Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 16 décembre 2019 - 12:29 - Mise à jour le 16 décembre 2019 - 12:39
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Guiti News, le premier média « franco-réfugié »

Comme chaque lundi, Carenews partage avec vous une initiative innovante et solidaire pour bien démarrer la semaine. Aujourd’hui, on vous présente le jeune média en ligne Guiti News. Depuis bientôt un an, des binômes de journalistes français-réfugiés y parlent « autrement » de la migration.

Crédit photo : Guiti News.

« Nous avions tous une envie : parler de la migration autrement. » Sur Guiti News, 18 journalistes, pour moitié réfugiés (du Tchad, de Turquie, de Syrie ou encore d'Afghanistan) et pour l'autre Français, travaillent en binôme sur des reportages, podcasts, vidéos et autres témoignages. Guiti signifie « le monde, l'univers » en perse, et le mot a été choisi en accord avec la ligne éditoriale visant à offrir « un double regard sur l’actualité ».

Pallier une « information des migrations » « approximative, distancée et désincarnée »

L’idée est née en juillet 2018 des discussions de journalistes en reportage sur l'île grecque de Lesbos. « On s'est rendu compte que beaucoup de journalistes réfugiés ne peuvent pas travailler en France » par manque de contacts et parce qu'« ils ne connaissent pas la ligne éditoriale des médias français », a expliqué Mortaza Behboudi, journaliste afghan de 25 ans arrivé en France en 2015.

Dans le même temps, de nombreux journalistes français ont confié au cofondateur de Guiti News « qu'ils n'arrivaient pas à vendre leurs sujets sur l'immigration, car les rédactions ont d'autres priorités comme les gilets jaunes ou l'affaire Benalla ». Pour Mortaza Behboudi, le traitement médiatique de l'immigration en France invisibilise les concerné·e·s, comme il l’a détaillé à L’Obs :

« Trop souvent résumée à des chiffres bêtes qui aveuglent les réalités humaines et individuelles de chaque destin, l'information des migrations est approximative, distancée et désincarnée. Des écueils en partie liés au faible espace d'expression laissé aux premiers concernés, les exilés. »

Plus de 160 reportages produits en onze mois

Guiti News a été lancé en janvier 2019 grâce à une campagne de crowdfunding sur Ulule et avec l’appui de deux parrains influents : le directeur de la publication de Mediapart Edwy Plenel, et le journaliste de France Inter Pierre Haski.

La rédaction du site comptabilise désormais plus de 160 reportages et a remporté le troisième prix francophone de l’innovation dans les médias décerné par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Guiti News dispose de correspondants en Belgique, en Angleterre, en Allemagne ou en Russie.

Bientôt une antenne à Londres ?

Le site, qui se veut le plus indépendant possible, est constitué en association. Des locaux lui ont été procurés gratuitement par l'association Singa et la fondation Human Safety Net. L’équipe est toutefois bénévole, et a lancé début décembre un appel aux dons pour embaucher à temps plein les personnes réfugiées de la rédaction. 

Les journalistes souhaitent également ouvrir une antenne de Guiti News à Londres, rendre le site accessible en anglais, et développer — toujours en binômes — une activité d’éducation aux médias dans les établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes à la liberté de la presse.

 

Mélissa Perraudeau 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer