Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 8 juillet 2020 - 09:00 - Mise à jour le 8 juillet 2020 - 09:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EN IMAGES] Action contre la Faim alerte sur le risque d’insécurité alimentaire post-Covid

Avec sa campagne #HungerPandemic, Action contre la faim utilise des images de rayons de supermarché vides en France pour alerter sur les conséquences de la pandémie sur la faim dans le monde.

Crédit photo : Action contre la faim.

Des rayons de supermarché quasiment vides, et ces phrases : 

« Pour certains ça a duré quelques jours, pour d’autres, c’est tous les jours. »

« Pour 821 millions de personnes dans le monde, le réapprovisionnement n’arrivera peut-être jamais. » 

« Une pandémie peut en cacher une autre. » 

Conçus avec le soutien pro bono de l’agence de communication DDB Paris, les trois visuels de la dernière campagne de communication d’Action contre la faim, #HungerPandemic, sont relayés depuis le 22 juin par Le Monde, L’Obs, JCDecaux, Webedia/750g et Just Eat.

La crise du #Covid-19 a montré les failles du système alimentaire mondial. Si nous n'agissons pas ensemble, près d'un milliard de personnes pourraient souffrir de la #faim partout dans le monde. #HUNGERPANDEMIC Rejoignez-nous sur https://t.co/c0UO5BoYFO pic.twitter.com/HlGwuiFjxt

— ActionContreLaFaim (@ACF_France) June 26, 2020

« Près d’un milliard de personnes risquent de tomber en insécurité alimentaire grave »

Rayons de pâtes ou de farine vides, pénurie de papier toilette… La pandémie de Covid-19 a notamment mis en évidence une certaine dépendance de la France aux systèmes de production et d’approvisionnement mondiaux. Si ces rayons vides ne sont déjà que de l’histoire ancienne pour les Français·es, l’expérience est encore suffisamment récente pour que le message d’Action contre la faim marque les esprits. 

L’organisation, créée en 1979 pour lutter contre la malnutrition et la faim dans le monde, alerte sur le fait « que la faim reste le symptôme ultime des inégalités dans le monde » et que les conséquences de la pandémie pourraient donc être dramatiques :  

« En raison de l’impact économique du Covid-19, le Programme Alimentaire Mondial estime que le nombre de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire aiguë devrait augmenter de 130 millions en 2020, soit deux fois plus qu’en 2019. Ainsi, si nous n’agissons pas ensemble, près d’un milliard de personnes risquent de tomber en insécurité alimentaire grave suite à la crise sanitaire. »

Toucher les Français·es « avec des images qui appartiennent à leur environnement »

Au lieu des photographies de sensibilisation dont Action contre la faim a l’habitude, qui représentent des personnes souffrant de malnutrition ou de la faim, l’association à but non lucratif a fait appel à l’expérience des Français·es lors du confinement, comme l’explique le directeur général de l’organisme Jean-François Riffaud : 

« En utilisant trois photographies présentant ce qu’a été la réalité des enseignes de distribution en Europe et aux États-Unis, Action contre la faim entend toucher, pour la première fois, les Français·es avec des images qui appartiennent à leur environnement, et non à ceux de nos terrains d’intervention. »

D’après La Réclame, cette campagne sera suivie à la rentrée d’une mobilisation pour repenser les systèmes alimentaires actuels.

Mélissa Perraudeau 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer