorent le quotidien des malades

Elles proposent des boîtes à histoires pour les enfants, des vidéos humoristiques ou musicales, des tablettes, ont lancé des collectes de fonds… Voici cinq associations de soutien aux malades hospitalisés qui ont adapté leurs actions aux conséquences de l’épidémie de Covid-19.

Crédit photo : Les Emplaqués.

Les associations d’aide aux malades, notamment aux enfants, jouent un rôle important à l’hôpital. En collaboration avec les équipes soignantes, leur soutien émotionnel, éducatif et/ou culturel améliore le quotidien des patients et de leurs familles. Si la plupart des organisations ont été forcées d’arrêter leurs activités à cause de l’épidémie de Covid-19, certaines ont pu trouver d’autres modes d’actions pour améliorer le quotidien des patients et des soignants à l’hôpital. 

Les Emplaqués

Depuis sa création en 2009, l’association les Emplaqués sensibilise à la leucémie, premier cancer chez les enfants, et au don de plaquettes, souvent nécessaire lors de cette maladie. Lors d’événements sportifs, ses bénévoles tiennent des stands de sensibilisation, recueillent des promesses de dons de plaquettes, de plasma et de sang « total ». Ils récoltent aussi des dons afin de financer la recherche sur les maladies du sang ainsi que des projets hospitaliers. Les Emplaqués travaillent également à améliorer directement le quotidien des enfants atteints de leucémie et hospitalisés, notamment en organisant des sorties lors de ces manifestations sportives. 

Si ces dernières sont pour le moment toutes annulées à cause de l’épidémie de Covid-19, l’association a trouvé un moyen de continuer à agir pour les enfants hospitalisés. Avec la fondation Maintenant, qui soutient des projets d’intérêt général dans les domaines de la santé, l’éducation et le lien social sous l’égide de la Fondation de France, elle a lancé un appel aux dons pour financer des « boîtes à histoires » pour les enfants de l’hôpital Necker. Destinées aux 3 à 8 ans, elles leur permettent de s’occuper en tout autonomie en composant des histoires, et sont facilement désinfectables. Le financement visé pour offrir 140 boîtes à l’hôpital Necker a été dépassé en quelques jours, permettant d’en fournir aux enfants hospitalisés dans 17 autres hôpitaux partout en France, dont l’Hôpital des Enfants de Margency, l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique de Lyon ou encore le CHU de Nantes.


< À lire aussi : Notre dossier sur l’épidémie de Covid-19


Les Blouses Roses

Lancées il y a 75 ans, les Blouses Roses regroupent plus de 5 400 bénévoles dans 330 villes en France. Ils visitent plus d'un million de bénéficiaires, en majorité des enfants hospitalisés et des personnes âgées en Ehpad. L’objectif : leur apporter un soutien et du divertissement, grâce à des animations artistiques et/ou ludiques comme des ateliers de loisirs créatifs ou des concerts. Des activités que les Blouses Roses ont décidé de continuer même confinées :

« Grâce à cette plateforme “Blouses Roses” que nous avons créée, chacune ou chacun pourra bénéficier de notre soutien et de notre amitié à distance en lisant, jouant, réalisant une activité manuelle… Ensemble, luttons contre le blues de la solitude en étant solidaires de toutes les personnes qui en ont besoin. »

Chacun·e peut découvrir sur ce site dédié des idées d’activités manuelles ou regarder des vidéos humoristiques, musicales ou encore poétiques, dont certaines sont également relayées sur la page Facebook de l’association. Cette dernière répertorie par ailleurs les initiatives de ses antennes locales, mobilisées pour soulager soignant·e·s, résident·e·s d’Ehpad et enfants hospitalisés. 

 

Le Rire Médecin

Depuis près de 30 ans, les clowns hospitaliers du Rire Médecin offrent des spectacles personnalisés aux enfants hospitalisés. Plus de 100 clowns professionnels interviennent ainsi chaque année dans les 47 services de 16 hôpitaux en France, pour y réaliser plus de 80 000 spectacles. En parallèle, l’association propose aux familles et aux soignant·e·s des ateliers leur apprenant à accompagner au mieux les enfants malades lors de leur hospitalisation.

Si les interventions des clowns du Rire Médecin sont actuellement suspendues, l’association s’est rapidement organisée pour proposer des alternatives numériques. Ses clowns réalisent des vidéos postées deux fois par semaine sur la chaîne YouTube de l’association à destination des enfants hospitalisés et de leurs familles. Sur une deuxième chaîne YouTube, ils proposent des vidéos spécifiquement pensés pour les soignant·e·s. 

L’association prépare également des appels vidéo entre les clowns et les enfants hospitalisés (et leurs familles), pour lesquelles elle a lancé un appel aux dons.

Les P’tits Doudous

À l’origine une initiative locale lancée en 2011 à Rennes par l’infirmière anesthésiste Nolwenn Febvre, l’association nationale les P’tits Doudous a été créée en 2017. Aide-soignants, brancardiers, infirmiers, anesthésistes, réanimateurs, chirurgiens… Ce réseau de 75 associations de professionnels de santé aux blocs opératoires, lauréats de la Fondation la France s’engage, travaille à améliorer l’accueil et le bien-être des enfants opérés en réduisant leur anxiété par le jeu (notamment vidéo) avant l’opération chirurgicale. Des cadeaux sont également offerts aux enfants. « Cela permet de diminuer la prémédication, les traumatismes post-opératoires et de faciliter notre travail de soignants », expliquent les P’tits Doudous. 

Le réseau d’associations travaille aussi à améliorer le bien-être du personnel soignant à l’hôpital, comme il le détaille dans sa campagne Ulule lancée début avril pour financer des achats concrets et essentiels aux soignants mobilisés contre le coronavirus. Près de 90 000 euros ont déjà été récoltés pour acheter des lits de repos devant permettre au personnel soignant de se reposer, ainsi que des thermos, des tables de déjeuner, du matériel de bureau… Une campagne soutenue par Act For Impact by BNP Paribas. Le réseau des P’tits Doudous a par ailleurs modifié ses actions dans les hôpitaux : ses tablettes habituellement dédiées aux enfants opérés sont proposées à tous les patients pour qu'ils puissent communiquer en visio avec leurs familles confinées.

Laurette Fugain

Créée en 2002 pour lutter contre la leucémie, l’association Laurette Fugain soutient financièrement la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang, sensibilise aux « dons de vie » (soit de sang, plaquettes, moelle osseuse, sang de cordon, plasma et organes), et vient en aide aux malades et leurs familles.

Pour soutenir les patients et les soignant·e·s face à la crise sanitaire, l'association a lancé en mars un recensement national des besoins auprès des cadres de santé des services d'onco-hématologie, dédiés au traitement des maladies de la moelle osseuse, du sang et du système lymphatique. Parmi les conséquences de l’épidémie qui ont été rapportées, Laurette Fugain souligne notamment que « le personnel, en sous-effectif (renforts envoyés en réanimation), doit gérer la difficile réorganisation des traitements mais aussi laver les vêtements des patients à la place des familles ». Pour « tenter de les soulager et d'améliorer leur quotidien », elle a donc lancé une collecte, qui dépasse les 12 000 euros. Des fonds qui ont permis de fournir « lave/sèche-linges, crèmes hydratantes, cafetières, micro-ondes, ordinateurs… mais aussi tablettes, livres, gommettes, jeux, alimentaire, liseuses » aux services des hôpitaux de Nice, Paris, Bordeaux ou encore Reims.

Mélissa Perraudeau 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer