Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 2 novembre 2020 - 17:00 - Mise à jour le 2 novembre 2020 - 17:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Et si on instaurait un revenu universel en France ?

Si le projet de revenu universel porté par le socialiste Benoît Hamon en 2017 n’avait alors pas suscité beaucoup d’adhésion, à l’heure où les nouvelles technologies gagnent du terrain et qu'elles peuvent prendre le pas sur certains types d'emplois, l’idée ne paraît plus si absurde. Mais serait-il bénéfique pour la société ?

Et si on instaurait un revenu universel en France ?

 

Un revenu universel, c’est quoi ? 

Le revenu universel, ou revenu de base, est une somme d’argent versée tous les mois à chaque citoyen, sans aucune condition et cumulable avec d’autres revenus. L’idée est apparue dès 1516 avec Thomas More dans son ouvrage Utopia. Il imagine alors « une île où chacun serait assuré des moyens de sa subsistance sans avoir à dépendre de son travail ». L’idée sera reprise par de nombreux philosophes au XXe siècle dans un but d’égalité. 

Favoriser l’égalité et la liberté dans notre démocratie française

Le revenu universel favoriserait l’égalité et la liberté dans la mesure où chaque individu recevrait le même montant et pourrait décider d’y ajouter d’autres revenus, en travaillant par exemple. Cette mesure pourrait aussi améliorer la flexibilité du marché du travail en réduisant les trappes d’inactivité. De plus, un revenu de base améliorerait les conditions de travail des employés pouvant davantage négocier leur salaire et pourrait favoriser l’indépendance économique des femmes au foyer. Enfin, il pourrait aider dans la lutte contre le chômage en encourageant l’entrepreneuriat : le revenu universel pourrait favoriser la mise en œuvre de projets dont la rentabilité est incertaine ou ne s’observe que sur le long terme, comme la création d’entreprises.

Aujourd’hui, une nécessité face à la montée des nouvelles technologies ?

De nos jours, il faut penser aux nouvelles technologies afin de mieux comprendre la portée d’un revenu universel. En effet, la création de robots dotés d’une intelligence artificielle supprimeront, à court terme, plus d’emplois qu’ils n’en créent. Les emplois précaires principalement vont de disparaître et de nombreux individus se retrouveront au chômage, d’où l’importance d’un revenu de base pour limiter la pauvreté. Suivant le phénomène de « destruction créatrice » de Schumpeter, sur le long terme (>20 ans), nous pourrons observer une hausse de la quantité d’emplois offerts. L’économiste Pascal de Lima explique dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, que le nombre d’emplois très qualifiés va augmenter tandis que les emplois moyennement qualifiés vont diminuer. Les emplois très peu qualifiés et très peu rémunérés seront très présents. Nous pourrions alors assister à une bipolarisation de la société : les très riches contre les très pauvres, pour qui un revenu de base serait bien utile.

 

A LIRE AUSSI >> Et si on abolissait l'héritage ? 

Quelles modalités ?

Mais si revenu de base il y a, il existe de nombreux désaccords à propos de ses modalités : à partir de quel âge et jusqu’à quand pourrait-on en bénéficier ? De quel montant serait-il ? 500 euros comme le RSA actuel pour ne pas encourager l’inactivité, ou 1 000 euros pour que chaque citoyen ait le choix de travailler ou non ? Les opposants à ce revenu craignent qu’il favorise la paresse et l’inactivité car les individus arrêteraient de  travailler à côté. Un revenu peu élevé serait alors la solution. Il faut aussi penser aux modes de financement : faudrait-il supprimer une partie des aides existantes pour combler l’augmentation des dépenses de l’Etat ou augmenter les impôts sur le revenu ? On le voit bien, la seule question « et si on instaurait un revenu universel ? » en implique de nombreuses autres, plus techniques, mais à ne pas sous-estimer. Le revenu universel est déjà mis en place en Alaska depuis 1982, ou en Finlande où il s’élève à 800 euros par habitant depuis 2016. Et en France, il est peut être urgent de réfléchir sérieusement à sa possible mise en place. Le revenu universel s’impose comme l’une des  solutions au bouleversement du marché du travail lié à l’arrivée des nouvelles technologies, afin de permettre une transition plus souple sans tomber dans l’extrême pauvreté. De plus, il permettrait la création de nouveaux emplois en favorisant l’innovation et l’entrepreneuriat, d’une part.  Et tant que son montant n’est pas trop élevé, la majorité des habitants continuerait de travailler à côté. 

 

Anaëlle de Veyrac

 

Partenariat Sciences Po et Carenews
Dans le cadre de ce partenariat entre Sciences Po Paris et Carenews, deux journalistes en herbe imagineront un monde meilleur, résolument tourné vers les principes d'écologie et d'égalité.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer