Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 1 novembre 2019 - 23:15 - Mise à jour le 4 novembre 2019 - 09:01
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[ÉTUDE] Les Français, pas très généreux ?

L’organisation britannique Charities Aid Foundation publie son « World Giving Index », un baromètre de la générosité à l’échelle mondiale. Celle-ci a collecté des données auprès de 1,3 million de personnes sur dix ans et dans 125 pays pour comprendre leurs comportements en termes de don. Alors que les États-Unis dominent le classement, la France obtient un score très moyen et la Chine ferme la marche.

Ce mois-ci, avez-vous aidé un étranger ou une personne dans le besoin ? Effectué un don à une association ou une ONG ? Donné de votre temps à une cause ? Voici les trois questions que l’ONG britannique Charities Aid Foundation a posé à un grand panel d’individus (1,3 million), dans 125 pays. Résultat, d’après la dernière édition de son « World Giving Index » qui compile les données récoltées sur dix ans, les Etats-Unis font figure de pays le plus généreux, suivi de la Birmanie et de la Nouvelle-Zélande. 

 

Que le pays soit très développé sur le plan économique ou pas, il n’y a donc pas de profil type de pays en matière de générosité. La France n’obtient d’ailleurs que la 66e place du classement, avec un score de 30 %. L’Asie comporte le plus de pays qui ont amélioré leurs scores de générosité depuis le premier rapport en 2010. Avec une exception, et de taille :  la Chine ferme la marche du classement, et finit bonne dernière sur l’ensemble des critères.

 

En moyenne, près de la moitié (48,3%) de la population mondiale adulte est venue en aide à un étranger. C’est le comportement de générosité le plus répandu sur la planète. Sept pays sur les dix où la probabilité d’aider un étranger est la plus forte sont africains. « C’est probablement lié à la philosophie de l’Ubuntu qui est répandue presque partout en Afrique. » Une notion humaniste originaire d’Afrique du Sud qui pourrait être traduite par « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». 

 

Des Birmans champions du don monétaire 

 

La Birmanie, où près de 90 % de la population pratique le bouddhisme, enregistre le score le plus élevé en ce qui concerne le don d’argent (81 %), bien que les crises sociales et politiques de ces dernières années l’aient impacté négativement. Dans le top 10 des pays les plus généreux sur le plan financier figurent quatre pays européens. Le Royaume-Uni, par exemple, a « une longue tradition philanthropique » et Malte « est un des pays les plus religieux d’Europe ». 

 

 

 

« Les pays où les individus sont les moins susceptibles de donner proviennent de plusieurs continents, avec des religions différentes et des croyances diverses, mais ils ont pour point commun d’être aux prises avec la pauvreté ou des conflits », explique la Charities Aid Foundation. De quoi expliquer les moins bonnes performances de pays comme la Géorgie, le Yémen ou encore la Grèce. 

 

 

 

Enfin un cinquième de la population se livre à des activités de bénévolat. Le Sri Lanka est champion de la catégorie : chaque année, une moyenne de sept millions de Sri Lankais ont donné de leur temps, c’est presque la moitié de la population âgée de plus de 15 ans. Vient ensuite le Turkménistan, en raison de la pratique du « Subbotnik », qui consiste à donner de son temps à une cause le samedi.

 

Hélène Fargues 
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer